Éducation pour la paix

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ92-0617/ I DREAM OF PEACE
Je rêve de la paix, une série de poèmes et de dessins réalisés par les enfants de l’ex-Yougoslavie.

Les activités de l’UNICEF relatives à l’éducation pour la paix sont guidées par les Objectifs de développement pour le Millénaire et par les principes relatifs aux droits de l’homme énoncés dans la Convention relative aux droits de l’enfant, en particulier l’intérêt supérieur de l’enfant, la non-discrimination, le droit de l’enfant à la participation et le droit d’être entendu. Ces principes impliquent un attachement à la consolidation de la paix et à la réduction de la pauvreté en investissant dans les enfants, ainsi que l’élimination progressive des disparités en s’efforçant d’aider en priorité les enfants les plus vulnérables, les plus marginalisés et les plus défavorisés.

L’UNICEF définit l’éducation pour la paix comme étant un « processus d’amélioration des connaissances, des compétences, des attitudes et des valeurs nécessaires pour faire évoluer les comportements de façon que les enfants, les jeunes et les adultes parviennent à prévenir les conflits et la violence, tant ouvertement que structurellement; pour régler pacifiquement les conflits; et pour créer les conditions favorables à la paix, que ce soit sur le plan interpersonnel, intergroupes, national ou international. »

Cette approche va dans le même sens que le Cadre d’action de Dakar en faveur de l’éducation pour tous qui plaide en faveur de la promotion d’un enseignement aidant les enfants et les jeunes à acquérir des compétences telles que la prévention et la résolution pacifique des conflits, ainsi que des valeurs sociales et ethniques.

Les activités de l’UNICEF relatives à l’éducation pour la paix font partie intégrante d’une démarche globale visant à faire respecter le droit de tous les enfants à une éducation de qualité.

L’éducation pour la paix contribue à créer des milieux qui facilitent un apprentissage de qualité dans le respect des droits de l’enfant et des sexospécificités, tout en offrant de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité, une protection et un soutien scolaire. Une éducation de qualité qui se réclame de la paix produit des élèves qui savent lire, écrire et compter et qui ont acquis des compétences utiles : jugement critique, prise de décision, communication, négociation, résolution des conflits, capacité de faire face aux difficultés et contrôle de soi – autant de qualités applicables à des contextes spécifiques tels que la consolidation de la paix, la prévention de la violence, l’hygiène et l’assainissement, les pratiques de santé et de nutrition, la prévention du VIH/SIDA et la protection de l’environnement.

Grâce à une éducation de qualité qui se réclame de la paix, les enfants et les jeunes sont armés pour prendre part à des changements constructifs aux niveaux local et mondial.

L’UNICEF est d’avis que l’éducation pour la paix a sa place dans toutes les sociétés et pas seulement dans les pays victimes de conflits armés ou de situations d’urgence. Comme il faut du temps pour modifier durablement les comportements des enfants et des adultes, une éducation pour la paix efficace est forcément un processus à long terme plutôt qu’une intervention ponctuelle. Bien qu’elle fasse surtout partie des programmes scolaires ou d’apprentissage, pour bien faire il faudrait que l’éducation pour la paix englobe l’ensemble de la communauté.

Exemples d’activités en faveur de l’éducation pour la paix :

1. Appuyer les initiatives d’éducation pour la paix et la résolution des conflits au niveau national. Des initiatives sont mises en œuvre dans une bonne vingtaine de pays et ciblent toutes les formes d’enseignement, de type scolaire ou non. Elles couvrent un large éventail d’activités : apprentissage par le jeu, médiation des pairs pour résoudre les conflits, campagnes en faveur d’une coexistence pacifique, recours au théâtre et autres types de représentations à des fins de sensibilisation, écoles « amies des enfants » /initiatives communautaires, renforcement des capacités afin de promouvoir l’action démocratique des jeunes, stages pour enfants dans des stations de radio ou des chaînes de télévision, cours destinés aux parents sur la médiation et la non-violence.

2. Appui à l’élaboration, au niveau national, d’outils pédagogiques, programmes scolaires et manuels d’enseignement sur l’éducation pour la paix et la résolution des conflits.Ces outils aident les enfants à acquérir des compétences en matière de résolution des problèmes, négociations, jugement critique et communication qui leur permettront de résoudre des conflits sans avoir recours à la violence.

