Zimbabwe

La Norway Cup donne à des filles de Harare l’occasion de triompher

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2007/ Maduna
Omega Mpini (deuxième à partir de la droite) et ses coéquipières de l’équipe de football des Glenview Queens représenteront le Zimbabwe à la Norway Cup.

Par Tsitsi Singizi

HARARE, Zimbabwe, le 26 juillet 2007 – Avec toute la confiance d’une vraie vedette du football, Omega Mpini, 13 ans, hausse les épaules devant les félicitations de ses coéquipières et retourne à son poste. Tout le monde regarde cette fille qui saute très haut pour reprendre la balle de volée. Comme on dit ici : Goal!

Le surnom d’Omega est « Mboma » en l’honneur de Patrick Mboma, recordman des buts marqués pour l’équipe nationale du Cameroun. C’est la joueuse vedette des Glenview Queens, équipe de football féminine locale qui s’est qualifiée pour représenter le Zimbabwe à la 35e Norway Cup (Coupe de Norvège) à Oslo.

« J’adore le football », dit Omega. « J’adore tout ce qui touche à ce sport. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2007/ Maduna
Omega, 13 ans, mène de front ses études, les corvées ménagères, les entraînements de football et l’instruction de ses pairs sur le VIH/SIDA dans une des banlieues les plus pauvres de Harare.

Sport, amitié et éducation sur le HIV

La Norway Cup est un tournoi de football d’une semaine qui oppose 1 500 équipes de jeunes du monde entier. L’équipe des Glenview Queens ne va pas seulement se battre pour remporter le titre et se faire de nouveaux amis, mais elle va aussi s’instruire sur la prévention contre le SIDA.

« Lorsque nous nous sommes qualifiées pour la Norway Cup, cela a été le plus beau jour de notre vie », continue Omega. « Nous avions prouvé que nous savions bien jouer au football, mais gagner voulait aussi dire faire l’apprentissage de la vie, donc aussi du VIH et du SIDA. » 

C’est une occasion rare pour Omega et ses coéquipières, qui viennent d’une banlieue pauvre de Harare. Comme beaucoup de ses coéquipières, Omega a perdu ses parents alors qu’elle était toute jeune.

« Le sport vous met en meilleure santé et vous enseigne d’importantes leçons sur le respect, la prise d’initiatives et l’égalité, quels que soient votre sexe ou vos talents naturels », affirme le Dr Festo Kavishe, Représentant de l’UNICEF au Zimbabwe. « Se servir du sport pour combattre le VIH, c’est un élément de plus, et qui revêt une grande importance. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2007/ Maduna
Omega, qui a perdu ses parents à cause du SIDA, est accueillie par sa tante après l’entraînement de football. Beaucoup d’orphelins du Zimbabwe vivent dans leur famille élargie.

Remplacer les épreuves par le triomphe 

L’équipe de football féminine de Harare s’inscrit dans le programme soutenu par l’UNICEF « Chasser le SIDA à coups de pied », de YES (Youth Education through Sport, ou « Education des jeunes par le sport »). L’UNICEF a fourni aux joueuses l’équipement nécessaire, pour que les filles ne manquent de rien lorsqu’elles feront preuve de leur talent en Norvège. Les Glenview Queens sont une des 20 à 30 équipes de régions défavorisées dont le voyage est pris en charge par le Comité national olympique et la Confédération du sport norvégiens.

« Je me sens très fière d’être l’ambassadrice du Zimbabwe », dit Omega en riant.

Au Zimbabwe, 1,7 million de personnes environ vivent avec le SIDA. On compte 1,1 million d’enfants qui ont été rendus orphelins par la maladie. Face à cette situation, le programme YES au Zimbabwe ainsi que dans plusieurs autres pays a décidé de poser un défi de plus à leurs joueuses, qui ont par ailleurs déjà prouvé leur talent. Les Glenview Queens vont à la Norway Cup non seulement parce qu’elles excellent dans le football, mais aussi à cause du travail qu’elles accomplissent dans la communauté pour encourager l’éducation sur le VIH/SIDA et sa prévention.

« Quels que soient leurs résultats en Norvège, Omega et ses amies ont déjà remporté une grande victoire », précise le Dr Kavishe. « Leur vie d’orphelines remplies d’épreuves a été remplacée, dans leur coeur et leur esprit de jeunes, par le sens du triomphe. »

Kyria Abrahams a contribué à ce reportage de New York.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le 25 juillet 2007 :
La correspondante de l’UNICEF Sarah Crowe nous parle d’une équipe locale de football féminin au Zimbabwe et de la vedette de cette équipe : Omega Mpini, 13 ans, qui, comme de nombreux enfants de ce pays, a été rendue orpheline par le SIDA. 

 VIDEO  haut | bas

Audio (en anglais)

Blue Chevigny d’UNICEF Radio parle avec Omega Mpini, 13 ans, membre de l’équipe de football féminine de Glenview Queens Girls Football Club au Zimbabwe, et avec une fille qui a perdu ses parents à cause du VIH/SIDA et donne à présent à ses camarades des informations sur cette maladie.

 AUDIO écouter

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche