Swaziland

En partenariat avec l’UNICEF, des délégués du Fútbol Club Barcelona effectuent une visite au Swaziland

Image de l'UNICEF: Swaziland, FC Barcelona
© UNICEF Swaziland/2007/ Phakathi
Joan Laporta, président du Fútbol Club Barcelona (à gauche) et Raphael Yuste, son vice-président (à droite) remettent à Constance Simelane, Vice-Premier Ministre du Swaziland, le maillot du partenariat entre le club et l’UNICEF.

Par Nonhlanhla Hleta-Nkambule

NKAMBENI, Swaziland, 13 décembre 2007 – Un ballon fabriqué avec des sacs en plastique ne fait pas partie des accessoires habituellement utilisés par des footballeurs professionnels. Pourtant, cela n’a pas empêché des joueurs de la célèbre équipe du Fútbol Club Barcelona de participer à un match improvisé avec les enfants d’un centre de santé de proximité pour orphelins et enfants vulnérables au cours d’une visite de deux jours au Swaziland. 

Les joueurs faisaient partie d’une délégation à laquelle participaient le président du FC Barcelona, Joan Laporta, son vice-président, Raphael Yuste, ainsi que des représentants de la Fondation Barcelone et du Comité national espagnol de l’UNICEF. En 2006, l’UNICEF et le FC Barcelona se sont unis dans un partenariat mondial dont le but est d’aider les enfants du monde entier.

Le Swaziland a été le premier pays à bénéficier de cette action internationale, recevant 1,5 million d’euros destiné à améliorer la vie des enfants affectés par le VIH. Au cours de cette récente visite, les délégués ont pu voir de leurs propres yeux comment les enfants recueillent aujourd’hui  les fruits de ce partenariat.
« Nous sommes au Swaziland pour en savoir plus sur les enfants et les défis auxquels ils sont confrontés, a déclaré Joan Laporta. Nous sommes fiers de nous être alliés avec l’UNICEF afin de développer notre responsabilité sociale et d’essayer de faire du monde un endroit meilleur pour les enfants. Nous sommes ici en train de jouer le match le plus important de notre vie, un match contre la pauvreté et la maladie. Ensemble, je pense que nous pouvons le gagner. » 

Les réalisations effectuées à ce jour

Le Swaziland a l’un des taux de prévalence du VIH les plus élevés du monde chez les adultes et il souffre également de sécheresses chroniques et d’une pauvreté omniprésente.

« Les défis auxquels sont confrontés les enfants et les femmes du Swaziland sont importants mais ils ne sont pas insurmontables, » a déclaré le Représentant de l’UNICEF au Swaziland, le Dr Jama Gulaid. « Grâce à une collaboration continue entre le gouvernement et la société civile ainsi qu’à un financement généreux comme celui provenant de Barcelone, nous pouvons apporter l’espoir à ces enfants et leur offrir une vie meilleure. »

Image de l'UNICEF: Swaziland, FC Barcelona, Joan Laporta
© UNICEF Swaziland/2007/ Phakathi
Vêtu d’un costume swazi traditionnel, Joan Laporta a rendu visite à un centre de santé de proximité pour orphelins et enfants vulnérables, soutenu par le partenariat entre l’UNICEF et le FC Barcelona.

Après moins d’une année complète de partenariat, le FC Barcelona et l’UNICEF ont déjà accompli beaucoup de choses pour les enfants du Swaziland.

Tout en mettant en place 23 nouveaux centres de santé de proximité, le partenariat a parrainé la formation de près de 900 travailleurs sociaux chargés de s’occuper de 35 000 enfants. Des certificats de naissance ont été délivrés à plus de 43 500 enfants, leur donnant accès aux soins de santé, à l’éducation ainsi qu’à divers services sociaux.

Dans les écoles, les enfants acquièrent des compétences nécessaires à la vie quotidienne tout en jouant. Près de 4 000 élèves ont reçu de l’eau potable et des « playpumps » (« jeux pompes »).  Ces pompes originales amènent l’eau sans l’aide d’électricité et constituent un outil pédagogique pour les enfants qui prennent conscience de l’importance de l’eau potable tout en jouant.

Le sport, instrument de mobilisation

Joan Laporta et la délégation ont visité à Shewula une clinique en zone rurale qui a récemment élargi ses prestations et amélioré l’accès au test de dépistage du VIH ainsi que les services de conseil, ce qui permet de prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

La dernière étape de la délégation était une école primaire qui a mis en place le programme « Acquérir des aptitudes à la vie grâce au sport ». Celui-ci fait passer durant les activités sportives des messages sur la sensibilisation au VIH et à l’égalité des sexes. 

« Le sport est un des meilleurs instruments pour mobiliser les gens, leur parler et enseigner, » a déclaré Joan Laporta. « Je suis fier que nous puissions utiliser le football et d’autres sports pour aider les enfants dans le besoin, leur faire assimiler d’importantes leçons pour la vie et leur permettre aussi de s’amuser et de profiter de leur enfance. »


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche