Santé

La Commission des Nations Unies présente un plan pour améliorer l’accès à des fournitures vitales pour la santé des femmes et des enfants

Par Anja Baron

NEW YORK, États-Unis d’Amérique, 26 septembre 2012 – Les membres de la Commission des Nations Unies sur les produits indispensables aux femmes et aux enfants a soumis aujourd’hui un nouveau plan et un ensemble de recommandations pour améliorer la fourniture et l'accès à des fournitures abordables et vitales pour la santé des femmes et des enfants les plus vulnérables dans le monde.

VIDÉO (en anglais) : le reportage de la correspondante de l’UNICEF, Anja Baron, sur un ensemble de recommandations présentées par la Commission sur les produits indispensables aux femmes et aux enfants pour améliorer la santé maternelle et infantile.  Regarder dans RealPlayer

 

La Commission, qui s'inscrit dans le cadre de l'initiative « Toutes les femmes, tous les enfants », a été créé pour soutenir la Stratégie mondiale pour la santé de la femme et de l'enfant du Secrétaire général des Nations Unies. Elle est coprésidée par le Président du Nigéria Jonathan et le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg.

Depuis la création de la Commission, des progrès remarquables ont été faits pour apporter une nouvelle attention et un nouvel investissement à certaines des causes les plus négligées de mortalité des femmes et des enfants, comme, plus récemment, la naissance prématurée, le faible accès aux contraceptifs.

Un ensemble clair de recommandations

Chaque année, 287 000 femmes meurent de complications pendant la grossesse et  l'accouchement. Pour s’attaquer efficacement aux causes de décès pendant la grossesse et pendant l’enfance, la Commission a passé en revue 13 médicaments et fournitures médicales, destinés plus particulièrement à 50 pays ayant un taux de mortalité élevé chez les femmes, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-1206/Markisz
(À gauche) le 42eme Président des États-Unis d’Amérique, Bill Clinton, s’adresse à la presse à la suite de la réunion du Groupe de Commission des Nations Unies sur les produits indispensables aux aux femmes et aux enfants au siège des Nations Unies à New York. le Premier ministre norvégien et coprésident de la Commission, Jens Stoltenberg se tient à ses côtés. La Commission présentait un nouveau plan et des recommandations pour améliorer la santé maternelle et infantile.

Dans son rapport, la Commission présente un ensemble clair de recommandations, comme l’amélioration de l’accès aux simples médicaments tels que : des antibiotiques pour traiter la pneumonie ; du zinc et des Sels de réhydratation (SRO) pour traiter les diarrhées ; et de l’oxytocine pour arrêter les saignements de la mère après l'accouchement. D’autres recommandations comprennent les achats en gros pour réduire les coûts, l’accès à la planification familiale et aux contraceptifs, et l’accès à la technologie mobile.

« En dépit d'un déclin prometteur de la mortalité maternelle et de l'enfant, qui a baissé d'environ 40 pour cent depuis 1990, il est inacceptable que la naissance reste le jour le plus dangereux dans la vie d'une femme ou d'un enfant », a déclaré le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg. Mais il est optimiste : « La beauté du rapport que nous publions aujourd’hui est qu’il est tellement concret… Nous avons déjà été capables  de mobiliser les fonds financiers aussi nous commençons maintenant à nous intéresser à l’amélioration des recommandations ».

Un moment décisif
Dans son allocution pour soutenir le travail de la Commission, le 42eme Président des États-Unis d’Amérique et fondateur  de la Fondation William J. Clinton, Bill Clinton, a expliqué pourquoi il pensait que le rapport constituait « un moment décisif ».

UNICEF reports on the activities of the United Nations Commission on Life-Saving Commodities for Women and Children, which is part of the United Nations Secretary-General's Every Woman Every Child movement.

 

« Cela va permettre de sauver la vie de beaucoup de femmes », a-t-il affirmé. « Il est vraiment important de permettre aux femmes de choisir d’utiliser une contraception réversible à action prolongée qui  n’était  simplement pas abordable  auparavant… Elle permet aux femmes, aux  familles, de mieux contrôler leur vie  et parvenir à une vie plus saine et plus riche ».

