Conseil d'administration

Le Conseil d'administration de l'UNICEF s'ouvre avec une mise en évidence de l'innovation

Par Rebecca Zerzan

NEW YORK, États-Unis, 7 février 2012 – le Conseil d'administration de l'UNICEF ouvre sa première session régulière de l'année au siège des Nations Unies à New York, l'accent étant mis les sur le rôle de l'innovation pour renforcer la capacité de l'UNICEF à mener à bien sa mission malgré l'importance des contraintes financières.

VIDÉO (en anglais) : dans sa déclaration d'ouverture de la première session régulière du Conseil d’administration de l'UNICEF 2012, le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, met l’accent sur les méthodes innovatrices utilisées pour l'obtention de résultats pour les enfants avec équité.  Regarder dans RealPlayer

 

La rencontre d'une semaine aidera à former une feuille de route pour les programmes et les interventions de l'UNICEF pour les années à venir.

Une vision globale

« Efforçons-nous de réaliser l'idéal : un monde où aucun enfant n'est laissé à la traine » a déclaré Son Excellence John W. Ashe, Représentant permanent d'Antigua et Barbuda aux Nations unies et Président nouvellement élu du Conseil d’administration de l’UNICEF, pendant ses remarques d'ouverture. Ses déclarations ont souligné le besoin d'efforts audacieux afin de promouvoir le développement durable dans un monde changeant.

« Si l'avenir est d’organiser un véritable développement de l’enfant, cette question exige « une vision globale », qui souligne le besoin d'équité et répond aux nombreuses tendances qui continueront de façonner la vie des enfants dans l'avenir, comme l'urbanisation, le chômage des jeunes et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles, pour en citer quelques unes », a-t-il dit.

M. John W.  Ashe a également réfléchi à l'échéance qui approche rapidement pour parvenir aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« Comme le compte à rebours pour 2015 continue, nous devons maintenir la priorité urgente d'aider les gouvernements à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement. Des progrès très encourageants ont été faits dans beaucoup de pays... Cependant, le fait même d'atteindre les objectifs ne suffira pas dans bien des cas. Les OMD doivent être atteints avec équité pour toutes les personnes, particulièrement les plus défavorisés. Nous ne pouvons pas nous arrêter tant que nous n'aurons pas atteint chaque enfant ».

Une année d'ambitions et de défis

Le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, a pris la parole à la suite de M. John W.  Ashe avec l'examen des programmes innovants de l'UNICEF, des produits, des processus et des partenariats – qui se révéleront essentiels comme l'organisation s'engage dans une année de défis immenses et d'ambitions énormes. 

La crise dans la Corne de l'Afrique et la crise imminente de la malnutrition dans la région du Sahel en Afrique sont pami les plus importants de ces défis.

VIDÉO (en anglais) : le nouveau Président du Conseil d'administration de l'UNICEF, Son Excellence John W. Ashe, Représentant permanent d' Antigua et Barbuda auprès des Nations Unies ouvre la première session régulière du Conseil d'administration de l' UNICEF pour 2012.  Regarder dans RealPlayer

 

« La crise financière qui continue, la montée des prix des denrées alimentaires et des carburants, la violence, les conflits et les situations d'urgence humanitaires qui toutes pèsent lourdement, particulièrement sur la vie des enfants les plus pauvres et les plus vulnérables, et sur leurs familles. Nous constatons tout ceci notamment dans la Corne de l'Afrique », a-t-il dit.

« Mais ce sont aussi les temps d'une vraie promesse pour les enfants du monde - si nous continuons à travailler ensemble, « Unis dans l'action », pour surmonter les barrières et les goulots d'étranglement qui interdisent à trop d'enfants d'exercer leur droit à la survie, de prospérer et d'atteindre leur potentiel plein et entier. Nous croyons que l'innovation peut accélérer ces progrès dans tout l'UNICEF ».

Les récentes innovations soutenues par l'UNICEF comprennent le développement des vaccins qui a énormément fait avancer les efforts pour éradiquer la poliomyélite, ainsi que le développement des comprimés dispersibles d'amoxicilline ; un antibiotique plus facilement ingérables par les enfants.

L'UNICEF continue d'encourager l'utilisation de la technologie SMS dans les cliniques communautaires pour accélérer le dépistage du VIH chez le jeune enfant, améliorer l'accès aux soins, et répondre systématiquement aux besoins humanitaires et en suivre les résultats sur le terrain. Cette technologe a été récemment employée pour assurer le suivi des interventions en réponse aux inondations dévastatrices de l'année dernière au Pakistan.  

En matière de protection de l'enfance, l'organisation dirige le développement des activités de recherche et de réunification rapide des familles ou FTR rapide, qui permettent aux travailleurs sociaux de partager des informations en temps réel sur les enfants non accompagnés, pour accélérer la réunification des familles séparées par les urgences.

Les procédures internes d'activation d'urgence (CEAP) de l'UNICEF ont facilité les interventions de l'UNICEF dans la Corne de l'Afrique, permettant le déploiement rapide du personnel et des fournitures d'urgence. Et le mouvement pour l'amélioration de la nutrition (SUN), un partenariat mondial innovant qui mobilise les efforts pour traiter la sous-nutrition et le retard de croissance.

« Nous travaillerons en nous fondant sur les énormes progrès obtenus par SUN pour attirer l'attention mondiale sur cette urgence silencieuse - et, plus largement, sur l'impact de la crise alimentaire mondiale sur l'alimentation et la sécurité nutritionnelle », a déclaré Anthony Lake.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-0026/Markisz
La première session régulière du Conseil d'administration de 2012 se réunit au siège des Nations Unies à New York.

Besoin d'un soutien continu

Mais l'UNICEF demande un soutien continu de ces efforts.

« Pour réaliser pleinement la promesse actuelle, il va nous falloir des financements souples qui rendent notre action possible », a déclaré Anthony Lake.

Il a noté qu'après trois années de baisse des ressources, 2011 a vu une augmentation légère du résultat des ressources principales. Cependant, une croissance des revenus sera essentielle pendant l'année en cours, pour permettre à l'organisation de continuer de mettre en oeuvre ses programmes au niveau des pays, tout en répondant aux crises émergentes et en favorisant encore plus l'innovation.

La déclaration de M. John W. Ashe a pointé également le besoin d'une augmentation du soutien.

« L'organisation a maintes et maintes fois fait preuve d'innovation, d'ingéniosité et de résilience, même face à la crise financière mondiale. Mais ne ne vous trompez pas : en ces temps difficiles, il est plus essentiel que jamais de soutenir l'UNICEF », a déclaré M. John W. Ashe.


 

 

Recherche