La Convention relative aux droits de l’enfant

Les programmes de l’UNICEF

Mobilisation en faveur de la ratification et de l’application de la Convention

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0655/Thomas
L’UNICEF soutient l’amélioration des normes en matière de services sociaux, par exemple, la livraison d’eau propre, partout dans le monde.

Parmi les activités menées par l’UNICEF pour promouvoir la ratification et l’application de la Convention relative aux droits de l’enfant et de ses Protocoles facultatifs—à travers des changements apportés à la législation, le renforcement des normes qui régissent les services sociaux de base et l’amélioration des compétences, des connaissances et du comportement des personnes qui travaillent avec des enfants—on peut citer :

Projets de réforme législative : l’UNICEF joue un rôle essentiel pour appuyer la réforme législative dans les États parties à la Convention. Dans de nombreux pays, il a soutenu l’élaboration de codes de l’enfant et a facilité l’examen généralisé du droit national relatif aux enfants, ainsi que la formulation de recommandations pour l’adoption d’amendements et de nouvelles lois sur les droits de l’enfant.

Mobilisation budgétaire : l’UNICEF encourage les parlementaires à adopter des politiques et des pratiques pertinentes en votant les lois et les budgets de leur pays. Au Brésil, il a collaboré avec une organisation non gouvernementale pour promouvoir un « Budget de l’enfant » prévoyant l’augmentation des allocations budgétaires fédérales en faveur de points séparés liés à l’enfant et l’apport d’une assistance technique pour aider les organisations locales de défense des droits de l’enfant à mieux comprendre le processus budgétaire et à l’intégrer à leur travail de mobilisation.

Soutien apporté aux institutions nationales pour surveiller les progrès de mise en oeuvre de la Convention : l’UNICEF a mobilisé et soutient des institutions nationales et locales afin de mieux défendre et protéger les droits de l’enfant. Par exemple, en 2005, l’UNICEF Roumanie s’est associé au Conseil de comté de Vaslui pour créer un Observatoire des droits de l’enfant à l’échelon du comté. Cette institution a été spécifiquement désignée pour surveiller la façon dont les droits des enfants sont mis en oeuvre.

Mobilisation en faveur de la ratification des Protocoles facultatifs : les bureaux nationaux de l’UNICEF travaillent avec des organisations non gouvernementales locales et des parlementaires dans les pays pour appuyer la ratification des Protocoles facultatifs à la Convention. Par exemple, le Bureau régional de l’UNICEF pour l’Asie du Sud a publié un dossier d’information destiné à soutenir la ratification. Ce dossier contient des analyses de situation régionales, un exposé des lois nationales pertinentes, des arguments en faveur de la ratification, des explications sur la procédure et les bonnes pratiques en vigueur dans la région.

Adoption de la position « pas moins de 18 ans » concernant les enfants soldats : l’UNICEF s’est joint à d’autres institutions, défenseurs des droits des enfants et organisations non gouvernementales pour demander l’interdiction pure et simple du recrutement des enfants dans les forces armées et de leur participation à des conflits armés (qu’ils soient obligatoires ou volontaires) avant l’âge de 18 ans—la positions « pas moins de 18 ans ». Cet effort s’inscrit dans la campagne de l’UNICEF en faveur de la ratification et de l’application du Protocole facultatif à la Convention sur la participation des enfants aux conflits armés.

Pour un supplément d’information sur les activités de l’UNICEF, voir « Notre action ».


 

 

Plus d'informations

Définition de termes clés [PDF en anglais]

Présentations multimédia (en anglais)

Recherche