Progrès pour les enfants

Progrès pour les enfants : malgré certains progrès, trop d’enfants sont privés d’éducation

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0579/Shimizu
La Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy et la porte-parole de l’ONU Marie Heuzé lors du lancement du dernier « Progrès pour les enfants », une publication de l’UNICEF, au Palais des Nations à Genève.

Le dernier rapport de l'UNICEF « Progrès pour les enfants », sur la parité des sexes et l'enseignement primaire, s'inscrit dans le cadre des nombreux efforts entrepris par les partenaires au sein de la communauté mondiale afin de garantir que garçons et filles aient les mêmes chances d'aller à l'école. Ce rapport vient en complément du travail de l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles et du projet de Réalisation de la parité des sexes et ses perspectives dans l'éducation, qui tous deux bénéficient de l'appui des institutions des Nations Unies, des gouvernements, des pays donateurs, des organisations non gouvernementales, de la société civile, du secteur privé, des populations et des familles. La sortie de « Progrès pour les enfants » est prévue pour le  18 avril 2005.

Par Chris Niles

NEW YORK, 15 avril 2005 -  Le dernier rapport Progrès pour les enfants de l’UNICEF indique que, malgré une augmentation au niveau mondial du nombre de filles allant à l’école, l’écart entre filles et garçons est encore inacceptable dans beaucoup de régions.

Le rapport, présenté à Genève le 18 avril par la Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy, constate que le monde a réalisé des progrès impressionnants vers la parité entre les garçons et les filles – c’est-à-dire, le même nombre de filles et de garçons scolarisés.

« D’après nos estimations, en 2005, 86 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire sont à l’école, contre 82 % en 2002 », a dit Mme Bellamy. En se fondant sur cette hypothèse, on peut affirmer sans grand risque de se tromper que le nombre d’enfants qui ont l’âge d’aller à l’école mais n’y vont pas est passé en dessous de 100 millions pour la première fois.

Toutefois, sans un « pas de géant » le monde ne va pas atteindre l’objectif d’une éducation primaire universelle d’ici à 2015.

« Un objectif d’éducation primaire universelle, avec des chances égales pour les filles et les garçons, est réaliste, a déclaré Mme  Bellamy. « Il est abordable, il est réalisable et surtout, c’est le droit inaliénable de tous nos enfants depuis leur naissance ».

Environ 125 pays sur 180 sont en passe d’arriver à la parité d’ici 2005 – et d’atteindre ainsi un des Objectifs du Millénaire pour le développement. 

Les régions du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, d’Asie du Sud, et d’Afrique de l’Ouest centrale – où des obstacles tels que la pauvreté, le VIH/SIDA et les conflits empêchent les enfants d’exercer leur droit à l’éducation – n’atteindront pas l’objectif d’égalité entre les sexes.

Le rapport note que 82 % des enfants qui ne sont pas scolarisés vivent dans les régions rurales, et 75 % ont des mères qui ne sont pas allées à l’école elles non plus.

Parvenir au même nombre de filles et de garçons scolarisés constitue l’une des étapes essentielles pour arriver à une éducation primaire universelle. 

Des progrès considérables ont été effectués. On estime, d’après les projections, qu’il y aura en 2005 jusqu’à 15 millions d’enfants non scolarisés de moins qu’en 2001. 

« Ce rapport démontre que notre stratégie visant à accroître le nombre de filles à l’école permet d’améliorer le taux de fréquentation scolaire des garçons et des filles », a déclaré Mme Bellamy.

Mais le rapport indique également que, même avec cette augmentation, l’objectif de 2015 ne sera pas atteint au rythme actuel.

« Il est clair qu’un pas de géant est nécessaire à la fois pour briser les obstacles qui empêchent la scolarisation des filles et pour rendre l’école accessible à tous les enfants », a-t-elle ajouté.


 

 

Vidéo

18 avril 2005:
Carol Bellamy présente le rapport « Progrès pour les enfants ».
(en anglais)

bas | haut débit
(Real player)


15 avril 2005:
Le rapport de l’UNICEF Progrès pour les enfants examine la parité entre les sexes au niveau de la fréquentation scolaire dans le primaire.

bas | haut débit
(Real player)

Recherche