Zimbabwe

Les enfants du Zimbabwe s’expriment haut et fort sur la question des droits

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2009/Munongerwa
Gugulethu Nkomo a présidé l’ouverture de la 17e session du Parlement des jeunes du Zimbabwe.

Par Tapuwa Mutseyekwa

A l'approche du vingtième anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, un accord international sans précédent sur les droits fondamentaux de tous les enfants, l'UNICEF présente une série de reportages sur les progrès accomplis et les défis qui subsistent. Voici l'un de ces reportages.

HARARE, Zimbabwe, 6 novembre 2009 - La 17ème session du Parlement du jeunes du Zimbabwe s'est ouverte samedi. L'objet de cette session était d'inciter le gouvernement à agir pour assurer aux enfants la survie et l'attribution de pouvoirs et de moyens.

 VIDÉO : regarder maintenant

Après l’effondrement des services sociaux de base l’an dernier au Zimbabwe --écoles fermées, système de santé paralysé--, les enfants de ce pays se sont vus privés de leurs droits fondamentaux à l’éducation et à la santé. Dans la mesure où il n’y a guère de changements à l’horizon, les membres du Parlement des jeunes ont adressé au gouvernement un appel plein de passion.

Des préoccupations concernant l’éducation et l’emploi
Menant cette session exactement comme le font les parlementaires adultes, les enfants parlementaires ont laissé leurs pairs exprimer leurs préoccupations à leurs interlocuteurs adultes et à la population en général.

« Aujourd’hui, nos principaux problèmes en tant que jeunes concernent le système éducatif. Beaucoup d’enfants abandonnent l’école pour non-paiement des frais de scolarité, et il y en a un bon nombre qui ne se sont pas inscrits pour passer les examens de fin de cycle en raison de l’importance des frais d'inscription, » a déclaré le Président du Parlement des jeunes, Gugulethu Nkomo.

En dehors des préoccupations liées à la question de l’éducation, les enfants ont également évoqué leurs soucis concernant la hausse du chômage et la nécessité d’impliquer les jeunes dans le processus d’élaboration des lois.

Le dialogue avec les parlementaires adultes
« Les problèmes soulevés par les enfants existent bel et bien, » a dit le Représentant de l’UNICEF au Zimbabwe, le Dr Peter Salama. « Le Parlement des jeunes a donné aux enfants l’occasion de faire part de leurs préoccupations et aux parlementaires adultes de répondre à leurs interrogations. Ce que nous espérons, à l’UNICEF, c’est qu’on entreprenne de discuter de toutes les questions soulevées. »

Les parlementaires adultes ont répondu en s’engageant à améliorer la situation des enfants. Joyce Mujuru, Présidente par intérim et vice-présidente du Zimbabwe, a exprimé l’engagement du gouvernement de travailler au développement des jeunes et de réhabiliter les secteurs de la santé et de l’éducation au Zimbabwe.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2009/Munongerwa
Des parlementaires adultes et de hautes personnalités du Zimbabwe écoutent les enfants en train de débattre.

« Le gouvernement reste décidé à faire en sorte que nos jeunes aient accès à une éducation de qualité qui soit abordable » a dit Mme Mujuru. « Le gouvernement va continuer à soutenir et à accroître la portée de l’Integrated Skills Outreach Programme (programme intégré de diffusion des connaissances) afin de trouver des projets de formation professionnelle bien articulés, bien coordonnés et décentralisés. »

Le droit de se faire entendre
Le Parlement des jeunes constitue un moyen essentiel permettant aux enfants de se faire entendre au sujet des décisions qui les concernent, l’un des droits de base garantis aux enfants par la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE). Ce droit à la participation est aussi important que les droits à l’éducation et à la santé.

Le Parlement annuel des jeunes est devenu un forum permettant de faire le point sur le fait de savoir si le pays respecte ses obligations au titre de la Convention, ainsi qu’au titre de la Charte de la jeunesse africaine et de la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant.

Alors que la communauté internationale se prépare à commémorer, le 20 novembre, le vingtième anniversaire de la CDE, les enfants du Zimbabwe savent que la route menant à leur développement est encore longue. Mais le Parlement des jeunes leur fait franchir une étape vers le respect, la promotion et la protection de leurs droits.


 

 

Vidéo (en anglais)

31 octobre 2009 : la correspondante de l’UNICEF, Val Wang, rend compte de la 17ème session du Parlement des enfants du Zimbabwe.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche