En bref : République démocratique populaire lao

Une campagne de vaccination contre le tétanos atteint les endroits les plus isolés de la RDP lao

Image de l'UNICEF
© UNICEF RDP lao/2009
Une femme se fait vacciner contre le tétanos maternel et néonatal dans la province de Luang Prabang.

DISTRICT DE VIENGXAY, RDP Lao, 16 décembre 2009 – Quatre jours après son lancement officiel, une campagne gouvernementale destinée à éliminer le tétanos maternel et néonatal (TMN) en RDP lao vise les femmes dans une zone parmi les plus isolées du pays. 

 Viengsay figure parmi l'un des derniers districts à être atteints, une région éloignée proche de la frontière montagneuse avec le Vietnam, au nord-est du pays.

Dans un pensionnat utilisé comme centre de vaccination improvisé le mois dernier, 154 élèves de sexe féminin, dont une grande partie d'entre elles appartenant aux ethnies Hmong et Kmu, attendaient leur tour pour recevoir le vaccin antitétanique.  Elles ont été rejointes par près de 250 femmes provenant de villages voisins.

Dans une région où les taux de vaccination sont traditionnellement bas, les responsables locaux de la santé disent que la grande participation était un signe favorable montrant que la campagne atteindrait  ses objectifs. Le gouvernement a pour but de vacciner plus de 800 000 femmes entre les âges de 15 et 49 ans dans des secteurs à haut risque lors de la troisième phase de la campagne l'année prochaine.  

 « C'est une bonne idée de faire les vaccinations ici à l'école, » dit le Dr Phonevanh du département sanitaire du district. « Les filles sont déjà ici pour les cours et les enseignants peuvent rapidement s'organiser avec elles pour qu'elles reçoivent l'injection. »

Une menace dans les zones rurales

La RDP lao est l'un des 44 pays du monde, et l'un des huit de la région de l'Asie et du Pacifique, qui n'ont pas encore éliminé le TMN. La maladie constitue une menace particulière dans les zones rurales où la plupart des naissances se déroulent à domicile sans les procédures normales en milieu stérile.

Image de l'UNICEF
© UNICEF RDP lao/2009
Lors de la cérémonie de lancement à Pakse, des ballons permettent à la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal de connaître un démarrage pittoresque.

Pour les nouveau-nés, le tétanos est habituellement fatal. L'OMS estima qu'en 2004, 128 000 nouveau-nés sont morts de tétanos néonatal.

La campagne a été stimulée par un appui politique de haut niveau, dont un discours le mois dernier par le Président laotien Choummaly Sayasone dans lequel il exhortait la population, à tous les échelons de la société, à lui accorder son soutien.

« Notre but est de réduire le nombre de cas de tétanos maternel et néonatal à des niveaux si bas qu'il ne soit plus un problème majeur, » a déclaré le responsable de la Santé et de la Nutrition de l'UNICEF en RDP lao, le Dr Aboudou Karimou Andele, lors de la cérémonie de lancement de la campagne à Pakse.

La campagne se déroule avec l'appui de l'UNICEF, de l'Organisation mondiale de la Santé, de l'agence japonaise de coopération internationale, de l'Agence luxembourgeoise pour la coopération et le développement (Lux-Development) et de World Vision.

Les chefs de villages jouent un rôle déterminant

La nouvelle campagne a fait l'objet d'une vaste publicité dans les médias et par l'intermédiaire des professionnels de la santé locaux. Afin d'en maximiser l'impact, les enfants de moins de cinq ans reçoivent également des suppléments en vitamine A et des comprimés vermifuges. Dans certaines régions à risque élevé, les jeunes enfants reçoivent aussi des gouttes de vaccin contre la polio.  

Dans des secteurs éloignés comme la province de Huaphan, l'objectif du Ministère de la santé d'atteindre 95 pour cent de l'ensemble des femmes en âge d'avoir des enfants représente un véritable défi. Des chefs de village comme Pam Phengxaykhan du village de Nathan jouent un rôle déterminant pour garantir que les femmes soient informées sur la campagne et se présentent au bon moment.

« Une fois que nous recevons des consignent du personnel médical de la province, nous le faisons savoir par le système d'information locale et nous organisons une réunion avec les responsables d'unités et le personnel de l'Union des femmes laotiennes, » explique Pam Phengxaykhan.

Du coup, 53 des 59 femmes du village de Nathan ont été vaccinées lors du troisième jour de la campagne. 


 

 

Recherche