Survie et développement de l’enfant

L’UNICEF, Pampers et Salma Hayek visent l’élimination du tétanos maternel et néonatal

Image de l'UNICEF
© UNICEF Geneva/2008
L’actrice et porte-parole de la campagne Pampers-UNICEF « Un pack = un vaccin », Salma Hayek, tient un exemplaire d’une enquête menée au niveau mondial où il est dit que le tétanos chez les mères et le tétanos néonatal peuvent être éliminés d’ici 2012.

GENÈVE, Suisse, 6 octobre 2008 – Une enquête menée au niveau mondial confirme que l’élimination du tétanos maternel et du tétanos néonatal pourrait être obtenue d’ici 2012. Il s’agit d’une maladie évitable, responsable de la mort d’un nouveau-né toutes les trois minutes environ et qui tue  jusqu’à 30 000 mères chaque année.

Cette enquête, intitulée « Participer, vacciner, éliminer : ensemble contre le tétanos maternel et néonatal », a été rendue publique la semaine dernière à Genève. Elle encourage tout le monde à participer à un effort très important en vue d’aider ceux qui sont exposés au risque.

« La pensée de perdre un enfant à cause d’une maladie qu’il est possible d’éviter facilement paraît insupportable, lorsqu’on a les moyens de l’éviter. Si vous saviez comment sauver la vie d’un enfant, comment pourriez-vous ne pas le faire ? » s’est exclamée l’actrice Salma Hayek, porte-parole pour la campagne de Pampers-UNICEF « Un pack=un vaccin ».

200 millions de vaccinations en trois ans

Dans le cadre de cette campagne, Procter & Gamble, une entreprise internationale partenaire de l’UNICEF, donne le coût d’une dose de vaccin contre le tétanos (l’équivalent d’environ 5 cents) pour chaque pack de lingettes Pampers vendu – le paquet étant assorti d’une marque particulière.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sierra Leone/2008
Salma Hayek s’est rendue en Sierra Leone, où elle a pu se rendre compte par elle-même de l’impact des efforts de vaccination contre le tétanos, qui sont soutenus par l’UNICEF et son partenaire, l’entreprise Procter & Gamble.

« Un pack = un vaccin » a déjà permis de financer plus de 50 millions de vaccinations contre le tétanos. Dans sa dernière phase – qui correspond à une levée de fonds entre le 1er octobre et le 31 décembre – la  campagne devrait aider à la vaccination d’encore 70 millions de femmes en âge d’avoir un enfant et de leurs nouveau-nés, dans 46 pays cibles.

L’objectif est de lever des fonds pour 200 millions de vaccins supplémentaires dans les trois prochaines années.

« C’est un honneur pour Pampers de faire partie d’une campagne qui peut contribuer à l’élimination d’une maladie mondiale », a dit le vice-président pour les Soins de bébé en Europe de l’Ouest de Procter & Gamble, Austin Lally. « C’est seulement en travaillant en partenariat qu’il est possible d’espérer relever certains des énormes défis sanitaires auxquels nous sommes confrontés dans le monde actuel. »

Nécessité d’un soutien permanent

En dépit de ces efforts au niveau mondial et des progrès réalisés à ce jour, l’enquête menée dans le monde entier souligne que l’élimination du tétanos est un processus continu nécessitant un soutien permanent.

Les cas de tétanos  maternel et néonatal sont essentiellement la conséquence d’une vaccination insuffisante, d’une hygiène à l’accouchement insuffisante ou inexistante et de soins donnés à l’accouchée inadéquats en ce qui concerne le cordon ombilical. La majorité des mères et des nouveau-nés qui meurent du tétanos vivent en Afrique, en Asie du Sud et en Asie orientale.

« “Il est inacceptable qu’une maladie disparue du monde industrialisé soit encore présente dans les pays moins industrialisés », a déclaré le Dr François Gasse, Spécialiste principal en matière de santé  à l’UNICEF. « De nos jours, on ne devrait plus parler de décès dus au tétanos maternel et néonatal ».

Le Directeur de Private Fundraising and Partnerships (Levée de fonds privés et partenariats) de l’UNICEF, Philip O’Brien, a ajouté : « Les décès à cause du tétanos maternel et néonatal font partie des millions de vies perdues chaque année. C’est inacceptable et il y a encore beaucoup à faire. Le défi, c’est d’appliquer à plus grande échelle une formule qui s’est révélée efficace. Des partenariats novateurs comme celui existant avec Pampers peuvent aider l’UNICEF à atteindre ces objectifs. »


 

 

Recherche