3. Sport au service du développement. Une Équipe de travail interinstitutions des Nations Unies sur le sport au service du développement et de la paix a été créée. Convaincue de l’utilité du sport, elle préconise de l’incorporer dans les programmes de développement et de paix; par ailleurs, les activités de communication intégrant le sport devraient favoriser les initiatives de sensibilisation et de mobilisation sociale bien ciblées, en particulier aux niveaux national et local. L’UNICEF soutient l’éducation des filles en s’appuyant sur des partenariats lors de plusieurs manifestations sportives internationales et en diffusant des messages sur la paix et la résolution des conflits.

4. Éducation pour la paix et le désarmement. Un projet multinational « Disarming Children and Youth:  Raising Awareness and Addressing the Impact of Small Arms » a été lancé au Kosovo, en Somalie, dans le sud du Soudan et au Tadjikistan. Il a pour objectif de faire évoluer les attitudes des enfants, de leurs familles et des communautés pour lutter contre l’utilisation des armes légères. La stratégie consiste à renforcer les capacités des enfants en matière de résolution des conflits, à proposer d’autres types de comportements aux jeunes et à faire pression pour que des changements interviennent au niveau politique en incluant les jeunes dans les activités de consolidation de la paix aux niveaux communautaire et national.

5. Éducation axée sur les compétences pratiques en faveur de l’éducation pour la paix et l’environnement dans le sud du Soudan (opération Survie au Soudan) Des modules d’éducation axés sur les compétences pratiques en faveur de l’éducation pour la paix et l’environnement sont actuellement en cours d’élaboration. Les modules donneront des informations et proposeront des activités qui aideront enseignants et élèves à acquérir des connaissances, attitudes et compétences dans plusieurs domaines : sécurité face aux mines terrestres, résolution des conflits, consolidation de la paix et promotion des droits de l’homme. Le programme d’éducation axé sur les compétences pratiques n’englobe pas uniquement le programme scolaire mais aborde dans son ensemble la problématique de la qualité de l’éducation.

Dans plusieurs régions du sud du Soudan, deux générations d’enfants n’ont connu que la guerre et ses tragédies. Les conseillers d’apprentissage doivent être préparés à encadrer des gens ayant vécu des expériences très différentes : des élèves, des jeunes ayant dépassé l’âge de fréquenter l’école, des groupes de femmes, des groupes communautaires et des fonctionnaires locaux. Les conseillers d’apprentissage sont rompus aux techniques d’enseignement et d’apprentissage participatifs. Les centres communautaires, qui fournissent des services intégrés tels qu’éducation, soins médicaux, eau potable et latrines, sont des lieux d’apprentissage protégés qui permettent aux enfants, filles et garçons, de mettre en pratique les compétences qu’ils ont acquises.

6. Préparation d’un dossier de sensibilisation aux mines terrestres et aux armes légères. Ce dossier a pour but d’aider le personnel de l’UNICEF à entreprendre des activités de sensibilisation sur ces questions. Préparation d’une brochure « Child Rights Guide to the Mine Ban Treaty » pour sensibiliser les populations à l’impact des mines terrestres sur les enfants et expliquer la relation entre la Convention relative aux droits de l’enfant et la Convention sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction.

7. Recours à de nouvelles technologies afin de promouvoir une éducation de qualité se réclamant de la paix.Le projet UNICEF  ‘Voices of Youth’, des droits sur Internet met en lumière des questions relatives au développement et à la participation des adolescents. Ce projet en ligne donne la possibilité aux enfants et aux jeunes du monde entier de trouver des informations sur les grands problèmes mondiaux, et en particulier sur leurs conséquences pour les enfants, d’échanger des idées et de voir quelles sont les actions applicables à leurs propres communautés.


 

 

Español Français

Programme d’éducation pour la paix

Angola
Bosnie-Herzégovine
Burundi
Colombie
Côte d’Ivoire
El Salvador
Guatemala
Guyana
Indonésie
Kosovo
Liberia
Macédoine
Opération Survie au Soudan
Pakistan
Rwanda
Sierra Leone
Soudan
Tadjikistan
Timor-Leste
Yougoslavie

Opinion d’un expert

Chaque enfant a le droit de vivre en sécurité. La guerre est un moyen peu sûr et dangereux d’apprendre aux enfants comment se conduire dans le monde réel. Voices of Youth