La Convention relative aux droits de l’enfant

Répondre aux besoins des enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ93-0407/LeMoyne
L’enregistrement des naissances est un moyen simple d’aider les enfants à exercer leurs droits tout au long de leur vie.

Les gouvernements doivent respecter les droits de tous leurs citoyens—et pas seulement ceux des enfants—mais la communauté mondiale reconnaît que la priorité doit être donnée à la protection des droits des jeunes. Il y a de nombreuses raisons d’énoncer les droits des enfants dans une Convention séparée :

Les enfants sont des individus. Les enfants ne sont pas une possession de leurs parents ou de l’État, ou des personnes inachevées; ils ont un statut égal à celui des adultes au sein de la famille humaine.

Les enfants commencent leur vie dans une dépendance totale. Les enfants dépendent des adultes pour recevoir les soins et les conseils dont ils ont besoin pour devenir autonomes plus tard. Ces soins sont dispensés de préférence par les adultes de la famille de l’enfant, mais lorsque les personnes qui s’occupent d’eux ne sont pas en mesure de le faire, la société doit prendre le relais.

L’action, ou l’inaction, des gouvernements a des répercussions plus graves sur les enfants que sur tout autre groupe de la société. Dans presque tous les domaines, l’action des pouvoirs publics (par exemple, en matière d’éducation, de santé publique, etc.) impacte les enfants à divers degrés. Une approche à courte vue qui ne tient pas compte de leurs besoins a une incidence négative sur l’avenir de tous les membres de la société, car elle conduit à des politiques vouées à l’échec.

Les enfants sont rarement entendus et leurs vues sont rarement prises en compte dans le processus politique. Les enfants, en général, ne votent pas et ne participent pas à la vie politique. Si on ne prête pas une attention spéciale à leurs opinions—exprimées à la maison et à l’école, au sein de leurs communautés locales et même du gouvernement—leurs vues sur un grand nombre de questions importantes qui les affectent immédiatement ou qui auront des répercussions sur leur avenir ne sont pas prises en considération.

Bon nombre de changements au sein de la société ont un impact disproportionné et souvent négatif sur les enfants. La transformation de la structure familiale, la mondialisation, les nouvelles modalités de l’emploi et la réduction du filet de sécurité sociale dans de nombreux pays ont tous de lourdes conséquences sur les enfants. L’impact de ces changements peut s’avérer catastrophique dans des situations de conflits armés et autres situations d’urgence.

Le développement sain des enfants est décisif pour la prospérité future de toute société. Du fait qu’ils sont en pleine croissance, les enfants sont beaucoup plus vulnérables que les adultes aux mauvaises conditions de vie qui résultent de la pauvreté, de soins de santé inadéquats, d’une nutrition insuffisante, du manque d’eau salubre, d’un logement et de la pollution de l’environnement. Les conséquences des maladies, de la malnutrition et de la pauvreté menacent l’avenir des enfants et, par là même, celui des sociétés dans lesquelles ils vivent.

Pour la société, le prix à payer pour avoir négligé les besoins des enfants est énorme. Les résultats de la recherche sociale montrent que les premières expériences de l’enfant ont une influence considérable sur son futur développement. Et ce développement détermine leur contribution à la société, ou la charge qu’ils représenteront tout au long de leur vie.


 

 

Présentations multimédia (en anglais)

Recherche