République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, un fauteuil roulant permet à Meshak de mieux se déplacer

Le reportage de l’UNICEF sur un programme permettant aux jeunes handicapés de s’intégrer dans les camps de déplacés en République démocratique du Congo.  Regarder dans RealPlayer

 

Comme tous les enfants, ceux qui sont handicapés sont dotés de nombreuses capacités mais ils sont souvent exclus de la société à la suite de discrimination ou de manque de soutien, ce qui les place parmi les enfants les moins visibles et les plus vulnérables de la planète.

Le 30 mai 2013, l'UNICEF a lancé son rapport phare, « La Situation des enfants dans le monde 2013 : les enfants handicapés ». Le rapport attire l'attention de la communauté  internationale sur les besoins urgents d’une population trop souvent invisible. 

L’investissement dans un fauteuil roulant et des toilettes pour un petit garçon congolais au camp de Lac Vert profitera à toute la société.

GOMA, République démocratique du Congo, 3 juin 2013 – L’UNICEF a fait un bon placement dans un pays qui se distingue à la fois par des difficultés et un immense potentiel, la République démocratique du Congo.

Le financement de toilettes et d’un « tricycle » profitera à un petit garçon et, par conséquent, à la société tout entière. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Grâce au dispositif de Réponse rapide aux mouvements de populations, l’UNICEF et Handicap international distribuent du matériel tel que des béquilles, des cannes pour marcher ainsi que des fauteuils roulants aux personnes handicapées déplacées à l’intérieur de leur propre pays sur des sites comme le camp de Lac Vert, près de Goma.

Meshak, 8 ans

Meshak Batundi, 8 ans, vit avec sa tante Aline à Lac Vert, un site pour personnes déplacées près de la capitale du Nord-Kivu, Goma.  Il a été séparé de sa mère quand le conflit armé a atteint son village de Kitchanga, en décembre.

Parmi les milliers de personnes déplacées par le conflit au Nord-Kivu qui se sont installées dans les environs de Goma, bon nombre d’entre elles sont handicapées. Meshak en fait partie : le jeune garçon se déplace sur les genoux car la polio lui a estropié les pieds et la main droite. 

Des problèmes d’accessibilité sont liés aux prestations de base offertes aux déplacés de Lac Vert. Des mesures complémentaires ont dû être prises pour faire en sorte que les personnes handicapées disposent d’un accès égal aux installations et puissent réaliser tout leur potentiel. 

Meshak se déplace

Grâce à un programme de l’UNICEF et de Handicap international conçu pour permettre d’apporter une réponse à ces besoins, Meshak a pu obtenir un « fauteuil roulant » - un fauteuil composé de trois roues, d’une chaîne de vélo et de pédales manuelles – qui a apporté au petit garçon la capacité de se mouvoir.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Meshak, 8 ans, est handicapé. L’UNICEF et ses partenaires lui ont procuré un fauteuil roulant qui lui permet de se déplacer dans le camp de Lac Vert. Des toilettes spéciales ont également été mises à la disposition du petit garçon qui a perdu une partie de sa mobilité à cause de la polio.

Aujourd’hui, Meshak est en train d’apprendre à tirer le meilleur parti de son nouvel engin. Tandis qu’il l’essaie, un grand sourire illumine son visage. « Je peux me déplacer tout seul, » dit-il.

« Cet appareil représente un pas en avant important pour Meshak, » constate Aline Vumilia, un agent sanitaire local de Lac Vert.

Toilettes spéciales

Grâce au dispositif de Réponse rapide aux mouvements de populations (RRMP), l’UNICEF et Handicap International distribuent du matériel tel que des béquilles, des cannes pour marcher et des fauteuils roulants aux personnes handicapées déplacées à l’intérieur de leur propre pays comme Meshak.

Des toilettes spéciales sont également installées. Tout comme le fauteuil roulant de Meshak, ces toilettes aident les personnes handicapées à vivre aux côtés des autres membres de la communauté.

« Au camp [pour personnes déplacées], il y a des personnes handicapées qui trouvent difficile d’utiliser les latrines habituelles. C’est pourquoi Handicap international a décidé de leur procurer des types différents de toilettes pour les seconder dans leurs déplacements, » explique une physiothérapeute de Handicap international, Odette Katungo. 

Le fauteuil roulant et les toilettes sont une chose positive pour Meshak et sa communauté. Comme cela l’a été souligné par le rapport « La Situation des enfants dans le monde 2013 : les enfants handicapés », être attentif aux capacités et au potentiel des enfants handicapés est bénéfique pour la société dans son ensemble.
__________________________________________________________________
Les personnes déplacées handicapées sont exceptionnellement vulnérables. L’UNICEF et ses partenaires ont pour but d’améliorer leurs conditions de vie sur les sites pour personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et dans les familles d’accueil jusqu’à ce que la paix et la sécurité leur permettent de retourner dans leurs villages d’origine.

En 2012, le RRMP a assisté plus d’un million et demi de personnes affectées par un conflit, procurant de l’eau, des moyens d’hygiène et d’assainissement, des article ménagers de base et des prestations en matière d’éducation et de santé aux familles touchées par des situations de déplacement et de retour et des catastrophes naturelles, familles d’accueil incluses. En 2013, le programme de RRMP UNICEF-Handicap international prévoit de s’occuper de 300 personnes déplacées handicapées vivant sur les sites de Lac Vert et de Bulengo pour personnes déplacées, dans les environs de Goma.


 

 

Photographie : les enfants handicapés

Recherche