Avec ce rapport, la Commission espère non seulement combattre les maladies traitables, mais aussi afin de prévenir 33 millions de grossesses non désirées, de protéger 120 millions d’enfants contre la pneumonie et sauver au total 16 millions de vies d’ici à 2015.

« Rien ne saurait excuser que des millions de femmes et d'enfants meurent chaque année alors que nous avons les produits et les connaissances nécessaires pour leur sauver la vie », a affirmé Anthony Lake, Directeur général de l'UNICEF « Avec l'aide de la Commission, nous avons désormais encore plus de solutions pratiques. Ce qu'il faut à présent, c'est la volonté politique de les appliquer ».


 

 

Une promesse renouvelée


Pour plus d'information 
A Promise Renewed  
(Site web en anglais)

Au Tchad, lutter contre la crise nutritionnelle est loin d’être facile
 avec vidéo

L’amélioration de l’approvisionnement en eau et de la nutrition dans les villages éthiopiens pose les fondations d’un avenir meilleur
 vidéo en anglais

Des enfants « super agents de santé » aident le Brésil à réduire le nombre de décès évitables d'enfants
 vidéo en anglais

En Ouganda, une combinaison d’ancien et de nouveau permet de réduire les décès d’enfants
 vidéo en anglais

La prestation de soins essentiels aux nouveau-nés et aux mères dans trois upazilas au Bangladesh
 vidéo en anglais

Un agent sanitaire en première ligne pour réduire la mortalité infantile au Brésil
 vidéo en anglais

En Éthiopie, un important programme utilisant des agents sanitaires a permis de réduire la mortalité de l’enfant dans tout le pays
 vidéo en anglais

En République centrafricaine, le porte à porte permet de s’attaquer à la malnutrition

En Haïti, les cliniques d'urgence aident à réduire les décès maternels et néonatals
 vidéo en anglais

Au Mali, une meilleure information sur l’allaitement au sein sauve des vies d’enfants

En Angola, une recette du bonheur pour mettre fin aux décès d’enfants évitables

Dans une région relativement calme du Mali, un programme veut faire baisser le nombre de décès dus au paludisme

En Éthiopie, davantage de mères séropositives mettent au monde des bébés exempts du VIH

Un Appel à l'action : éliminer les décès évitables des enfants
 vidéo en anglais

Un Appel à l'action : saisir l'occasion de sauver des millions de vies
 vidéo en anglais

Priorités de l'UNICEF pendant l'Assemblée générale de l'ONU 2013 (AGNU)

Les Objectifs du Millénaire pour le développement, un axe majeur de l’Assemblée générale des Nations Unies  

Appel à une meilleure coordination pour atteindre les objectifs en matière d’éducation mondiale

Pendant la semaine des Nations Unies, la voix d’un porte-parole pour les enfants handicapés se fait entendre dans les allées du pouvoir

À la conférence « L’éducation ne peut attendre », les dirigeants de divers pays ont souligné la nécessité de financer l’éducation – spécialement dans les situations d’urgence

Miser sur l’innovation pour mettre fin à la violence envers les enfants

Pour les enfants syriens, les besoins en matière d’éducation sont urgents et ils manquent de financement

Appel de fonds en faveur d’un programme destiné à améliorer l’accès des enfants syriens réfugiés au Liban à l’éducation

Quelque 35 millions d'enfants de moins de cinq ans supplémentaires en danger si l'on n’atteint pas l’objectif de réduction de la mortalité de l’enfant

S’engager pour la survie de l’enfant : Une promesse renouvelée Résumé du Rapport de situation 2013

La prestation de soins essentiels aux nouveau-nés et aux mères dans trois upazilas au Bangladesh

Un agent sanitaire en première ligne pour réduire la mortalité infantile au Brésil

En Éthiopie, un important programme utilisant des agents sanitaires a permis de réduire la mortalité de l’enfant dans tout le pays

En Ouganda, une combinaison d’ancien et de nouveau permet de réduire les décès d’enfants

Au Mali, faire du porte à porte pour ramener les enfants à l'école
Recherche