Haïti

Un an après, l'UNICEF rend de nouveau visite à deux jeunes rescapés haïtiens du séisme qui sont aussi deux proches amis

Séisme en Haïti : rapport un an après

Les enfants d'Haïti vacillent encore sous l'impact durable du séisme du 12 janvier 2010. Un an après, voici une histoire parmi tant d'autres sur le long parcours qui mène des secours à la reconstruction.

Par Thomas Nybo

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 14 janvier 2011 – Environ un mois après le tremblement de terre en Haïti, une équipe du service des communications de l'UNICEF avait rencontré et interviewé deux proches amis qui avaient survécu à la catastrophe : Miratson Guerrier, aujourd'hui 14 ans, et son voisin Ricardo Rocourt, 13 ans. Nous avons récemment rendu visite aux garçons pour savoir comment ceux-ci et leurs familles se portaient.

VIDÉO (en anglais) : le correspondant de l'UNICEF Thomas Nybo rend de nouveau visite à deux adolescents, qui sont aussi de proches amis, pour voir comment ils se portent, un an après le tremblement de terre en Haïti.  Regarder dans RealPlayer

 

A l'époque, les deux amis nous avaient conduits à leurs habitations détruites dans le quartier Delmas de Port-au-Prince, la capitale haïtienne. Alors que nous marchions au milieu des gravats, Miratson avait montré du doigt l'endroit où son frère avait été tué par un mur en train de s'écrouler, et l'endroit, à l'autre bout de la maison, d'où Miratson avait lui-même sauté pour se mettre en sécurité.

Ricardo nous avait dit qu'il avait lui aussi perdu un frère, un enfant de sept ans tué quand son école s'était effondrée.

Toujours dans une tente

Après avoir exploré l'endroit où leurs habitations s'étaient effondrées, Miratson et Ricardo nous avaient emmenés au camp Sainte-Thérèse de la commune de Pétionville où ils vivaient avec des membres de leurs familles dans des tentes exiguës au sol en terre battue. Près d'un an après le séisme, nous sommes retournés dans le même camp et avons repéré Ricardo 30 secondes après y avoir pénétré par l'entrée principale.   

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2010/Nybo
Un an après le tremblement de terre d'Haïti, Miratson Guerrier vit toujours dans une tente à Port-au-Prince alors que son meilleur ami, Ricardo Rocourt, s'est installé à proximité dans un appartement. Les deux garçons sont retournés à l'école.

Il a rapidement trouvé Miratson qui était impatient de nous donner des nouvelles.

« Nous vivons toujours dans des tentes », a-t-il raconté, en faisant remarquer qu'il partage une tente avec six membres de sa famille et qu'elle a seulement un lit. « J'ai vraiment besoin que les choses changent parce que je ne peux pas continuer à vivre comme ça », a-t-il ajouté. 

Pas d'endroit où jouer

Ricardo nous a expliqué que sa mère, il y a quelques mois, avait pu se procurer un appartement à proximité. Elle travaille dans un commerce de détail, ce qui couvre leurs dépenses pour leur loyer et leur nourriture. Cependant, comme le secteur autour de l'appartement a subi de lourds dégâts pendant le tremblement de terre, il n'y a pas d'endroit où jouer.  

Par conséquent, Ricardo passe beaucoup de son temps libre dans le camp avec Miratson.

« Les gens sont vraiment frustrés par les conditions de vie », dit Ricardo. « Et parfois, quand je suis en classe, je ne vois pas une grande partie de mes camarades qui n'ont pas les moyens de se payer l'école. Et en ce moment même, il y a une épidémie de choléra. Avant, nous buvions de l'eau de toutes provenances. A présent, pour boire, nous devons acheter de l'eau ».

Accès à l'éducation

Ricardo est content d'avoir repris son éducation. Il veut étudier les sciences politiques et, par la suite, trouver une situation au sein du gouvernement et apporter de grands changements dans le pays, particulièrement en ce qui concerne ses taux de scolarisation historiquement faibles. 

« Une bonne chose qui est arrivée depuis le tremblement de terre, c'est que je suis de nouveau retourné à l'école », a-t-il dit. « Mais je désire vraiment que les enfants qui n'y ont pas accès puissent aller à l'école ».

Veiller à ce que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité est un but partagé par l'UNICEF, que leur scolarité ait été interrompue par le tremblement de terre ou bien qu'ils n'aient simplement jamais mis les pieds dans une classe. Jusqu'à présent, l'UNICEF a construit 57 écoles semi-permanentes conçues pour supporter à la fois les ouragans et les tremblements de terre. Soixante autres écoles sont en construction dans la zone touchée par le séisme, l'objectif étant d'en bâtir en tout 200.


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche