Histoire de l'UNICEF

Les étapes : 1946-1955

Année

Notes

1946

En décembre 1946, l'Assemblée générale des Nations Unies décide à l'unanimité d'établir un Fonds international de secours à l'enfance, chargé d'apporter une aide d'urgence aux enfants et adolescents des pays dévastés par la guerre et « d'assurer la santé de l'enfant en général ». Cette aide sera accordée sans distinction de race, de religion, de nationalité, de statut ou d’opinion politique.

Le Fonds est doté d'une semi-autonomie au sein des Nations Unies, de son propre organe directeur (composé de 25, puis de 30 gouvernements) et de son propre secrétariat. Maurice Pate est nommé Directeur général du Fonds.

1947

Versement des premières contributions gouvernementales importantes (des États-Unis et du Canada).

La création d'un programme supplémentaire d'alimentation destiné aux enfants, aux femmes qui allaitent et aux femmes enceintes est approuvée dans 13 pays européens.

Versement de la première contribution privée.

Constitution du premier Comité national pour l’UNICEF (aux États-Unis).

1948

L’UNICEF accorde pour la première fois une aide à des mères et des enfants réfugiés  d’Asie et de Palestine.

Début du premier programme de lutte à grande échelle contre une maladie :  l’UNICEF s'associe aux Sociétés scandinaves de la Croix-Rouge pour mener une campagne de vaccination à grande échelle contre la tuberculose (grâce à laquelle, en 1955, 155 millions d'enfants auront subi un test de dépistage et 60 millions auront été vaccinés).

Le Conseil de l’UNICEF charge le Directeur général de mener une étude sur les besoins persistants de l’enfance dans de nombreuses régions du monde, en vue d'établir des programmes de longue durée en faveur de la nutrition, de la santé et des conditions de vie des enfants.

1949

L’octroi d’aide de l’UNICEF à l'Amérique latine est approuvé pour la première fois.

Premières ventes de cartes de voeux de l’UNICEF (la première carte est un dessin de remerciement réalisé par un enfant qui a bénéficié de l'assistance de l'UNICEF en Tchécoslovaquie).

1950

Au milieu des années 1950, quelque six millions d’enfants bénéficient quotidiennement de repas supplémentaires ; plusieurs millions d'enfants reçoivent des vêtements et des chaussures fabriqués à partir de coton, de laine et de cuir fournis par l’UNICEF.

Les contributions versées cette année-là s'élèvent à 15,3 millions de dollars – plus de 70 pour cent de ce montant provient de 47 gouvernements ; plus de 20 pour cent des fonds restants de l’UNRRA ; le reste (1,3 million de dollars) de donateurs privés, principalement dans le cadre de l’Appel des Nations Unies pour la campagne en faveur des enfants menée dans 75 pays et territoires. 

L'Assemblée générale des Nations Unies élargit le mandat initialement restreint de l’UNICEF, désormais chargé de répondre « aux besoins urgents et à long terme de l'enfance, ainsi qu'à ses besoins persistants, notamment dans les pays insuffisamment développés ». L'Europe s'étant relevée de la guerre, certains pays pensent que la mission de l’UNICEF est achevée. Mais les pays les plus pauvres estiment que l’ONU ne peut ignorer leurs enfants que la faim et les maladies menacent.

1951

Le Conseil d'administration de l’UNICEF décide que le Fonds axera son action sur les services de protection maternelle et infantile, la formation du personnel d’encadrement des enfants, la campagne de lutte contre les maladies touchant les enfants (notamment la tuberculose, le paludisme, le trachome et le pian) et la nutrition des enfants.

Le Fonds continue également à répondre aux demandes de secours d'urgence à accorder aux enfants après une catastrophe (sécheresse, inondations, tremblements de terre). Le Conseil d'administration fixe des critères d'évaluation des besoins de différentes régions et différents pays.

1952

L’UNICEF commence à prêter assistance à des pays d’Afrique situés au sud du Sahara.

Le Comité des ONG auprès de l'UNICEF (qui était à l'origine un groupe consultatif d'organisations non gouvernementales établi en 1949) est doté du statut consultatif auprès du Conseil d'administration de l’UNICEF.

Plus d'un million de cartes de voeux ont été vendues.

1953

L’UNICEF commence à apporter son aide à des projets d'assainissement de l'environnement visant à prévenir les maladies et les décès d'enfants, ainsi qu'à des mesures de lutte à grande échelle contre la lèpre.

En octobre, l’Assemblée générale décide de pérenniser le mandat de l’UNICEF et réaffirme la mission de portée générale dont a été investi le Fonds en 1950. Les termes «  international » et « secours » sont retirés du nom officiel du Fonds, qui s’appelle désormais « Fonds des Nations Unies pour l’enfance », mais l’acronyme « UNICEF » est trop connu pour ne plus être utilisé.

Des essais ayant montré que le pian, une horrible maladie touchant des millions d'enfants, peut être guéri par une injection de pénicilline, l’UNICEF contribue au lancement d'une campagne visant à dépister et guérir 10 millions de cas de pian, en Indonésie, en Thaïlande, en Haïti, aux Philippines et ailleurs.

1954

Pour favoriser la planification à long terme, le Conseil d'administration de l’UNICEF décide de s'engager à affecter des fonds à des projets pendant plusieurs années, au lieu d'une année à la fois. Il adopte une politique consistant à rémunérer les participants aux formations ainsi que les formateurs, ce qui a pour effet d'accroître l'aide apportée aux programmes de formation dispensés dans les pays en développement.

Danny Kaye, célèbre comédien et vedette du cinéma américain, oeuvre bénévolement en faveur de l’UNICEF et parcourt le monde dans son nouveau rôle « d’ambassadeur itinérant ». Il réalise un documentaire de 20 minutes intitulé « Mission : les enfants », sur l’action de l’UNICEF en Asie, que verront plus de 100 millions de personnes.

1955

L’UNICEF apporte maintenant son aide à des projets menés dans 92 pays et territoires; 61 gouvernements versent des contributions annuelles à l’UNICEF (alors qu'ils n'étaient que 30 en 1950).

L’UNICEF s'associe à l’OMS pour mener une campagne mondiale d'élimination du paludisme, l'une des principales causes de mortalité des enfants.

Il existe maintenant onze Comités nationaux pour l’UNICEF.

Étapes :
1946-1955 |
1956-1965 | 1966-1975 
1976-1985 | 1986-1995


 

 

L'histoire en multimédia

Le site Web multimédia suivant sur l'histoire de l'UNICEF a été publié pour le 60ème anniversaire de l'organisation. Chaque segment comprend une chronologie illustrée, des affiches et des timbres, ainsi que des entretiens vidéo d'événements dans la période donnée. Certains segments contiennent de la musique et également des pièces de monnaie.

1980-1989 | 1990-1999
2000-2006

Recherche