Éducation de base et égalité des sexes

Reconstruire les écoles pour stabiliser les communautés d’Iraq

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-183X/Kheiber
Des élèves d’une école du gouvernorat de Bablil (Iraq). L’UNICEF a reconstruit l’école et fourni de nouveaux meubles et des trousses scolaires et de jeux en 2005.

Par Rachel Bonham Carter

NEW YORK, Etats-Unis, 14 février 2007 – Les écoles sont en train de devenir des noyaux de stabilité d’une importance capitale en Iraq, grâce à un programme de rénovation appuyé par l’UNICEF. Le programme vise à prévenir la fermeture des écoles et à enrayer l’augmentation des taux d’abandon scolaire.

L’insécurité est en train de saper le droit des enfants iraquiens à l’éducation et oblige les parents dans certaines régions à choisir entre la scolarisation de leurs enfants et leur sécurité.

« Nos parents nous amènent à l’école et viennent nous chercher, dit Hanan, 11 ans, une élève de Bagdad qui espère un jour être pharmacienne.  Ils ont peur pour notre sécurité à cause de ce qui se passe dans les rues – les explosions ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Les élèves de cette classe d’une école primaire de Bagdad se servent de fournitures données par l’UNICEF.

Priorité aux écoles

En 2004, quelque 85 pour cent des écoles iraquiennes en activité avaient besoin d’être restaurées. L’UNICEF et ses partenaires ont maintenant lancé dans tout le pays un programme qui prévoit que tous les écoliers auront des salles de classe confortables, des terrains de jeu sûrs et des installations sanitaires.

Un projet pilote original visant à rétablir les services de santé, d’eau et d’assainissement aux communautés qui en sont dépourvus a été axé sur les écoles.

Pendant que, à l’école, on surveille la santé de base des enfants et qu’on leur enseigne à se protéger eux-mêmes des maladies, des quartiers entiers autour des écoles profiteront de la reconstruction des réseaux d’eau et d’assainissement.

Espoir de changement

L’UNICEF fournit également du matériel scolaire et a formé 50 000 enseignants à la gestion des écoles et à des méthodes pédagogiques adaptées aux enfants. Il organise aussi des programmes scolaires non traditionnels dans le sud du pays pour aider les jeunes qui n’ont jamais pu terminer leurs études à réussir leurs examens finaux.

« Grâce à la collaboration mise sur pied avec les organisations – et surtout l’UNICEF – nous avons réussi à reconstruire des équipements de santé et des installations sanitaires pour les enseignants et les élèves et à les alimenter en eau potable, », constate Ghada, la directrice d’une école de Bagdad. « Je tiens à ce que la situation s’améliore, explique la jeune Hanan, je veux rendre visite à ma famille et aller jouer dans les terrains de jeux, je remercie l’UNICEF de s’intéresser à nous ».

La poursuite des activités scolaires lors des situations d’urgence est une des priorités de l’UNICEF. Lors des conflits armés et après, les programmes d’éducation peuvent fournir aux enfants et adolescents la structure et la stabilité dont ils ont besoin. En Iraq, comme dans tout autre pays, une éducation de qualité pour tous les enfants est la meilleure garantie d’un avenir meilleur.


 

 

Vidéo (en anglais)

13 février 2007:
La correspondante de l'UNICEF Rachel Bonham Carter parle du projet de réhabiliter des écoles en Iraq, soutenu par l'UNICEF.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche