Éducation de base et égalité des sexes

Partenariat pour l'éducation et l'égalité des sexes

© UNICEF/2007/Markisz
La présentatrice de nouvelles diffusées, Katie Couric, modère les questions posées au jury lors de l’évènement de l'ONU « Les filles s’expriment ».

Atteindre l'objectif de l'éducation universelle exigera un engagement universel. Si tous les enfants sur terre - y compris les plus vulnérables, les exclus et les marginalisés - doivent réaliser leur droit à une éducation de qualité basée sur les droits, tous les secteurs de la société doivent être stimulés, occupés et engagés dans l'action.

Des enfants rendus orphelins et traumatisés suite aux catastrophes naturelles et aux conflits armé, à ceux condamnés à une vie de travail éreintant du fait de la pauvreté de leurs parents et à ceux vivant tout simplement dans des zones trop éloignées de la moindre école atteignable à pieds, des millions de jeunes n'ont pas accès à l'éducation. Et dans un monde où le fait de naitre femme est trop souvent synonyme d'une vie de discrimination, d'inégalité et d'occasions manquées, les filles sont confrontées à des défis qui exigent de nous bien plus de ressources et d'attention.

Corriger ces maux exigera l'engagement et la responsabilité d'un grand nombre de parties prenantes, allant des parents, des professeurs et des conseils scolaires locaux aux autorités de quartier et nationales, auxdécideurs, aux investisseurs, aux organisations non gouvernementales et de la société civile, aux institutions internationales et aux donateurs gouvernementaux.

Quatre partenariats mondiaux sont au coeur des efforts internationaux pour accélérer les progrès dans l'éducation et aider les pays à réaliser l'égalité des sexes. Ces partenariats sont le Plan d'Action mondial de l'Éducation pour tous, de l'"Initiative pour l'accélération de l'éducation pour tous " (Education for All-Fast-Track Initiative), de l'Initiative des Nations unies pour l'Éducation des filles (UNGEI) et du Groupe de travail thématique du Comité permanent interorganisations pour l'Éducation dans les situations d'urgence.

le Plan d'Action mondial de l'Éducation pour tous, conduit par l'UNESCO, est une stratégie visant à améliorer la coordination entre les pays et au niveau international de l'Éducation pour tous (EPT) dans le but de satisfaire les besoins d'apprentissage de tous les enfants, des jeunes et des adultes d'ici à 2015. Il oeuvres pour clarifier les rôles des cinq agences internationales conduisant le mouvement EPT mondial (UNESCO, PNUD, FNUAP, UNICEF et Banque mondiale) et définit leur action coordonnée et commune au niveau mondial. Enfin, il aspire à améliorer l'action ciblée sur le terrain, au niveau des pays

l'Initiative pour l'accélération de l'éducation pour tous, à l'initiative de la Banque mondiale, est un partenariat mondial développé entre les pays pour faire la promotion and d'une éducation de base universelle et gratuite d'ici à 2015. L'Initiative cherche à s'assurer qu'aucun pays qui a démontré son engagement pour l'éducation n'échoue à respecter cet objectif du fait d'un manque de ressources ou de compétences techniques. En plus de la mobilisation de fonds, l'Initiative soutient la conception de plans couvrant des secteurs entiers de l'éducation et comble les vides dans la politique à mettre en oeuvre, les compétences et la collecte de données.

L'Initiative des Nations unies pour l'Éducation des Filles (UNGEI), conduite par l'UNICEF,est un partenariat entre organisations engagées dans la réduction de l'écart entre les sexes dans l'éducation primaire et secondaire. L'UNGEI fournit des moyens pour le plaidoyer et un support technique pour la conception, le financement et la mise en oeuvre de Plans nationaux d'éducation. Il offre aux décideurs – ce qui comprend les agences du système des Nations Unies, des donateurs gouvernementaux, des pays donateurs, des Organisations non gouvernementales, la société civile, le secteur privé, les communautés et les familles – une plateforme d'action et galvanise leurs efforts pour amener les filles à l'école.

Le Groupe de travail thématique du Comité permanent interorganisations pour l'Éducation dans les situations d'urgence fait partie du cadre plus large de réforme des Nations Unies pour accroitre l'efficacité de l'aide humanitaire. L'UNICEF et Save the Children conduisent ce partenariat, dont la tâche consiste au niveau du pays à clarifier les rôles, les responsabilités et la responsabilisation des partenaires dans et hors les Nations Unies afin de rétablir la scolarité dans des situations particulières de crise. Il cherche également à mieux coordonner les efforts de réhabilitation des systèmes éducatifs dans les périodes de transition suivant une crise. 

Parvenir à l'éducation universelle et à l'égalité des sexes exigera un engagement vraiment mondial. Les gouvernements, la société civile, les agences et autres parties prenantes essentielles doivent travailler ensemble pour aider chaque enfant, dans chaque pays du monde, à réaliser son droit inaliénable à une éducation de qualité.


 

 

 

Autres documents

Équité et intégration dans l'Éducation : un guide pour soutenir la préparation du Plan pour le secteur de l'enseignement, révision et évaluation, avril 2010 [PDF en anglais]

Recherche