Afghanistan

Le gouvernement japonais oeuvre en partenariat avec l’UNICEF pour le « Projet Mille salles de classe » en Afghanistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2009/Walther
Sonia, 13 ans, est en première année secondaire au lycée pour filles Soraya à Kaboul (Afghanistan).

Par Cornelia Walther

Kaboul, Afghanistan, le 17 juillet 2009 – Sonia est l’une des 2800 élèves du lycée pour filles Soraya dans le quartier Karta-i-Char de Kaboul. Âgée de treize ans à peine, elle a déjà décidé de sa future carrière.

« Quand je serai grande, je serai institutrice, » affirme-t-elle.

Avec l’appui de l’UNICEF et du Gouvernement japonais, son objectif se réalisera peut-être. Le 15 juillet, une délégation menée par le directeur général du Bureau de la coopération internationale du Ministère japonais des affaires étrangères, Masato Kitera, s’est rendue au lycée Soraya afin d’observer les premiers résultats du « Projet Mille salles de classe ».

Par le biais de ce projet, qui a démarré en janvier, le gouvernement japonais a alloué 24 millions de dollars d’aide au secteur de l’enseignement à Kaboul, qui souffre en ce moment d’un manque criant d’espaces d’apprentissage. Lorsqu’il s’achèvera, en décembre, 48 écoles et 80 000 enfants en auront bénéficié.

Des bâtiments scolaires en nombre insuffisant
Les 41 salles de classe du Lycée pour filles Soraya doivent accueillir 2800 élèves et 98 enseignantes. À la fin du projet, l’école aura 61 classes, 24 pièces servant à des fins administratives, un mur avec un grillage métallique et une cour de récréation améliorée.

L’UNICEF intervient en procurant à l’école des trousses de récréations, des équipements sportifs et du matériel pédagogique.

Le « Projet Mille salles de classe » permettra d’augmenter le nombre d’installations scolaires sûres et accueillantes dans toute la capitale afghane. Au cours des six prochains mois, 1000 salles de classe, 46 latrines et 14 points d’eau seront construits dans les écoles sélectionnées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2009/Walther
Une délégation représentant l’UNICEF et les gouvernements japonais et afghan visite le lycée Soraya afin d’observer les premiers résultats du « Projet Mille salles de classe ».

À quoi il faut ajouter la fourniture de 40 000 chaises et pupitres pour élèves, la construction de 40 nouveaux terrains de jeux et la formation de 3000 enseignants.

« Un partenariat solide »
« Ce projet améliorera l’accès à l’éducation des jeunes Afghans », s’est réjouie la Représentante de l’UNICEF en Afghanistan, Catherine Mbengue.

« Faire passer le taux de scolarisation de moins d’un millions d’élèves en 2001 à plus de 6 millions cette année représente un succès considérable, rendu possible par le  partenariat solide entre le gouvernement afghan et ses partenaires nationaux et internationaux, dont le gouvernement japonais et l’UNICEF, » a-t-elle ajouté. « C’est le résultat des engagements pris par le gouvernement et des efforts accomplis par celui-ci ainsi que par des milliers d’enseignants – dont un nombre important de sexe féminin –  qui travaillent sans relâche dans plus de 10 000 écoles à travers tout le pays. L’UNICEF, l’UNESCO et tous les partenaires sont décidés à soutenir cet effort gigantesque afin de faire de l’accès universel à l’éducation une réalité. »

Education pour tous
L’UNICEF collabore avec le ministère afghan de l’Éducation pour relever ce défi. Les efforts qu’ils ont entrepris pour améliorer les infrastructures scolaires, renforcer les capacités des enseignants et encourager les familles à scolariser leurs enfants – et en particulier leurs filles – bénéficient grandement de l’appui du gouvernement japonais.

Le Japon soutient depuis longtemps le travail de l’UNICEF en Afghanistan, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. La contribution japonaise à l’UNICEF en Afghanistan a dépassé les 115 millions de dollars depuis 2000.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2009/Walther
Élèves devant le lycée pour filles Soraya à Kaboul.

« Le Japon donne la priorité au secteur de l’éducation depuis sept ans et il appuie les efforts entrepris par le gouvernement afghan au travers de l’UNICEF, a expliqué M. Kitera, du ministère japonais des Affaires étrangères. Je voudrais exprimer notre profonde gratitude pour le travail accompli conjointement par l’UNICEF et le ministère de l’Éducation afin d’améliorer le taux d’inscriptions scolaires dans ce pays. »

« Ma fille va à l’école, comme ces fillettes, et je voudrais que chacune d’entre elles ait également accès à une éducation de qualité », a-t-il conclu.

L’éducation pour tous reste un lointain objectif, pour l’Afghanistan, où plus d’un tiers des enfants en âge d’école dans les zones rurales – dont une majorité de filles – n’est pas scolarisé. Mais le « Projet Mille salles de classe » met le rêve d’une éducation universelle déjà plus à leur portée, une classe après l’autre. 


 

 

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche