Grippe aviaire

Pleins feux sur les campagnes

En collaboration avec les autorités nationales, ses partenaires et tout un éventail d’acteurs, notamment la société civile, l’UNICEF parraine des campagnes de communication dans les pays touchés par la grippe aviaire afin de faire parvenir aux familles et aux communautés des informations critiques sur la manière de se préparer à affronter la pandémie. Le nombre croissant de stratégies nationales de lutte contre la maladie qui s’inscrivent autour d’activités de communication témoigne d’une prise de conscience accrue du rôle important que joue la communication. 

En 2006, 52 pays sur les 68 ayant participé à l’exercice de collecte de données avaient mis en place de vastes campagnes de lutte contre la grippe aviaire et humaine, et en juin 2007, 104 pays sur 141 affirmaient avoir lancé des campagnes de sensibilisation à la grippe aviaire et humaine. (Troisième bilan : Gestion de la grippe aviaire et état de préparation à la pandémie, décembre 2007).

En Azerbaïdjan, l’UNICEF coopère étroitement avec le gouvernement, l’OMS, le PAM et d’autres partenaires pour s’assurer que les familles possèdent toutes les connaissances nécessaires pour se protéger et protéger leurs volailles, et pour pouvoir faire face à une éventuelle pandémie. L’UNICEF a préparé du matériel d’information en collaboration avec les ministères de la Santé, de l’Éducation et de l’Agriculture, et il soutient des réseaux d’ONG qui font passer des messages salutaires. Le pays a interdit la chasse depuis que l’épidémie s’est déclarée en février 2006. Largement grâce à une collaboration indéfectible de la part des communautés locales, les efforts visant à informer le public sur la prévention de la grippe aviaire s’emblent porter leurs fruits. [Matériel à télécharger.]

En Bosnie-Herzegovine pour préparer les enfants et les familles à une possible épidémie de grippe aviaire, l’UNICEF, avec un soutien financier d’USAID, mobilise ses partenaires pour faire passer des informations critiques sur la prévention de la  grippe aviaire et de la pandémie de grippe, et pour éviter la panique, surtout dans les communautés décentrées et pauvres. Au nombre de ses activités, on peut citer l’élaboration d’une stratégie de communication ; la production de matériel pour les médias et la communication au niveau communautaire pour que les enfants et les familles acquièrent des connaissances salutaires et connaissent les mesures à prendre pour prévenir la propagation de cette maladies meurtrière. [Matériel à télécharger.]

Au Cambodge, l’élevage de volaille est une source importante de revenu pour de nombreuses familles, les aidant à payer l’école et les soins médicaux, et contribuant à l’achat de nourriture et de combustible. Les moines, les religieuses et les personnes âgées jouent un rôle pédagogique important dans l’éducation des familles sur la manière de se protéger contre la grippe aviaire. En 2006, l’UNICEF, en partenariat avec le ministère des Cultes et des Religions, a sponsorisé plus de 70 séances d’orientation dans 12 provinces du Cambodge auxquelles ont participé près de 6000 religieuses et moines bouddhistes, ainsi que des chefs spirituels chrétiens et musulmans. Trois études ont été entreprises pour améliorer le matériel de communication. Les conclusions et les recommandations auxquelles ces études auront permis d’aboutir seront utilisées par l’AED, la FAO et l’UNICEF pour élaborer de nouveaux outils de communication et de formation. [Matériel à télécharger.]

En Égypte, le ministère de la Santé et de la Population dirige un programme d’éducation communautaire en collaboration avec l’UNICEF. Ce programme devrait lui permettre d’atteindre plus de 4,8 millions de familles dans les zones rurales des 17 gouvernorats les plus durement frappés. Les stratégies comprennent les activités suivantes : renforcement des capacités, recherche, institutionnalisation, éducation de porte à porte, sensibilisation politique et communautaire, ainsi que programme scolaire. Ce programme est mis en œuvre par l’intermédiaire de 10 000 agents de santé communautaires (Raedat Reefiat) et 200 superviseurs qui agissent à divers niveaux. Tous les Raedat Reefiat et leurs superviseurs ont suivi une formation complète et reçoivent un soutien technique leur permettant de faire face à tous les problèmes qui peuvent surgir dans le cadre d’un système sérieux de suivi et de supervision. Ils utilisent du matériel pédagogique conçu spécialement pour avoir un impact sur les technologies en général et sur les techniques d’élevage en particulier. Lors des visites à domicile, les membres de la famille responsables de l’élevage de volaille sont informés sur les meilleures techniques de protection et les moyens d’éviter l’infection par le virus de la grippe aviaire chez les volailles et les être humains. Les principaux messages, entrant dans le cadre de 14 pratiques spécifiques, sont les suivants « lavez-vous, couvrez-vous le nez et la bouche, séparez la volaille des zones d’habitation et déclarez les cas de grippe aviaire. » Une campagne de sensibilisation en plein air a été organisée parallèlement à l’éducation de porte à porte. Par ailleurs, un programme scolaire d’information sur la grippe aviaire a été élaboré dans le but d’enseigner aux écoliers les meilleures pratiques pour se protéger contre la grippe aviaire et de minimiser le risque d’infection. Cette initiative est mise en œuvre en collaboration avec le ministère de l’Éducation et le Croissant-Rouge égyptien. Ce programme cible quelque 3,7 millions d’écoliers âgés de 6 à 12 ans dans 13 gouvernorats. Plus de 8000 enseignants suivent une formation sur l’utilisation de matériel pédagogique interactif qui permettra de diffuser les messages les plus importants : se laver les mains au savon et éviter de toucher la volaille. Le programme destiné spécialement aux écoles  comprend des jeux et des activités interactives à utiliser pendant les cours. [Matériel à télécharger.]

En Géorgie, l’UNICEF aide le gouvernement à sensibiliser les populations à la pandémie de la grippe aviaire en créant des affiches, des prospectus et des vidéos pour les enfants et les familles, et en contribuant à des activités pédagogiques de type scolaire et non scolaire. Une étude a été entreprise pour identifier les obstacles culturels, économiques et comportementaux et favoriser l’adoption de comportements sains et de pratiques sans danger en matière de garde, élevage, manipulation et consommation de volaille. En mars 2007, l’UNICEF a soutenu le ministère de l’Éducation et de la Science qui avait décidé d’organiser deux jours d’activités dans les écoles sur la manière de se protéger personnellement et de protéger les autres contre la grippe aviaire. [Matériel à télécharger.]

En Indonésie, L'UNICEF soutient une série d'ateliers de simulation pour aider le pays à se préparer à une pandémie de grippe aviaire potentielle. Le programme fait partie de la campagne nationale contre la grippe aviaire lancée en décembre 2007 pour sensibiliser les enfants de près de 50 000 écoles aux dangers de la grippe aviaire. Chaque école recevra un kit complet d’outils pédagogiques conçus spécialement pour l’occasion avec des personnages d’une série télévisée locale populaire. La campagne Agissez contre la grippe aviaire, financée par le gouvernement et le peuple japonais a été lancée au mois de septembre 2006 à Djakarta ; elle comportait une stratégie publicitaire couvrant l’ensemble du pays avec des annonces du service public et des actions communautaires. En Indonésie, plus de 30 millions de ménages  possèdent des poules, ce qui pose un sérieux problème quand il s’agit de lutter contre la grippe aviaire. L’UNICEF travaille en collaboration étroite avec la Commission nationale indonésienne sur la grippe aviaire, ainsi qu’avec les autorités locales, pour sensibiliser le grand public et donner aux communautés les outils dont elles ont besoin pour se protéger. [Matériel à télécharger.]

