En bref : États-Unis d'Amérique

La NBA accueille le lancement de la campagne antipaludique financée par Gates

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Li
Les participants à une rencontre organisée par la National Basket-ball Association (NBA) à New York, s’unissent sous la bannière de Nothing But Nets, une campagne de lutte antipaludique qui distribue des moustiquaires en Afrique.

NEW YORK, Etats-Unis, 4 janvier 2007 – « Nothing But Nets » (littéralement, « Rien que des filets », un jeu de mots en anglais avec le mot « net », qui signifie filet et également moustiquaire), une campagne de lutte contre le fléau du paludisme en Afrique a annoncé aujourd’hui la contribution de la Fondation Bill & Melinda Gates à ses efforts. Plus précisément, la fondation a promis d’offrir un dollar pour chaque dollar donné par des particuliers, pour un total de 3 millions de dollars maximum.

L’annonce a été faite lors d’un événement organisé par la National Basket-ball Association (NBA) au magasin de la NBA à New York. La NBA fait partie des partenaires fondateurs de la campagne « Nothing But Nets », avec la Fondation pour les Nations Unies, The People of the United Methodist Church, le magazine Sports Illustrated et d’autres.

« Nous voyons aujourd’hui le pouvoir du partenariat, que ce soit grâce à une organisation qui travaille sur le terrain à la distribution de moustiquaires comme le fait l’UNICEF ou à des organisations représentées ici qui font prendre conscience au grand public de la gravité du problème et qui collectent des fonds », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman.

« C’est vraiment grâce à ces partenariats que nous réussirons à faire bouger les choses pour les enfants », a-t-elle ajouté.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Li
De gauche à droite, la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman, la Vice-présidente générale de la Fondation pour les Nations Unies Kathleen Bushkin, l’éditorialiste de Sports Illustrated Rick Reilly et le commentateur Andre Aldridge de la télé NBA.

Livrer des moustiquaires en même temps que des vaccins

« Nothing But Nets » utilisera les fonds fournis par la Fondation Gates pour acheter et distribuer des moustiquaires traitées à l’insecticide par le biais de l’Initiative pour la lutte contre la rougeole, un autre partenariat qui regroupe la Croix-Rouge des Etats-Unis, la Fondation pour l’ONU, les US Centers for Disease Control and Prevention, l’Organisation mondiale de la Santé et l’UNICEF.

Les moustiquaires, qui permettent de se protéger contre les moustiques porteurs du paludisme, sont distribués dans le cadre des campagnes nationales de vaccination contre la rougeole et la polio, qui permettent d’atteindre des millions d’enfants et leurs familles en quelques jours ou semaines.

Kathy Bushkin, Vice-présidente de la Fondation pour l’ONU, a remercié la Fondation Gates de son appui.

« Sous l’égide des Nations Unies, l’Initiative pour la lutte contre la rougeole est rapidement devenue un des principaux distributeurs de moustiquaires à certains des pays d’Afrique les plus démunis, a-t-elle dit. Nous sommes ravis de voir que tant de particuliers participent maintenant à cette initiative vigoureuse ».

Le rôle de l’UNICEF dans la distribution

Mme Veneman a expliqué que l’UNICEF jouait un rôle capital dans cette campagne intégrée, en distribuant des moustiquaires, des vaccins, des suppléments de vitamine A et en s’associant à d’autres interventions en faveur de la santé des enfants.

« L’UNICEF, ainsi que tous ses partenaires de l’Initiative pour la lutte contre la rougeole, contribue à l’organisation des réseaux de distribution des moustiquaires en Afrique, a-t-elle dit. « Nothing But Nets » participe à l’achat de moustiquaires et nos réseaux les distribuent dans les pays ».
     
De concert avec ses partenaires, l’UNICEF a acheté quelque 23 millions de moustiquaires cette année, ce qui permettra de sauver quelque 138 000 enfants, d’après les estimations.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Li
De g. à d., Katherine Commale, 6 ans, sa mère Lynda Commale et le célèbre joueur Sam Perkins. Katherine a recueilli environ 10 000 dollars pour la campagne.

La NBA et la chaîne VH1 s’engagent

Le paludisme a été en grande partie éradiqué dans le monde industrialisé mais on compte entre 350 et 500 millions de cas de paludisme chaque année, surtout en Afrique. Plus d’un million de personnes infectées meurent chaque année et la plupart de ces victimes sont des enfants de moins de cinq ans. 

Confrontés  à ces statistiques redoutables, la NBA et la chaîne musicale VH1, un autre des partenaires de « Nothing But Nets » ont profité de l’occasion d’aujourd’hui pour annoncer leurs nouveaux engagements dans la lutte contre le paludisme.

Outre les efforts qu’elle accomplira lors des matchs de basket-ball de la NBA, --championnats masculin et féminin -- pour informer le public du fléau du paludisme,  la NBA a annoncé qu’elle avait demandé à Sam Perkins, une des légendes du basket aux Etats-Unis et à d’autres joueurs connus, d’être les porte-parole de la campagne « Nothing But Nets ».

De son côté, VH1 aidera à sensibiliser le public à la question en créant et en diffusant une annonce de service public sur le paludisme. En outre, la chaîne s’est engagée à produire et à diffuser un reportage d’actualité VH1 sur le paludisme et la campagne « Nothing But Nets ».


 

 

Vidéo (en anglais)

4 janvier 2007:
La correspondante de l’UNICEF Kun Li présente la campagne antipaludique « Nothing But Nets » et l’offre de contribution de la Fondation Bill & Melinda Gates.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Liens

Recherche