Haïti – Pays en crise

Carol Bellamy observe les dégâts catastrophiques provoqués par les inondations en Haïti.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2004

Les Gonaïves (Haïti), le 29 septembre 2004 - Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, a parcouru les rues ravagées de cette ville du nord pour découvrir comment Haïti tente de se relever d'une troisième catastrophe naturelle en cinq mois.

Des flots de boue ont envahi les Gonaïves, tuant un millier d'enfants alors que beaucoup d'autres sont sans abri ou portés disparus. Haïti est le pays le plus pauvre de cet hémisphère. Il lui faudra des années pour effacer les traces laissées par le passage de la tempête tropicale Jeanne.

Après avoir pu constater elle-même l'étendue du désastre et son impact, Mme Bellamy a déclaré : « Ces gens ont besoin d'aide. Je rentre à New York pour réclamer des fonds supplémentaires, non seulement pour l'UNICEF mais pour la communauté des Nations Unies tout entière. Les indicateurs de survie des enfants étaient déjà très mauvais avant Jeanne, mais avec cette crise humanitaire, il  faut intervenir rapidement pour sauver des vies. »

Informations sur Haïti

  • Population (2002) : 8,218,000


  • Espérance de vie : 49 ans


  • Taux net de scolarisation/fréquentation à l'école primaire (%) : 54%


  • Environ 200 000 enfants ont perdu au moins un de leurs parents à cause du SIDA


  • Environ 19 000 enfants ont le VIH/SIDA

L'UNICEF a participé à l'établissement d'une vingtaine de centres aux Gonaïves afin de venir en aide aux personnes qui ont perdu leur foyer suite aux inondations. Mais de nombreux bâtiments publics servent également de refuges collectifs, sans organisation ni sécurité. L'UNICEF s'inquiète de la sécurité des enfants qui ont perdu toute protection et sont exposés à la violence et à la maltraitance dans un milieu fortement instable.

Depuis huit jours, beaucoup d'habitants des Gonaïves n'arrivent plus à se procurer de la nourriture. Des bagarres éclatent aux points de ravitaillement et des casques bleus essaient de maintenir l'ordre. La ville est sans électricité et sans eau potable.

L'UNICEF affirme qu'il faut se lancer dans une véritable course contre la montre pour empêcher l'apparition d'épidémies comme le choléra ou le typhus.  Beaucoup d'enfants souffrent de diarrhées, qui peuvent être mortelles si elles ne sont pas soignées. L'UNICEF a envoyé des biscuits protéinés et 400 000 sachets de poudre pour la purification de l'eau dans les zones les plus touchées.

Haïti vient de vivre l'une des années les plus difficiles de sa turbulente histoire. La rébellion de mars a enflammé le pays et un peu plus tôt cette année, des inondations ont tué des milliers de personnes.


 

 

Vidéo (en anglais)

29 septembre 2004 : Aux Gonaïves (Haïti), Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, affirme qu'il faut trouver des fonds d'urgence.

Bas débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Haut débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Audio (en anglais)

Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, décrit l'impact des inondations dans le nord de Haïti.
Recherche