En RDP lao, le gouvernement a mis au point un Plan national de lutte contre la grippe aviaire et de préparation à la pandémie.  Le programme commun lancé par le gouvernement de la RDP lao et l’UNICEF, avec une subvention du gouvernement japonais, comporte diverses activités : surveillance de la volaille, éducation sanitaire, et activités de formation et de sensibilisation communautaire à la prévention de la propagation de la grippe aviaire et humaine. [Matériel à télécharger.]

En Moldavie, 500 000 écoliers ont participé à une Heure spéciale interactive sur la grippe aviaire réalisée par le ministère de l’Éducation avec le soutien de l’UNICEF. Les enfants ont appris les « six règles de base de la prévention de la grippe aviaire », et ils ont rapporté à la maison des messages de prévention pour leurs familles. Cette manifestation spéciale n’est que l’une des nombreuses activités entreprises dans le cadre de la Stratégie nationale de communication sur la prévention de la grippe aviaire en Moldova. Cette stratégie, adoptée par le gouvernement, a été mise en place avec le soutien de l’UNICEF. [Matériel à télécharger.]

Au Myanmar, l’UNICEF est l’institution des Nations Unies responsable de la coordination des efforts de communication pour lutter contre la grippe aviaire. L’UNICEF s’efforce de coordonner des enquêtes rapides sur les connaissances, les attitudes et les pratiques auprès des principaux groupes cibles, tels que les employés des élevages commerciaux de volaille, les petits éleveurs de volaille, les vendeurs du marché, les transporteurs de volaille, les manutentionnaires et les enfants. En s’appuyant sur les conclusions des enquêtes et grâce à un financement du gouvernement japonais, l’UNICEF coopère avec tout un éventail de partenaires pour élaborer des activités et des outils de communication permettant d’éviter efficacement la grippe humaine et aviaire. [Matériel à télécharger.]

Au Nigéria, l’UNICEF travaille main dans la main avec les ministères de la Santé, de l’Éducation et de l’Agriculture, les ONG et un réseau de chefs traditionnel et religieux afin de transmettre même aux communautés les plus retirées des messages de prévention salutaires. Des subventions du gouvernement japonais, de l’UNICEF et du ministère fédéral nigérian de l’Information et des Communications permettent d’organiser des débats dans les communautés locales et de partager des informations sur la manière d’éviter l’infection par la grippe aviaire et sur les mesures à prendre en cas d’épidémie. [Materials for download.]

En Thaïlande, une campagne scolaire nationale visant à aider les enfants thaïlandais et leurs familles à se protéger contre la menace de la grippe aviaire a été lancée le 10 octobre 2006 par le ministère de l’Éducation. Cette campagne, soutenue par l’UNICEF et financée par le gouvernement japonais, couvrira les 40  écoles élémentaires et secondaires du pays et s’efforcera de promouvoir un lavage fréquent des mains, la déclaration rapide des volailles malades ou mortes et d’autres comportements importants pour prévenir la propagation du virus létal H5N1 qui est responsable de la grippe aviaire. [Matériel à télécharger.]

En Turquie, où quatre enfants sont décédés de la grippe aviaire, l’UNICEF a mis sur pied une équipe forte de 150 000 volontaires pour l’éducation des filles chargés de soutenir la diffusion de messages de prévention de la grippe aviaire. Selami Bas, 4 ans, est la seule personne de la Province de Sanliurafa à avoir contracté le virus de la grippe aviaire qui a balayé le pays et à avoir survécu. .  [Matériel à télécharger.]

Au Viet Nam, l’UNICEF coopère avec les ministères, la FAO, l’OMS et le PNUD à la Phase II du Programme mixte Gouvernement / Programme des Nations Unies de renforcement des capacités en matière de prise en charge des urgences en matière de santé publique en privilégiant la grippe humaine et aviaire. [Matériel à télécharger.]


 

 

 

 Version imprimable

Tous unis contre la grippe aviaire

En  Fr  Es  Ar
FAO, 2006

Recherche