Adolescence

Vue d’ensemble

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ99-0223/Pirozzi
David Mohete, 12 ans, devant une peinture murale de couleurs vives réalisée par les enfants du Afrika Cultural Centre à Johannesburg. (Afrique du sud)

Près de la moitié de la population mondiale, soit presque trois milliards d’êtres humains, a moins de 25 ans. Dans la population totale des adolescents, le nombre de ceux qui vivent dans des pays en développement est de 1,3 milliard et plus de 500 millions d’entre eux sont des filles. 

L’adolescence est une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte, où on peut – pour les besoins de l’analyse – distinguer trois phases : la prime adolescence (de 10 à 13 ans), la moyenne adolescence (de 14 à 16 ans) et la grande adolescence (de 17 à 19 ans). Il s’agit d’un moment déterminant dans la vie car les expériences, les connaissances et les compétences acquises durant cette période pèsent lourd sur l’avenir de l’individu à l’âge adulte. L’UNICEF se préoccupe particulièrement d’atteindre les adolescents les plus défavorisés et marginalisés, de protéger leurs droits en toute circonstance, notamment lors d’un conflit, dans la période suivant un conflit et dans les situations d’urgence.

L’UNICEF a pour mandat de mettre en œuvre la Convention relative aux droits de l’enfant, ce qui implique que ses programmes concernent tous les enfants de moins de 18 ans. L’UNICEF, dans ses priorités organisationnelles, envisage les adolescents comme une question transversale, ayant une incidence sur des domaines critiques de son action. Les adolescents jouent un rôle central en intervenant dans les programmes de survie du jeune enfant, en luttant contre la propagation du VIH/SIDA, en aidant à créer un  environnement protecteur contre la violence, l’exploitation et la maltraitance, et en contribuant au développement d’une macropolitique pour accroître l’investissement social dans des domaines ayant une incidence sur les enfants et les adolescents. 

L’UNICEF s’est engagé à créer des partenariats qui favorisent une participation authentique des enfants et des adolescents aux programmes et aux processus de prise de décision ayant une incidence sur leur vie.

Participation

L’UNICEF s’est engagé depuis longtemps en faveur d’une participation morale et authentique des enfants. Il s’agit d’un principe orientant toute son action. La participation permet aux adolescents d’apporter une contribution significative à leur famille, leur communauté et la société dans son ensemble. Au cours de ces dernières années, de grands progrès ont déjà été réalisés dans l’incitation à la participation des adolescents et à l’institutionnalisation de cette participation, au-delà des réunions et des évènements médiatiques qui surviennent de temps en temps. En outre, un bon nombre de bureaux de pays et de bureaux régionaux ont déjà commencé à travailler avec des adolescents quotidiennement, et aussi en appui au développement des organisations et des réseaux de jeunes nationaux et régionaux.

« Un monde digne des enfants est un monde où tous les enfants, y compris les adolescents, ont la possibilité de développer leurs capacités individuelles dans un milieu protecteur et sans risques. »
- Un Monde digne des enfants

En tant que première institution mondiale pour les enfants, l’UNICEF a organisé et participé à divers événements de haut niveau et bénéficiant d’une grande visibilité, qui demandaient une participation authentique des enfants, notamment :

  • Les Sommets Junior 8
    juillet 2008, Chitose au Japon
    juillet 2007, Wismar en Allemagne
    juillet 2006,  Saint Petersbourg en Russie
    juillet 2005, Dumblane en Écosse
  • Le troisième Congrès contre l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents, novembre 2008 au Brésil 
  • Le forum Un monde digne des enfants + 5, Sommet des Nations Unies des jeunes leaders, novembre 2006, New York
  • l’Assemblée des jeunes de la Conférence mondiale des religions pour la paix, avril 2006, Hiroshima

Partenariats

L’UNICEF travaille avec des adolescents et pour eux afin de les mobiliser en tant que partenaires dans des politiques et des programmes de développement. En agissant ainsi, l’UNICEF s’efforce de faire en sorte que les points de vue de filles et de garçons soient pris en compte dans la conception, la planification, la mise en œuvre et l’évaluation de politiques et de programmes qui ont une incidence sur leur vie et leur permettent d’évoluer, en particulier durant les conflits et les crises. 

Afin d’arriver à un changement durable, il est nécessaire de travailler à une coopération et à des partenariats entre les organisations des Nations Unies, les gouvernements, le secteur privé, les organisations internationales, les organisations non gouvernementales (ONG), les groupes communautaires et les organisations et réseaux de jeunes. Ces alliances stratégiques vont favoriser des investissements durables et leur augmentation afin d’améliorer la couverture d’interventions avec des adolescents et pour leur développement, dans le cadre d’une programmation fondée sur des preuves, ceci constituant une stratégie de base pour parvenir aux objectifs mondiaux de l’agenda du Millénaire.


 

 

Recherche