Indonésie

La lutte contre le VIH/SIDA s’engage dans les écoles musulmanes de l’est de Java

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Nettleton
De jeunes éducateurs, chargés d’informer leurs camarades à propos du VIH/SIDA, font une pause en compagnie des enseignants à l’école musulmane Zainul Hasan, dans l’est de Java.

Par Steve Nettleton

PROBOLINGGO, Indonésie, 28 août 2006 – Un appel à la prière, au lieu d’une sonnerie, marque la fin des classes du matin à l’école islamique Zainul Hasan, dans la province de l’est de Java.

De jeunes garçons posent leurs livres, mettent leur calot blanc et vont emplir la mosquée tandis que des filles en foulards bleus se distraient dans la cour, discutant à l’ombre d’un minaret.

Pour ce pensionnat islamique, un des 5 000 de l’Indonésie dont un nombre important se trouve dans l’est de Java et qu’on appelle « pesantren », cette scène est caractéristique.

Cette année toutefois, un sujet qui semble tout, sauf caractéristique, a fait son apparition dans les classes de l’école, un sujet qui, autrefois, aurait été considéré comme tabou : le VIH /SIDA.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Nettleton
Un groupe de jeunes éducateurs se rencontrent à l’extérieur d’une classe de l’école islamique Zainul Hasan, dans l’est de Java.

Discussion franche

En plus de leurs études et explications du Coran, les élèves commencent à parler ouvertement de sexe, de consommation de drogue et du virus VIH. Il s’agit là d’une des facettes de l’Islamic Leadership Initiative (Initiative mobilisatrice islamique), un programme régional destiné à enseigner aux élèves des écoles islamiques comment enrayer la propagation du VIH et du SIDA.

Une récente augmentation du nombre de cas de VIH/SIDA a fait passer cette région de la sixième à la troisième des provinces les plus touchées d’Indonésie. Cette propagation a  inquiété les responsables locaux et les chefs religieux qui commencent à voir les cours sur le VIH/SIDA comme un sujet d’enseignement susceptible de sauver bien des vies. 

 « Une des causes de l’infection par le VIH sont les rapports sexuels non protégés et la prostitution. Ceux-ci se répandent largement et de façon incontrôlée, explique le Kyai Hasan Mutawakkil Alallah de l’école Zainul Hasan (« kyai » est le titre donné aux dignitaires javanais musulmans). En prenant connaissance des mauvais effets de ces comportements négatifs, nos élèves, en plus d’être capables de repérer la menace qu’ils présentent sur un plan religieux,  peuvent aussi en reconnaître l’impact mortel sur la santé. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Nettleton
L’éducatrice Hikmatul Kamiliah (à droite) mène un débat sur le virus VIH/SIDA dans une classe de l’école islamique Zainul Hasan.

Donner aux élèves et enseignants les moyens de se prendre en charge

L’UNICEF a commencé son approche au plan national en travaillant avec le Conseil indonésien des oulémas, un groupe de hauts responsables musulmans chargés des délibérations sur la loi islamique en vigueur dans le pays 

 «Nous avons fait comprendre l’importance de la prévention du VIH/SIDA parmi  les jeunes, explique Rachel Odede, la responsable pour l’UNICEF de la Division pour la lutte contre le SIDA en Indonésie. En examinant les valeurs musulmanes de la vie, nous avons pu proposer une stratégie nous permettant de nous assurer que les méthodes de prévention contre le virus VIH/SIDA pouvaient être enseignées dans les écoles. »  

La stratégie consiste à donner à soixante enseignants de vingt écoles musulmanes de l’est de Java une formation spéciale sur le virus VIH/SIDA. En outre, soixante élèves de chaque école sont formés pour servir  « d’éducateurs ou d’éducatrices pairs ». Ils ou elles ont pour mission de partager leurs connaissances durant des débats dans les classes ou dans des discussions en tête à tête avec des camarades.

L’une de ces éducatrices,  Hikmatul Kamiliah, élève de première année à l’école Zainul Hasan, affirme que le désir d’informations sur le SIDA est très grand.

«Lorsque je rentre à la maison après les cours de formation, mes parents aussi me posent des questions sur le VIH/SIDA, raconte-t-elle. Alors je leur ai expliqué de que je savais. Dans les dortoirs de l’école, je parle de cette maladie à mes camarades de chambre. »

En introduisant l’éducation à la prévention du virus VIH/SIDA dans les programmes des écoles musulmanes, les communautés de l’est de Java sont en train d’utiliser une ressource nouvelle pour lutter contre une menace grandissante envers les jeunes gens, quelle que soit leur religion.


 

 

Vidéo (en anglais)

17 août 2006 :
le reportage du correspondant de l’UNICEF Steve Nettleton sur les efforts d’éducation à la prévention du VIH et du SIDA dans les écoles musulmanes de la province de l’est de Java, en Indonésie.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche