Adolescence

Un milieu protecteur et sans risque

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ00-0373/Balaguer
Des adolescents travaillent ensemble lors d’un atelier multimédias offert dans le cadre d’un programme de l’ONG locale Cipo, soutenue par l’UNICEF, pour promouvoir le développement et le leadership des jeunes dans les quartiers et les communautés de Salva

Les adolescents doivent disposer d’informations pertinentes et fiables pour prendre des décisions informées et comprendre les conséquences à long terme de leurs choix. Ces informations peuvent provenir de diverses sources, notamment les parents et les autres membres de la famille, les enseignants, les médias et d’autres jeunes.

À mesure qu’ils se développent, les adolescents sont de plus en plus influencés par les jeunes de leur âge et par des adultes autres que leurs parents. Ils commencent à explorer leur sexualité et à tester leurs capacités intellectuelles, créatives et sociales à travers le sport et d’autres activités récréatives.

Le droit de se sentir soutenu et en sécurité

Les idées des jeunes sont constamment modelées et influencées par leur environnement. Lorsque les adolescents ont la possibilité d’apprendre et de s’exprimer sans crainte, ils sont souvent plus interactifs avec leurs parents, avec les jeunes de leur âge et avec leurs communautés. Ils acquièrent une certaine estime de soi et deviennent des modèles positifs.

La législation nationale et locale doit aussi promouvoir et défendre les droits des adolescents, et les jeunes doivent participer à l’élaboration et à la surveillance de ces lois. Les adolescents qui n’ont pas la possibilité de s’épanouir et qui se sentent prisonniers des circonstances finissent parfois par enfreindre la loi. Le traitement réservé par la société à un jeune délinquant peut sauver ou détruire l’avenir d’un jeune.

« Les châtiments ne purifient pas ; ils ne font qu’endurcir les enfants », a dit le Mahatma Gandhi. De plus en plus, les communautés reconnaissent qu’incarcérer des jeunes dans des établissements conçus pour punir et non pour réhabiliter a pour résultat de produire des adultes désenchantés, privés de la capacité d’être des citoyens productifs et responsables lorsqu’ils sont libérés.

Le droit de faire une différence

Les adolescents recherchent un sentiment d’appartenance lorsqu’ils mûrissent. Ils apprennent, se développent et s’épanouissent lorsqu’ils ont des possibilités nombreuses et diverses de produire un impact. Les contributions que font les adolescents à la maison, à l’école et dans les communautés à travers les conseils municipaux, les associations de jeunes, les médias et les conférences internationales peuvent inspirer et enclencher des changements durables. Elles peuvent transformer le monde.

Un nombre croissant de forums nationaux et régionaux servent de plate-forme aux jeunes pour définir et exprimer leurs opinions sur des questions qui les concernent. Dans ces forums, les jeunes peuvent analyser leur situation et communiquer leur vision et leurs recommandations aux responsables qui prendront des décisions dans ces domaines.

Les Parlements de jeunes, comme il en existe en Côte d'Ivoire, au Maroc et au Sénégal, donnent aux jeunes l’opportunité de présenter leurs vues au gouvernement et de participer en tant que partenaires à la planification de stratégies qui produiront des changements durables.

Enfin, les sondages d’opinion nationaux et les référendums auprès des jeunes permettent aux jeunes de faire connaître leurs opinions et leurs préoccupations au gouvernement, aux médias et au public en général. Ils peuvent être des outils importants pour mobiliser un soutien politique en faveur des programmes pour adolescents.

Des connaissances qui préviennent, une attitude respectueuse, des aptitudes qui protègent.

Les adolescents ont plus de chances d’acquérir de l’assurance, de la confiance en soi et de développer leurs capacités et leurs aptitudes lorsqu’ils sont encouragés à exprimer leurs opinions et leurs sentiments, à s’affirmer et à défendre ce en quoi ils croient. Lorsqu’ils sont confrontés à des mauvais traitements, à des menaces ou à l’injustice, ils savent mieux se défendre parce qu’ils sont mieux équipés pour demander conseil, se tirer de mauvaises situations lorsque c’est nécessaire, ou s’adapter lorsqu’ils ne peuvent pas partir.

Si on leur donne la parole, les jeunes peuvent donner des informations utiles sur leurs conditions de vie au travail ou à l’école, et sur les risques qui menacent leur santé et celle de leur communauté. Ils peuvent aussi offrir des suggestions de changements auxquelles les adultes n’avaient pas pensé, et ils jouent un rôle essentiel dans la recherche, la surveillance, l’évaluation et la planification.


 

 

Recherche