Les enfants et le VIH/SIDA

Lors de la Journée mondiale contre le SIDA, les enfants inspirent de nouveaux partenariats contre le VIH

Image de l'UNICEF: World AIDS Day
© UNICEF/HQ05-1726/Cranston
Dans le sud du Soudan, des enfants avec des t-shirts UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, CONTRE LE SIDA participent au lancement de la campagne globale qui vise à porter l'attention sur les effets de la pandémie sur les enfants.

Par Dan Thomas

NEW YORK, Etats-Unis, 1er décembre 2006 – Vingt-cinq ans après le premier cas de SIDA enregistré dans le monde, l’impact de la maladie sur les enfants et les jeunes entraîne la création de partenariats novateurs pour obtenir une génération qui se sera libérée du VIH.

Les grandes associations sportives et les principales organisations des arts et spectacles se lancent dans la campagne mondiale UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, CONTRE LE SIDA en exigeant que les enfants ne soient pas exclus des efforts visant à aider les personnes affectées par le VIH et le SIDA.

 La campagne a été lancée par ONUSIDA et l’UNICEF en octobre 2005 pour essayer de prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant, prodiguer des traitements aux enfants vivant avec le VIH, prévenir de nouvelles infections et protéger les enfants et orphelins rendus vulnérables par le SIDA.

Image de l'UNICEF: World AIDS Day
© UNICEF video
Les joueurs de cricket sud-africains ont récemment visité l'Inde oú ils ont passé du temps avec des enfants affectés par le VIH et ils se sont impliqués dans la campagne globale contre le SIDA en faveur des enfants.

Prévenir le VIH/SIDA grâce au sport

L’International Cricket Council est la dernière des grandes associations sportives à s’allier à l’UNICEF et à ONUSIDA  dans la campagne UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, CONTRE LE SIDA. Les meilleurs joueurs et arbitres qui prendront part à la Coupe du monde de cricket dans les Antilles ont accepté de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour sensibiliser les communautés, à l’échelle mondiale et locale, au problème. Les Caraïbes sont la région du monde la plus affectée par le SIDA, après l’Afrique subsaharienne. Dans les Amériques, c’est la région la plus touchée.

Le partenariat de la Coupe du Monde de cricket – qui regroupe l'UNICEF, ONUSIDA, l’ICC, des joueurs de cricket, des célébrités des Caraïbes, des médias et des jeunes --  aura pour objectif principal l’élimination de la stigmatisation et de la discrimination dues au SIDA et la mobilisation des jeunes en faveur d’une prévention efficace. « Ce partenariat pourrait fournir une contribution majeure au combat contre le VIH/SIDA », a dit le Représentant de l’UNICEF en Jamaïque Bertrand Bainvel, coordinateur du Groupe de travail « Cricket » de l’UNICEF pour les Caraïbes.

Des approches créatives

En outre, les joueurs du Football Club de Barcelone porteront un brassard spécial lors de leur match de ce weekend pour attirer l’attention du public sur le sort des enfants affectés par le SIDA. En septembre, le club, un des plus célèbres d’Europe, a décidé d’imprimer le logo de l’UNICEF sur son maillot officiel et a accepté de donner 7,5 millions d’euros aux programmes de l’UNICEF contre le VIH/SIDA.

La National Basketball Association, l’organisation de basketball des Etats-Unis, a mis également tout son poids, considérable, dans la campagne. Dix grandes vedettes du sport interviennent dans une série de vidéos sur le SIDA, évoquant l’impact de la maladie sur les enfants.

Le Comité national olympique aborde également le problème du VIH/SIDA de manière originale, notamment en intégrant ses propres programmes de prévention du VIH et une « trousse à outil » sur la prévention par le biais du sport.

Image de l'UNICEF: World AIDS Day
© Futbol Club Barcelona
Carles Puyol joueur du Club Barcelone sur le terrain avec deux enfants. Les t-shirts du Club Barcelone ont le logo de l’UNICEF pour dénoncer les menaces du bien-être des enfants.
« Qui a peur du VIH » ?

Dans un autre partenariat d’importance capitale, l’Union parlementaire internationale collabore étroitement avec l’UNICED pour veiller à ce que les parlementaires comprennent l’impact catastrophique que le SIDA a sur les enfants – et pour encourager un appui plus actif et une augmentation massive des interventions..

Le Mouvement mondial en faveur des enfants a axé ses activités sur les enfants et le SIDA et il organise aujourd’hui une « leçon de vie » dans le cadre de laquelle il encourage les écoles, les associations de jeunes et les grands groupes de presse écrite et audiovisuelle à insister davantage sur les enfants dans leurs interventions contre l’épidémie du SIDA. La « leçon de vie » a pour but de donner à des millions d’enfants le moyen d’obtenir des informations au sujet du SIDA et de participer à la lutte internationale contre la maladie.

L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton demande que l’on mette fin à la discrimination contre les enfants affectés par le SIDA dans un message vidéo diffusé à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, filmé avec Kami, la marionnette qui est séropositive dans l’émission 1, rue  Sésame.

Enfin, en décembre, la chaîne BBC World diffusera « Who’s Afraid of HIV? One Year On » (Qui a peur du VIH ? Un an après) –  une série de films, financés par l’UNICEF, qui suivent la vie d’enfants du Brésil, du Malawi, de la Russie et de l’Inde qui sont affectés par le VIH et le SIDA. Il y a un an, les mêmes enfants avaient été filmés pour la première série de reportages.



 

 

Vidéo (en anglais)

30 novembre 2006:
Le correspondant de l'UNICEF Dan Thomas parle du partenariat avec les stars du stade, de la télé et du sport lancé cette année au profit de la campagne contre le SIDA.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche