Les enfants et le VIH/SIDA

« Les enfants et le SIDA : deuxième bilan de la situation » note la réalisation de progrès dans la réduction des taux de VIH/SIDA

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0862/Noorani
Une fille de 10 ans vit dans un orphelinat de Port-au-Prince soutenu par l’UNICEF, en Haïti. L’orphelinat s’occupe d’enfants séropositifs ou devenus orphelins à cause du VIH/SIDA.

Par Chris Niles

NEW YORK, 3 avril 2008 – D’importants progrès ont été réalisés dans la lutte contre la propagation du VIH/SIDA depuis que l’UNICEF, en tant qu’organisme co-parrain de l’ONUSIDA, a lancé en octobre 2005 l’appel à l’action Unissons-nous pour les enfants, contre le SIDA.

Selon « Les enfants et le SIDA : deuxième bilan de la situation », les améliorations relatives aux taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant affichent les gains les plus significatifs. En 2005, seulement 11% des femmes séropositives recevaient des médicaments pour empêcher la transmission. Aujourd’hui, 31% d’entre elles reçoivent un traitement. 

Les progrès dans les soins pédiatriques ont été tout aussi spectaculaires. En 2005, seulement 70 000 enfants recevaient des médicaments antirétroviraux (ARV) mais en 2006, ce nombre est passé à 127 000 soit une augmentation de 70% en un an.

« Un progrès  énorme»

« C’est un progrès énorme », a déclaré le chef du Département VIH/SIDA de l’UNICEF, Jimmy Kolker.

L’UNICEF et ses partenaires se sont attachés à des solutions qui ne fonctionnent pas à vide mais renforcent les systèmes de santé nationaux et s’appuient sur le soutien des communautés. La stratégie s’avère payante.

«Les gens portent attention à cette question. Elle figure dans les programmes de 100 pays et on se rend compte que c’est quelque chose qui peut être élargi au niveau national, même en faveur des groupes difficiles à atteindre, même dans les pays les plus pauvres », a affirmé Jimmy Kolker.  

Le VIH/SIDA a irrémédiablement changé la vie de millions d’enfants. Pour 2007, on estime que 2,1 millions d’entre eux vivaient avec le VIH/SIDA et que 15 millions avaient perdu un ou deux parents à cause du virus. Le rapport sur les enfants et le SIDA, cosigné par l’UNICEF, l’OMS et l’ONUSIDA, affirme que le plus grand défi des deux prochaines années est d’empêcher les nouvelles infections.

Des messages percutants

« Le problème est que tellement de personnes – particulièrement les jeunes – continuent d’être infectés. Les messages appelant au changement de comportement ont été rendus plus percutants et orientés sur les groupes vulnérables mais les progrès n’ont pas été aussi encourageants qu’ils devraient l’être. Chaque année, il y a toujours des centaines de milliers d’infections nouvelles, » a déclaré Jimmy Kolker.

D’ici 2010, l’UNICEF et ses partenaires ont pour but d’offrir des services de prévention contre le VIH  et des médicaments antirétroviraux à 80 % des femmes et des enfants à qui ils sont nécessaires et de réduire de 25 % le taux de jeunes qui sont porteurs du VIH dans le monde.


 

 

Vidéo (en anglais)

3 avril 2008 :
Le reportage du correspondant de l’UNICEF Chris Niles sur les progrès réalisés par l’UNICEF et ses partenaires dans la prévention du VIH/SIDA chez les enfants
 VIDEO  haut | bas


La directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman, parle au lancement du deuxième bilan de la situation sur le SIDA.
 VIDEO  haut | bas


Le directeur de UNAIDS Bertil Lindblad discute des progrès et problèmes rencontrés dans la prévention du VIH/SIDA.
 VIDEO  haut | bas


Le coordonnateur d'information stratégique à l'OMS, Yves Souteyrand, parle de continuer le progrès fait jusqu'à présent dans la lutte et prévention du SIDA.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche