Survie et développement de l’enfant

Dans le monde, la mortalité des enfants de moins de cinq ans décline, poursuivant une tendance positive

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2007-2685/Pirozzi
Des garçons sont assis contre le mur d'un centre médico-social soutenu par l'UNICEF dans la région d'Agadez au Niger. Le Niger, le Malawi, le Mozambique et l'Éthiopie ont tous les quatre diminué leur taux de mortalité infantile de plus de 100 pour 1000 naissances vivantes depuis 1990.

Par Chris Niles

NEW YORK, 10 septembre 2009 - Selon les derniers chiffres publiés aujourd'hui par l'UNICEF,  le nombre des enfants qui meurent avant leur cinquième anniversaire est plus que jamais en baisse.

Selon des sources provenant de différentes agences de l'ONU, dont l'UNICEF, la Banque mondiale, et l'Organisation mondiale de la Santé,  le nombre d'enfants morts avant d'avoir atteint leur cinquième anniversaire est passé de 12,5 millions en 1990, à environ 8,8 millions en 2008.

le nombre absolu de décès d'enfants a chuté en dessous de la barre des 10 millions pour la première fois en 2007. Les chiffres récents confirment cette tendance.

Le succcès des programmes

« Par rapport à 1990, il y a 10 000 enfants de moins qui meurent chaque jour, a constaté la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2006-2238/Pirozzi
Dora, 3 ans, est vaccinée contre la rougeole dans une clinique mobile de passage dans le village de Namurava au Mozambique. Quoiqu'il ait fait des progrès en matiçre de survie de l'enfant, le pays a toujours l'un des tauxde mortalité des enfants de moins de cinq ans les plus élevés du monde.

Les données indiquent que le déclin a été continu au cours des deux dernières décennies, mais qu'il s'est accéléré depuis les années 1990. Cette tendance est attribuée au succès des interventions sanitaires pour vacciner les enfants et leur administrer une supplémentation en vitamine A.

D'autres mesures ont contribué à ce déclin comme l'usage de moustiquaires imprégnées d'insecticide - une mesure de prévention du paludisme d'importance cruciale.

« Un vif sentiment d'urgence »

Mais alors que des progrès ont été accomplis dans beaucoup de pays, ceux-ci demeurent insuffisants pour atteindre le quatrième Objectif du Millénaire pour le développement  qui appelle à la réduction des  deux-tiers la mortalité des enfants de moins de cinq ans d'ici six ans.

l'Afrique et l'Asie doivent supporter une charge disproportionnée :  environ 40 pour cent des décès de moins de cinq ans surviennent en Inde, au Nigéria et en République démocratique du Congo. En Afrique du Sud, le taux de mortalité des moins de cinq ans a même augmenté, principalement à cause du grand nombre de mère vivant avec le VIH.

« A moins de réduire significativement la mortalité des enfants dans ces pays, la cible de l'OMD  ne pourra être atteinte» a conclu Mme Veneman. « Pour réaliser l'Objectif du Millénaire pour le développement d'une réduction des deux tiers de la mortalité des moins de cinq ans d'ici à 2015, et progresser davantage, il faudra un vif sentiment d'urgence accompagné de ressources bien ciblées. »


 

 

Vidéo (en anglais)

10 septembre 2009 : le reportage de la correspondante de l'UNICEF Chris Niles sur la publication de nouveaux chiffres montrant un déclin continu du nombre des décès d'enfants âgés de moins de cinq ans.
 VIDÉO  haut | bas

Recherche