Afrique du Sud

Un nouveau message d’intérêt public demande aux jeunes d’exiger que leurs dirigeants ratifient la Charte de la jeunesse

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Une image extraite du nouveau message d’intérêt public produit pour amener les jeunes d’Afrique à prendre conscience de l’importance de ratifier la Charte de la jeunesse africaine.
Par David Koch

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 10 décembre 2008 - Trente-six jeunes militants de la jeunesse venant de 13 pays africains se sont réunis aujourd'hui à Johannesbourg pour marquer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Ce groupe - auquel se sont joints Yvonne Chaka Chaka, Ambassadrice régionale de l'UNICEF, et Kabelo "KB" Ngakane, personnalité de la télévision et de la radio sud-africaine et Militant de l'UNICEF pour la jeunesse - lance également un appel aux dirigeant africains pour qu'ils protègent les droits des jeunes en signant la Charte de la jeunesse africaine.

Une nouvelle Charte pour tous les jeunes de l’Afrique

Élaborée dans l’esprit qui a présidé à la naissance historique de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la nouvelle Charte a été rédigée par l’Union africaine, qui a fait appel à des contributions de jeunes de tout le continent, et elle a été approuvée par l’ensemble des dirigeants africains en juillet 2006.Ce document définit comme jeune toute personne âgée de 15 à 35 ans; il prendra force de loi quand il aura été ratifié par un minimum de 15 des 53 membres de l’Union africaine. La Charte définit et affirme les droits des jeunes à obtenir les moyens de gagner leur vie, à participer aux décisions, à vivre en paix et à être respectés.

Onze gouvernements ont à ce jour ratifié la Charte, mais dans de nombreux pays du continent les droits de jeunes continuent à être négligés ou tout simplement violés :

  • La majorité des jeunes, qui constituent plus de la moitié de la population de l’Afrique, vivent dans l’extrême pauvreté; on estime que 60 millions d’entre eux survivent avec moins d’un dollar par jour.
  • La majorité des jeunes ont peu de chances d’obtenir un emploi et un travail décent qui leur permettent de réaliser leurs rêves et de concrétiser leurs aspirations.
  • 12 millions de jeunes entre 15 et 24 ans vivent avec le VIH/SIDA. Les trois-quarts sont des jeunes filles et des jeunes femmes.
  • Un grand nombre de jeunes continuent à être forcés de participer à des conflits armés.

Il est clair qu’il faut mobiliser les jeunes de toute urgence pour qu’ils encouragent les dirigeants africains à ratifier ce document. Objectif ultime : réaliser et protéger les droits de le jeunesse africaine.

Encourager la participation sur un rythme de hip-hop

Pour rassembler les jeunes autour de la Charte–et encourager leurs dirigeant à la ratifier – une nouvelle campagne de communication de service public a été lancée par ll’Union africaine, l’UNICEF et Speak Africa. Le spot de 30 secondes, produit par Jungle House de Johannesburg, utilise paroles, musique et performances de plusieurs vedettes du hip-hop sud-africains : les DJ Kenzhero et Papercutt, ainsi que l’écrivain, poète et acteur Kabomo.

Speak Africa est un mouvement de jeunes Africains qui fait appel aux médias, à l’art, à la culture et à d’autres formes de dialogue pour s’exprimer et échanger des idées entre jeunes citoyens informés et actifs.

Ce message d’intérêt public est à la disposition de tous les organismes audiovisuels de l’Union africaine et existe en version arabe, française, anglaise et portugaise.


 

 

Vidéo (en anglais)

La vidéo du nouveau message d’intérêt public met en vedette plusieurs des groupes hip-hop d’Afrique du Sud les plus talentueux .
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche