La Convention relative aux droits de l’enfant

Ce que les parlementaires peuvent faire

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ01-0239/Hossain
Une foule d’écolières se rassemble aux environs du Parlement national pour célébrer le lancement de la campagne « Dire oui pour les enfants » au Bangladesh en 2001.

Les parlementaires peuvent et doivent être parmi les plus ardents défenseurs des droits de l’enfant. Ils ont le pouvoir de légiférer, de superviser l’action du gouvernement, d’attribuer des ressources financières et, en tant que dirigeants de leurs nations et de leurs communautés, de sensibiliser l’opinion sur certaines questions et de mener des campagnes de plaidoyer.

Les Parlements sont la principale institution représentant un État. Ils sont chargés de défendre les intérêts de tous les secteurs de la société, de les formuler au sein de politiques pertinentes et de veiller à ce que ces politiques soient appliquées efficacement. Les Parlements peuvent non seulement influencer les décisions et l’action du gouvernement mais aussi établir des contacts avec les communautés et groupes de citoyens pour influencer leurs opinions et leur action.

Les parlementaires peuvent prendre des mesures essentielles pour promouvoir et protéger les droits des enfants, notamment :

  • Adopter une législation nationale conforme aux instruments juridiques internationaux auxquels votre État est partie;
  • S’assurer que la législation existante est examinée—par les services compétents du gouvernement, un comité parlementaire spécial ou un autre organe officiel—pour déterminer si ses dispositions sont compatibles avec la Convention relative aux droits de l’enfant;
  • Veiller à ce que la législation nationale s’accompagne des règles et des mesures administratives correspondantes pour garantir une mise en oeuvre adéquate;
  • Surveiller l’action et les politiques du gouvernement pour s’assurer qu’elles sont dans l’intérêt supérieur de l’enfant, et évaluer leur impact sur les enfants;
  • Dans le cadre du processus budgétaire, affecter des ressources financières suffisantes au budget national consacré à l’application de la Convention et surveiller les dépenses du gouvernement; et
  • Ne pas hésiter à se mettre en contact et à coopérer avec les groupes de la société civile qui oeuvrent pour la protection de l’enfant durant l’élaboration d’une nouvelle législation nationale, pour avoir accès à des données complète et à leur expérience. Les enfants et les jeunes devraient aussi participer au processus.

Pour en savoir plus sur ce que les parlementaires peuvent faire pour promouvoir et protéger les droits des enfants, contactez le bureau extérieur local ou le Comité national de l’UNICEF dans votre pays. Pour des liens vers des ressources à l’usage des parlementaires, voir la section « Ressources » à gauche.


 

 

Liens

Coordonnées de l'UNICEF

En anglais

Fiche de contrôle de mise en oeuvre [pdf]

Définition de termes clés [pdf]

Présentations multimédia (en anglais)

Recherche