Les enfants et le VIH/SIDA

Le FC Barcelone soutient le combat de l’UNICEF contre le VIH/SIDA

Image de l'UNICEF
© UNICEF/08-1237/ Markisz
De gauche à droite, Steven Kraus, de l’UNFPA (FNUAP), le président du FC Barcelone Joan Laporta, le Sous-Directeur général de l’OMS Andrey V. Pirogov, un des responsables d’ONUSIDA Bertil Linblad et le Chef de la section du VIH et du SIDA à l'UNICEF Jimmy Kolker tenant le t-shirt officiel symbolisant le soutien du FC Barcelone au rapport 2008 « Enfants et SIDA »

Par Roshni Karwal

NEW YORK, Etats-Unis, 1er décembre 2008 – Le Club de Barcelone a participé à la Journée mondiale de lutte contre le SIDA en tant qu’invité d’honneur de l’UNICEF au siège des Nations Unies pour la présentation de son rapport, paru récemment, « Enfants et SIDA : troisième bilan de la situation, 2008 ». 

Ce rapport a été réalisé conjointement par l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA), et le Fonds des Nations Unies pour les activités en matière de population (FNUAP).

« Enfants et SIDA » examine les derniers chiffres et résultats collectés dans le monde entier dans le cadre de la campagne de l’UNICEF, « Unissons nous pour les enfants, contre le SIDA ».

Soutien pour la lutte contre le VIH/SIDA

LA Directrice générale l’UNICEF, Ann M. Veneman, a relevé que taux survie approximativement plus élevés 75 % lorsque les nouveau-nés sont diagnostiqués et commencent à prendre un traitement contre le VIH au cours leurs douze premières semaines de vie.

LE FC Barcelone fera don à l’UNICEF de la somme de dix millions de dollars au cours des cinq prochaines années afin de l’aider à lutter contre le VIH/SIDA au Malawi, en Angola et au Swaziland.

« Le FC Barcelone lutte contre le SIDA aux côtés de l’UNICEF,” a déclaré le président du FC Barcelone Joan Laporta.

Responsabilité sociale d’entreprise

Le partenariat entre l’UNICEF et le FC Barcelone a débuté en 2006 avec l’objectif de mener des programmes communs en faveur des enfants vulnérables victimes du VIH/SIDA.
Le FC Barcelone s’est engagé à faire don de 0,7% des revenus habituels du club aux programmes et projets des Nations Unies.

« Nous avons décidé d’exercer notre responsabilité sociale d’entreprise et de soutenir les OMD des Nations Unies, » a déclaré Joan Laporta. « Dans le monde du football, nous sommes des précurseurs en matière de développement social. Nous souhaiterions être un exemple à suivre pour les autres clubs. »


Soutien aux enfants vulnérables

Le premier pays à avoir bénéficié du don du FC Barcelone est le Swaziland. L’UNICEF s’y consacre actuellement au diagnostic et au traitement des nourrissons ainsi qu’à la prévention de la transmission de la mère à l’enfant du virus VIH.

L’UNICEF et le FC Barcelone ont travaillé à l’installation de matériel médical dans des hôpitaux, à la formation de personnel ainsi qu’à la construction de vingt-trois nouveaux centres locaux d’assistance pour aider plus de mille enfants vulnérables, particulièrement les orphelins des zones rurales. 

Le partenariat entre le FC Barcelone et l’UNICEF a été élargi au Malawi et à l’Angola. Au Malawi, le programme offrira soutien et assistance aux enfants rendus orphelins et vulnérables par le SIDA. 

En Angola, le sport sera utilisé comme moyen pour mieux sensibiliser les jeunes afin d’essayer de prévenir la propagation du SIDA. 


 

 

Vidéo (en anglais)

Le président du FC Barcelone parle du don de 10 millions de dollars que le club s’est engagé à verser durant les cinq prochaines années pour aider l’UNICEF à lutter contre le VIH/SIDA.
 VIDEO  haut | bas

Vidéo : Annonces publiques de service

Regardez les nouvelles Annonces publiques de service de l'UNICEF et du Football Club de Barcelone :

Lutter contre le SIDA grâce au sport et à la prévention en Angola
 VIDEO  haut | bas

Aider les enfants affectés par le VIH/SIDA au Malawi
 VIDEO  haut | bas

Recherche