Honduras

Une jeune militante du Honduras, qui dirige une revue, sert de modèle aux enfants séropositifs

Image de l'UNICEF: Honduras, XVll International AIDS Conference
© UNICEF video
Keren Gonzalez, 12 ans, travaille dans son bureau de Llavecitas, une revue qu’elle publie pour les enfants séropositifs.

Par Chris Niles

La XVllème Conférence internationale sur le SIDA commence à Mexico le 3 août. Environ 25 000 personnes devraient y participer, notamment des dirigeants politiques et des personnalités du domaine de la santé publique, ainsi que des jeunes touchés par le SIDA. Une série d’articles sont rédigés en préalable à cette conférence annuelle. Voici l’un d’entre eux.

SAN PEDRO SULA, Honduras, 30 juillet 2008 – Keren Gonzalez n’a que 12 ans, mais elle est l’un des invités vedettes à la plus importante conférence mondiale sur le SIDA, qui se tiendra à Mexico la semaine prochaine.

Là, elle sera écoutée par des dirigeants tells que le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, la Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé, Margaret Chan, et l’ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, qui a créé la Fondation William J. Clinton.

Séropositive

Keren a été toute sa vie séropositive. Sa famille le lui a dit alors qu’elle avait cinq ans.

«  Mes parents ont eu recours à des dessins pour me l’expliquer », a-t-elle précisé.

Les parents de Keren sont l’un et l’autre séropositifs. Ils publient une revue qui a pour titre Llaves (Clés) afin de venir en aide aux séropositifs et Keren a suivi leur exemple. Elle dirige la revue Llavecitas (Petites clés), qui a pour but d’aider les enfants à relever les défis liés au VIH et en particulier à surmonter l’opprobre.

Discrimination et ignorance

« Llavecitas s’adresse aux enfants, de telle sorte qu’ils grandissent en disposant d’informations sur le VIH. Aussi vont-ils nous aider et, lorsqu’ils seront plus âgés, ils ne vont pas faire de discrimination vis-à-vis de nous », a expliqué Keren.

La discrimination, c’est quelque chose que Keren connaît bien. Elle est toujours surprise lorsqu’on lui dit que cette discrimination est « dans sa tête. »

« Il y a des choses que les gens disent qui me stupéfient », s’est-elle exclamée. « Ils prétendent que ce n’est pas vrai. »

Des rêves d’avenir

Non seulement LLavecitas diffuse d’importantes informations sur le VIH/SIDA, mais cette revue dispose d’une rubrique jeux et musique, où on parle d’artistes qui agissent en faveur de l’éducation relative au VIH. Keren aime la musique, en particulier la grande  vedette de pop américaine, Miley Cyrus, dans son rôle d’Hannah Montana. Elle espère un jour marcher sur ses traces.

«  Auparavant, je ne pensais même pas vivre quelques années de plus », a-t-elle confié. « Mais je pourrais peut-être m’occuper de Llaves  Devenir chanteuse ou styliste m’intéresserait également. »

Llavecitas a fait de Keren l’un des militants anti-SIDA les plus connus du Honduras. Elle s’exprime régulièrement et prend position dans les médias. Elle a un rôle très actif dans lequel elle est aidée par sa famille qui l’aime.

Une demande qui s’adresse aux dirigeants du monde entier

« Ma famille me soutient » a-t-elle dit. « Ils m’aident à me rappeler que je dois prendre mes médicaments. Mes cousins m’aident aux travaux du ménage et à l’édition de la revue. »

En outre, à la conférence internationale de Mexico, Keren va solliciter de l’aide de la part des dirigeants du monde entier. Sa demande est simple :

«  J’espère que vous allez aider tous les enfants séropositifs, pour qu’on ne soit plus victime de discrimination », a-t-elle dit.


 

 

Video

Juiller 2008:
Le correspondant de l'UNICEF Chris Niles présente les travaux de la jeune activiste contre le SIDA Keren Gonzalez, qui va parler à la XVllème Conférence internationale sur le sida à Mexico.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche