À propos de l’UNICEF : Qui sommes-nous ?

Histoires vécues

La situation des enfants en République démocratique populaire de Corée vue sur place

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0156/Horner
Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF (centre) et Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RPDC se tiennent avec des élèves devant l’école primaire de Kangan, une école qui reçoit une aide de l’UNICEF dans le district de Sonkyio à Pyongyang

PYONGYANG – Mme Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, est allée en République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour examiner elle-même la situation des enfants dans ce pays isolé et en proie à de grandes difficultés.

« Les choses vont beaucoup mieux que lors de ma venue en 1997, a-t-elle commenté. Une plus grande vitalité dans les rues de la capitale, des enfants en meilleure santé, et beaucoup plus de choses qui sont faites pour les enfants… Mais je vois bien qu’il reste énormément à faire. »

En RDPC, l’UNICEF privilégie plusieurs secteurs :

  • Traitement des enfants souffrant de malnutrition sévère
  • Prévention des micro-carences au sein de la population
  • Vaccination des enfants et des femmes enceintes
  • Aide à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement
  • Amélioration des crèches, écoles maternelles, orphelinats et écoles primaires et secondaires, et fourniture de matériaux pédagogiques de base

Les bonnes questions

Des fonctionnaires du Ministère des affaires étrangères ont escorté Mme Bellamy pendant ses trois jours de visite, de même que des membres du personnel de l’UNICEF qui vivent en Corée et y travaillent à plein temps. Au cours de son voyage, elle a également rencontré le Président et les Ministres de la santé et de l’éducation.

Mme Bellamy a passé du temps dans des écoles, un hôpital pour enfants, une usine qui produit une alimentation thérapeutique pour enfants malnutris (l’UNICEF fournit les vitamines qui enrichissent les aliments) et un système d’alimentation en eau construit par l’UNICEF.

Mme Bellamy a posé de nombreuses questions lors de ces différentes visites. Alors qu’on lui montrait une école, elle a demandé si les écoliers recevaient leurs repas sur place. La réponse fut négative, les enfants rentrent prendre leur déjeuner chez eux, entre les cours du matin et ceux de l’après-midi.

La pénurie alimentaire représente toujours un gros problème. Les niveaux de malnutrition restent élevés, en dépit d’améliorations notables dans l’alimentation des enfants depuis la grande famine de 1997. 42 % des enfants de moins de sept ans accusent des retards de croissance et 70 000 enfants souffrent de malnutrition grave, ce qui met leur vie en danger.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0162/Horner
Deux garçons devant les bâtiments du ministère à Pyongyang, la capitale du pays.

Des vivres et de l’eau potable pour ceux qui en ont besoin

Au cours de la visite d’une usine produisant des aliments thérapeutiques, Mme Bellamy a appris que ces aliments étaient destinés aux hôpitaux pédiatriques de tous les districts du pays, afin qu’ils parviennent aux enfants qui en ont le plus besoin. La procédure est supervisée par un fonctionnaire du Ministère de la santé qui a son bureau dans les locaux de la fabrique.

Lors de la visite d’une nouvelle station d’approvisionnement en eau, la question s’est posée de savoir comment cette station plus moderne permettait de faire baisser le taux d’incidence des maladies chez les enfants.

« Les enfants qui boivent cette eau-ci sont-ils en meilleure santé que ceux qui boivent l’eau fournie par l’ancien système ? » a demandé Mme Bellamy.

La réponse est oui. Selon l’hôpital de l’endroit, des maladies comme la diarrhée sont beaucoup moins fréquentes parmi les enfants qui reçoivent leur eau de la nouvelle station.

Défis et résultats

A l’hôpital pédiatrique, Mme Bellamy a appris que lorsque des mères amènent leurs enfants pour les faire soigner, on les conseille sur les meilleures pratiques alimentaires. Les médecins estiment que le lien entre la gravité d’une maladie et l’état nutritionnel de l’enfant est si important qu’il faut traiter les deux problèmes en même temps.

Partout où elle s’est rendue, Mme Bellamy a entendu chanter les louanges du personnel de l’UNICEF en RPDC et de l’aide que les enfants reçoivent depuis que l’agence y a ouvert un bureau de pays en 1996.

« On rencontre d’énormes difficultés ici, a constaté Mme Bellamy. Mais les résultats sont probants pour les enfants et c’est ce qui compte. Notre présence ici est vitale et nous devons même augmenter nos activités. Je suis convaincue qu’en aidant les enfants à survivre et à grandir, nous contribuons au développement et à la paix dans la péninsule coréenne. »

Audio

Écoutez une entrevue avec Mme Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, au sujet de sa visite en RPDC
Clip audio [mp3 - en anglais]

Video

Visite de la Directrice générale de l'UNICEF, Carol Bellamy en RPDC

Voir clip (Real Format - de bas bandwith - en anglais)
Voir clip (Real format- bandwith élevé - en anglais)

Photos

Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, se rend en République populaire démocratique de Corée.(popup)

Liens


 

 

Audio

Écoutez une entrevue avec Mme Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, au sujet de sa visite en RPDC
Clip audio [mp3 - en anglais]

Video

Visite de la Directrice générale de l'UNICEF, Carol Bellamy en RPDC (de bas bandwith en anglais)
View clip (Real Format)

Bandwith élevè (en anglais)
View clip (Real Format)

Recherche