Éducation de base et égalité des sexes

Éducation pour tous

© UNICEF/HQ04-0361/Furrer

L'éducation est un droit humain fondamental. Comme tous les droits de l'homme, il est universel et inaliénable. Toute personne, sans distinction de sexe, de religion, d'ethnie ou de statut économique, y a droit.

Pourtant, en 2006, 93 millions d'enfants, plus que la population totale des Philippines, n'allaient pas à l'école. Près de 80 pour cent de ces enfants vivaient en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. Pour trop d'enfants, le droit humain fondamental à l'éducation n’est qu’une chimère, une idée qui n'est pas devenu réalité.

En 1990, la communauté internationale s’est réunie à Jomtien, en Thaïlande, pour affirmer son engagement à réaliser l'éducation universelle à la Conférence mondiale sur l'éducation pour tous. Dans le cadre de l’Initiative EPT (Education pour tous) qui en est résultée, une vaste coalition de gouvernements, d'ONG et d'organismes de développement se sont engagés à atteindre six objectifs visant à offrir une éducation à « chaque citoyen dans chaque société » :

  • développer et améliorer les soins à la petite enfance et son éducation, surtout pour les enfants les plus vulnérables ;
  • faire en sorte que, d'ici à 2015, tous les enfants, en particulier les filles et les enfants défavorisés, aient accès à une éducation dans le cycle primaire qui soit gratuite et de qualité ; 
  • éliminer les disparités entre les sexes dans l'enseignement primaire et secondaire d'ici à 2005 et instaurer l'égalité entre les sexes dans l'éducation d’ici à 2015 ;  
  • veiller à ce que les besoins d'apprentissage de tous les jeunes et des adultes soient satisfaits en assurant un accès équitable à un apprentissage approprié et à des programmes d’acquisition de compétences utiles à la vie quotidienne ; 
  • améliorer de 50 pour cent les niveaux d'alphabétisation des adultes d'ici à 2015, en particulier pour les femmes, et offrir un accès équitable à une éducation de base et continue à tous les adultes;
  • améliorer tous les aspects d’une éducation de qualité et garantir l’excellence.

Tous ces objectifs reposent sur la constatation qu’il ne suffit pas de donner accès à l’éducation – la qualité et la durée de l'éducation sont tout aussi importantes. Dans de nombreux pays en développement, moins de 60 pour cent des élèves du primaire qui s'inscrivent en première année atteignent la dernière année de scolarité. Les enfants ne doivent pas seulement s'inscrire à l'école, ils doivent achever leur scolarité. Et les valeurs et principes fondés sur les droits humains doivent être la force motrice dans la salle de classe.
L'agenda de l'EPT suppose que la politique publique peut radicalement transformer les systèmes éducatifs et leur relation à la société dans la mesure où existent la volonté politique et des ressources adéquates, et que les politiques nationales et l'exécution doivent mettre l'accent sur l'inclusion, l'alphabétisation, la qualité et le développement des capacités.
En 2000, alors que l'on était loin d'atteindre les objectifs, 164 pays participant au Forum mondial sur l'éducation à Dakar, au Sénégal, ont adopté le Cadre d'action de Dakar, qui a réaffirmé l'objectif de l'EPT de parvenir à une éducation de qualité pour tous d'ici 2015, avec un accent particulier sur les filles. U peu plus tard, la même année, deux objectifs de l'EPT ont été intégrés dans les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) visant à assurer l'éducation primaire pour tous, promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

De fait, les objectifs de l'EPT sont essentiels pour atteindre tous les OMD. L'éducation peut améliorer la santé, favoriser l’environnement et contribuer à éradiquer la pauvreté et la faim. À son tour, la réalisation des OMDD aidera les enfants à accéder à une éducation de qualité et à en bénéficier.

 En qualité  de parrain de l’EPT, un des cinq organismes coparrains, l'UNICEF est un contributeur clé pour l'EPT, chargé de l'éducation en situations d'urgence, de la petite enfance et du soutien technique et politique.

 Pour réaliser l'éducation pour tous, il faudra que la communauté internationale tout entière s’engage véritablement. Gouvernements, société civile, agences de développement et médias doivent travailler ensemble pour aider tous les enfants, dans tous les pays du monde, à réaliser leur droit inaliénable à une éducation de qualité.

 


 

 

 

 Version imprimable

Recherche