Survie et développement de l’enfant

La Semaine mondiale de l'allaitement maternel met en avant le rôle des professionnels de la santé

Par Chris Niles

NEW YORK, 30 Juillet 2010 – Chaque année, près de 9 millions d'enfants meurent avant leur cinquième anniversaire. L'allaitement maternel est un des moyens les plus efficaces d’alléger ce bilan.

VIDÉO (en anglais) 29 juillet 2010 : Mickey Chopra, Responsable de la santé à l'UNICEF parle de l'importance de l'allaitement maternel dans la réduction de la mortalité infantile.

 

Alors que s'ouvre la Semaine mondiale de l'allaitement maternel 2010, l'UNICEF s'est associé à un mouvement mondial qui encourage les mères à allaiter leurs bébés au sein exclusivement.

« Le meilleur départ possible »

« Le lait maternel est la meilleure alimentation pour un bébé et l’allaitement maternel offre à l’enfant le meilleur départ possible dans la vie, » a déclaré Anthony Lake, Directeur général de l'UNICEF.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0640/Asselin
Fatimata Koroma, 18 ans, allaite au sein son bébé de 14 jours, Hendry Jalloh, à la maternité du centre hospitalier national de Magburaka, à Magburaka, une localité de la Province du nord, en Sierra Leone. Abdullai Dukurey, un assistant médical, lui montre comment tenir le bébé.

La Semaine mondiale de l'allaitement maternel début le 1er août. Le thème de cette année : « Allaitement maternel  - 10 pas ! Une condition après l’autre sur le chemin des amis des bébés » s’intéresse à l’influence que les agents de santé peuvent exercer sur le comportement des mères.

L'UNICEF collabore avec l'Alliance mondiale en faveur de l'allaitement maternel (WABA) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour présenter aux décideurs, donateurs,  partenaires,  professionnels de la santé et au grand public les avantages de l'allaitement maternel.

Les 10 mesures définies par ce programme ont été mises en place dans plus du quart des hôpitaux de la planète où des enfants sont mis au monde. L'expérience prouve que ces mesures permettent aux mères d’avoir plus confiance en elles et augmentent les chances qu’elles allaitent leurs enfants pendant les six premiers mois. 

« C'est une action relativement simple et passionnante. Nous sommes convaincus que tous les établissements qui mettent au monde des enfants ou sont en contact avec les bébés après leur naissance devraient l'adopter, » explique le Dr Mickey Chopra, Chef des programmes de santé à l'UNICEF.

Changer les comportements

En allaitant au sein les nourrissons très vite après leur naissance, on fait chuter d’environ 20 pour cent les taux de mortalité néonatale mais pourtant la grande majorité des mères ne pratiquent pas l'allaitement au sein exclusif. Plusieurs pays ont toutefois montré que cette situation pouvait être rapidement modifiée, même dans les circonstances les plus difficiles. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1168/Gangale
Fatima Hassan porte son bébé, Hazara, âgée de quatre mois, à Mao, au Tchad. Un groupe de femme l'ont convaincue d'allaiter exclusivement au sein quand Hazara est née. Fatima Hassan met à présent en avant la bonne santé d'Hazara pour montrer les avantages de l'allaitement maternel au sein exclusif auprès des autres femmes.

L’objectif final est d'influencer les comportements des mères et les professionnels de la santé jouent un rôle important dans le programme en 10 étapes.

« Les professionnels de la santé ont une influence profonde et très importante sur ce que décident les mères quant à la façon de nourrir leurs enfants, » déclare le Dr Chopra. « Et par conséquent, informer et modifier les attitudes des professionnels de la santé revêt une importance capitale. »


 

 

Recherche