Inde

En Inde, le Directeur général de l'UNICEF demande que l'action soit orientée vers les enfants les plus vulnérables pour sauver les vies

Par Angela Walker

RAMPUR RATNAKER, Inde, 7 décembre 2010 – Le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake a effectué aujourd'hui une visite dans l'État indien du Bihar et a administré un vaccin anti-polio oral à des bébés amenés par leurs familles pour être immunisés lors de la Journée santé-nutrition organisée par le village et qui offre aux villageois une fois par mois des services de santé intégrés.

© UNICEF/NYHQ2010-2553/Crouch
VIDÉO (en anglais) : 7 décembre 2010 - Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Anja Baron sur la visite du Directeur général Anthony Lake des programmes de l'UNICEF dans l'État indien du Bihar.  Regarder dans RealPlayer

 

Une couverture vaccinale de routine est essentielle pour les enfants afin qu'ils aient une immunité suffisante contre la polio et les diverses maladies infantiles. 

« Nous pouvons sauver davantage de vies, non pas en oubliant les populations les plus pauvres et les endroits les plus difficiles d'accès mais en dirigeant directement notre investissement vers ceux-ci, » a déclaré Anthony Lake. « L'Inde est en train de prouver qu'orienter ainsi l'action vers l'équité n'est pas seulement juste dans le principe mais juste en pratique en apportant des résultats dans les zones les plus pauvres. »

Campagnes de vaccination

En 2009, plus de 1600 enfants ont été touchés par la polio dans le monde, dont 741 d'entre eux en Inde. Parmi ces cas, 719 étaient des enfants des Etats du Bihar et de l'Uttar Pradesh.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2553/Crouch
Le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake rencontre les habitants du village de Rampur Ratnakar, situé dans l'État indien du Bihar, pendant la Journée santé-nutrition qu'ils ont organisée.

En Inde, le Partenariat contre la polio est dirigé par le gouvernement avec l'appui du Projet national de surveillance de la polio de l'Organisation mondiale de la Santé, du Rotary International, des US Centers for Disease Control and Prevention et de l'UNICEF avec une participation importante de la Fondation Bill et Melinda Gates. Le partenariat fonctionne avec du personnel médical, des associations de la société civile et les communautés locales pour veiller à ce que chaque enfant de moins de cinq ans soit vacciné contre la polio.   

En 2010, onze campagnes de vaccination contre la polio ont été organisées au Bihar, appuyées par plus de 1000 mobilisateurs répartis dans tout l'État. Seulement neuf cas de polio ont été enregistrés cette année au Bihar. 

Soins de santé ciblés

Les mobilisateurs qui participent à la campagne de vaccination encouragent aussi la prise en charge de la diarrhée grâce aux sels de réhydratation orale et au zinc et grâce au lavage des mains, à l'utilisation de toilettes et à l'allaitement exclusif au sein. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2554/Crouch
Janki Devi mène sa petite-fille, âgée de cinq ans, dans un centre de vaccination contre la polio dans le village de Rampur Ratnakar où le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake a effectué une visite pendant son voyage dans l'État indien du Bihar.

« Ce que vous faites ici aujourd'hui en Inde – en vous concentrant sur l'apport de soins bien ciblés au niveau des communautés et des établissements médicaux, en renforçant le continuum des soins et en développant un cadre pour le suivi d'un enfant durant sa vie avec d'autres actions indispensables – est un modèle pour nous tous et le monde devrait être attentif à vos progrès, » a déclaré Anthony Lake au personnel de l'UNICEF se trouvant sur place.   

Le Bihar a été témoin d'une progression de 400 pour cent de la couverture vaccinale complète au cours des cinq dernières années. Même avec ces progrès impressionnants, seulement environ la moitié des enfants de l'État sont complètement vaccinés par rapport au deux-tiers de l'ensemble de l'Inde.

Aide à la communauté locale

Lors de la Journée santé-nutrition organisée par le village, l'accoucheuse-infirmière auxiliaire Geeti Devi porte une casquette de baseball décorée des logos des partenaires contre la polio et des lunettes de soleil pour se protéger du fort soleil de l'après-midi. Des cabines sont drapées de tissu pailleté rouge, bleu, orange et jaune et couverts d’affiches aux couleurs vives présentant des informations sur la nutrition, la santé et l'hygiène. 

A chaque enfant qui reçoit deux gouttes de vaccin contre la polio, Geeti Devi colore l'ongle de son petit doigt avec un marqueur noir pour montrer que l'enfant a été vacciné. 
« Les riches ont de l'argent et peuvent aller ailleurs. Les pauvres n'ont rien, » explique-t-elle. « Il est impossible au dispensaire à cause des routes et du coût des moyens de transport. J'aide toutes les femmes enceintes du village et leurs enfants à avoir une vaccination de routine... » 


 

 

Recherche