Les enfants et le VIH/SIDA

Dans une nouvelle campagne, l'Ambassadeur itinérant de l’UNICEF, Lang Lang, réclame le renforcement de la lutte contre le VIH/SIDA

Image de l'UNICEF
© Unissons-nous pour les enfants, contre le SIDA
Lang lang, pianiste de renommée internationale et ambassadeur itinérant de l'UNICEF, participe à une campagne d'intérêt public dans la zone métropolitaine de New York, plaidant pour la défense des droits des enfants affectés par le VIH et le SIDA partout dans le monde. On peut le voir sur les affiches de la campagne.

NEW YORK, États-Unis, 7 juillet 2011 – Ces jours-ci, Lang Lang, Ambassadeur itinérant de l'UNICEF et pianiste de renommée mondiale, pouvait être aperçu un peu partout dans la ville de New York, bien qu'il soit physiquement en Chine.

Grâce à des affiches diffusées partout dans les stations de métro, de taxis et aux arrêts d'autobus, Lang Lang met son aura d'étoile internationale au service d’une nouvelle campagne de sensibilisation sur l'effet dévastateur du VIH/SIDA sur les enfants les plus vulnérables dans le monde. La campagne vise l’ensemble de la zone métropolitaine de New York.

Rencontre internationale sur le SIDA

Lang lang en tant qu'Ambassadeur itinérant depuis plus de sept ans est un défenseur passionné des droits de l'enfant autour du monde. Pour faire en sorte que les enfants ne soient plus les oubliés du VIH et du SIDA, il a lancé la nouvelle campagne en même temps que se tenait une rencontre internationale sur le SIDA au siège des Nations Unies à New York, le mois dernier.

Dix ans après l'importante Session spéciale de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/SIDA, la réunion de haut niveau, qui s'est tenue en juin, comprenait la participation du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon; du Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake; des leaders mondiaux; des représentants de la société civile; de personnes vivant avec le VIH et d'autres partenaires.

Les participants étaient rassemblés pour faire le point sur sur les avancées réalisées contre le VIH et le SIDA au cours de la dernière décennie et pour préparer les défis à relever pour l'avenir.

La défense des plus vulnérables

Bien que des actions mondiales pour améliorer la vie des enfants et des jeunes affectés par la pandémie de  VIH soient en augmentation, Ils ne répondent toujours pas aux besoins croissants de millions d'enfants.

À la fin 2010, on estimait que 16,6 millions d'enfants avaient perdu un ou leurs deux parents à cause du SIDA. Quelques 14,9 millions de ces enfants vivaient en Afrique subsaharienne.

« Il faut faire encore beaucoup plus pour aider les enfants les plus vulnérables, tout particulièrement ceux qui ont perdu, à cause du SIDA, un parent, un professeur, un agent de santé ou toute autre personne aimée », déclare Lang Lang. « C'est un problème mondial. Nous devons tous un rôle à jouer, et nous devons agir de toute urgence pour faire en sorte que la vie des enfants et de leurs familles peut être sauvée et améliorée ».

VIH, abus et pauvreté

Beaucoup d'enfants affectés parle VIH, en particulier les enfants qui vivent dans la pauvreté, continue de devoir faire face à des obstacles insurmontables. Parmi ceux-ci, la lourde charge que représentent les soins et la prise en charge des parents malades, le traumatisme après la perte d'un parent et la détresse économique due à la baisse des revenus du ménage et des coûts élevés des soins.

Certains enfants qui ont perdu leurs parents restent seuls pour s'occuper d'eux-mêmes et de leurs frères et soeurs. Ces jeunes sont en grand danger d'abus ou de violences sexuelles, ce qui les rend, et tout particulièrement les filles, plus vulnérables à l'infection au VIH.

L'analyse montre également que les ménages les plus pauvres sont souvent les moins résistants à l'impact du VIH, et au fait que le VIH représente lui aussi un appauvrisement.

la peur de la stigmatisation

La Stigmatisation liée au VIH et au SIDA est une autre questions abordée par la campagne de sensibilisation. La stgmatisation et l'exclusion sont plus problématiques là où les foyers d'épidémie demeurent plutôt concentrés, et où enfants et parents peuvent rapidement devenir des pestiférés, exclus socialement.

Une législation progressive pour réduire l'exclusion sociale, et faciliter l'accès de tous les ménages aux services sociaux, sont essentiels  pour améliorer la vie des enfants et des communautés affectées par le VIH.

L'UNICEF continue de fournir une aide mondiale pour la prévention de la transmission de la mére à l'enfant (PTME) du VIH; aux programmes destinés à infléchir la stigmatisation de ceux qui ont contracté le VIH et le SIDA; ainsi qu'à la protection des enfants qui ont perdu un ou leurs deux parents.

Grâce à sa musique, Lang Lang colelcte des fonds pour maintenir les programmes de l'UNICEF en faveur des jeunes affectés par le SIDA en Chine, parmi nombre d'autres causes. La nouvelle campagne constitue son action la plus récente au nom des enfants du monde.


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche