Campagnes en faveur de l'éducation des filles

Journée mondiale du football féminin

Image de l'UNICEF
© UNICEF Bhutan
Une jeune fille du Bhoutan discute avec d’autres participantes d’Afrique et Asie du Sud

Lors de la Journée mondiale du football féminin, le 11 octobre 2003, des jeunes filles venues de huit pays d’Afrique et d’Asie du Sud ont participé à la dernière partie d’une série de dialogue interactifs avec Johann Olav Koss, quadruple médaillé d’or olympique, et Ambassadeur itinérant de l’UNICEF.

Ces discussions, animées par La voix des jeunes, étaient axées sur le sport et plus précisément sur la façon dont la participation à un sport peut aider les jeunes à réussir à l’école et à s’engager activement dans leurs communautés.

« Avant de faire du sport, je ne marchais pas bien à l’école – Je ne comprenais pas et j’avais du mal à suivre les leçons. Mais une fois que j’ai commencé à faire du sport sérieusement, mes notes se sont nettement améliorées et je suis devenue la première ou la deuxième de la classe ». Une participante d’Ethiopie.

« Le sport contribue à l’éducation : il permet de mieux retenir, de mieux se concentrer et il existe des facteurs psychologiques qui aident les enfants à mieux apprendre après avoir fait du sport ». -- Johann Olav Koss.


 

 

Recherche