Éducation de base et égalité des sexes

 

‘Beyond School Books’ – une série de podcasts sur l'éducation dans les urgences.

Podcast #20 : protéger les droits grâce aux Écoles amies des enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2006-0553/Noorani
Des enfants jouent à l'extérieur d'une école amie des enfants au Soudan.

Par Pi James

NEW YORK, États-Unis, 10 décembre 2009 – Cette année marque le 20eme anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant pourtant, les défis sont toujours là; s'assurer  que ses promesses deviennent réalité pour tous les enfants du monde.

La modératrice de l'UNICEF Radio, Amy Costello s'entretient avec deux experts, le Professeur Roger Hart du Graduate Center of the City University de New York et directeur du Groupe de recherche sur l'environnement des enfants, et Rebecca Chandler, coordinatrice des programmes pour les enfants et la jeunesse dans les situations d'urgence à l'International Rescue Committee’s (IRC)  - sur le rôle des Écoles amies des enfants, des espaces et des communautés qui protègent les droits des enfants dans les situations de crise.

 AUDIO : écouter maintenant

Le Professeur Roger Hart a souligné que l'individualisme est un facteur important dans la protection de droits de l'enfant, répondant ainsi aux critiques faites à la Convention qui met en avant les notions "occidentales" d'autonomie individuelle par rapport aux vues collectivistes de beaucoup de cultures. 

« La Convention de L'ONU relative aux droits de l'enfant et l'accent qu'elle met sur la capacité des enfants à être des acteurs indépendants em même temps que des penseurs, ont vraiment été importants pouraider les enfants à se protéger et à se développer plus complètement et être ainsi préparés à des situations comme les conflits et la guerre, » a-t-il expliqué.

« Les arbres de notre avenir »

Rebecca Chandler a parlé de l'importance de favoriser l'enseignement pour les enfants vivant dans des zones affectées par des conflits comme le Darfur.

« (Nous avons entendu) un des responsables communautaires dire que les enfants sont les arbres de notre avenir, si nous les coupons trop tôt, ils ne nous apporteront pas d'ombre quand nous serons vieux, » a-t-elle raconté. « Aussi, même si ils la conceptualisent, je pense, particulièrement au Darfour, qu' ils voient vraiment l'éducation comme une manière de faire progresser  la société. »

Le Professeur Hart a acquiescé. 

« (C'est) un autre exemple où, je pense, l'école est considérée tout d'abord comme un moyen de gérer le conflit et de protéger les enfants, mais qui progressivement passe à des objectifs durables à plus long terme pour la société,  en prévenant les conflits futurs, » a-t-il expliqué.

« (De plus) nous ne devrions pas seulement nous inquiéter des problèmes actuels, mais aussi des conflits à venir et des écoles amies des enfants qui justement vont aider les enfants à prendre en charge les bouleversements que tant de communautés vont connaître, » a ajouté le Professeur Hart.

Faire face au changement climatique

Les deux invités ont souligné le besoin d'un développement centré sur l'enfant pour combattre les effets du changement climatique.
 
« Le changement climatique provoquera beaucoup plus de déplacement que ce nous avons connu jusqu'ici," a prévenu le Professeur Hart. "Il y aura plus de désastres; nous connaitrons une croissance du problème bien avant que nous puissions le résoudre, c'est ce qui m'inquiète vraiment, et selon moi, il nous faut plus d'enfants mieux préparés à vivre avec cela. » 

Mme Chandler a donné en exemples le Myanmar et le Darfour, deux pays directement affectés par le changement climatique. 

« Au Darfour, moins il y a de ressources plus vous avez de chances de voir les gens se battre pour ces ressources … (et) les enfants sont impliqués dans beaucoup de manières. C'est eux qui vont chercher l'eau, c'est eux qui sont touchés par les maladies » a expliqué Mme Chandler.   

Selon Mme Chandler, au Myanmar, à cause du Cyclone Nargis qui a dévasté le pays, on est plus centré sur la réduction des risques de désastre et sur la reconstruction des infrastructures  scolaires et sur la découverte de nouvelles voies « pour rendre leur confiance aux enfants. » 

Le Professeur Hart a expliqué que les écoles amies des enfant encouragent les ressources et la flexibilité des enfants. Si ceux-ci  sont élevés dans des communautés et des écoles où ils se sentent en confiance pour prendre des initiative  - et être capables de travailler ensemble pour résoudre les problèmes - leurs communautés, en conséquence, seront probablement plus flexibles et plus capables de s'adapter à leur tour au changement. 


 

 

Audio (en anglais)

La modératrice de l'UNICEF Radio, Amy Costello s'entretient avec deux experts, le Professeur Roger Hart et Rebecca Chandler, sur le rôle des Écoles amies des enfants, des espaces et des communautés qui protègent les droits des enfants dans les situations de crise. 
AUDIO écouter

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche