Conseil d'administration

Partenariats et coopération, deux sujets privilégiés lors de l’ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil d’administration de l’UNICEF

Par Chris Niles

NEW YORK, 11 septembre 2012 – La deuxième session ordinaire, et la Première session PaperSmart, du Conseil d’administration de l‘UNICEF s’est ouverte aujourd’hui au Siège des Nations Unies à New York.

VIDÉO (en anglais) : lors de l’ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil d’administration de l’UNICEF, le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake présente les changements intervenus dans le paysage humanitaire.  Regarder dans RealPlayer

 

L’allocution d'ouverture de la session a été faite par le Président du Conseil d’administration Monsieur l'Ambassadeur John W. Ashe et Représentant permanent d'Antigua et Barbuda, et le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake. D'autres orateurs sont intervenus, dont la Directrice générale adjointe Yoka Brandt, et Ted Chaiban, récemment nommé Directeur des programmes d'urgence.

Des partenariats pour évoluer avec les changements dans le monde

Le partenariat était le thème du discours de M. Anthony Lake au Conseil d'administration. Il a dit que les temps changeaient, ce qui nécessitait des réponses plus souples.

« L'évolution du paysage - dont les contours ne sont pas encore entièrement définis - offfre aux  Nations Unies, notamment à l'UNICEF, de nouvelles possibilités », a-t-il dit.

VIDÉO (en anglais) : lors de l’ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil d’administration de l’UNICEF, la Directrice générale adjointe Yoka Brandt et le Directeur des programmes d’urgence Ted Chaiban explorent les diverses facettes de l’intervention humanitaire de l’UNICEF.

 

Il a souligné qu’il était important de travailler avec le secteur privé et les groupes de la société civile et de faire usage des possibilités croissantes de la nouvelle technologie. « Cela nous oblige à passer des partenariats traditionnels, de haut en bas, dominés par l’ONU et les donateurs, à des mouvements de bas en haut, plus vastes, plus inclusifs », a-t-il précisé.  M. Anthony Lake a souligné les résultats des grandes réunions internationales afin de démontrer comment les conférences mondiales reflètent l'évolution du monde et du paysage du développement – une évolution qui doit se retrouver dans l'approche visant à obtenir des résultats pour les enfants.

Il a fait valoir qu'une attention accrue sur le partenariat revêtait une importance critique au sein de l'Organisation des Nations Unies.

« Notre collaboration avec d'autres organismes des Nations Unies est essentielle pour l’accélération des résultats en faveur des enfants et des femmes les plus vulnérables », a-t-il dit.

Mettre l'accent sur la réponse humanitaire

Une session de réflexion spéciale sur le travail de l'UNICEF dans les situations humanitaires a été convoquée après l’examen de l’ordre du jour ordinaire. La séance a abordé les grandes lignes de la réponse de l'UNICEF aux situations d'urgence, Mme Yoka Brandt insistant sur le lien entre les partenariats et la capacité de l'UNICEF à apporter une réponse efficace. M. Ted Chaiban de son côté a examiné les leçons apprises dans deux catastrophes récentes afin de présenter la façon dont l'UNICEF a rationalisé son approche face aux situations d'urgence. D'autres intervenants ont souligné l'importance du travail de l'UNICEF, dans un contexte de multiples crises mondiales.

VIDÉO (en anglais) : la Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réponse aux crises Kristalina Georgieva prend la parole lors de la deuxième session ordinaire du Conseil d’administration de l’UNICEF. Mme Georgieva a souligné que la lutte contre la faim, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans, devait être la priorité no.1 de la communauté humanitaire internationale.  Regarder dans RealPlayer

 

La collaboration de l'UNICEF avec l'Union européenne a été soulignée par la Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réponse aux crises, Mme Kristalina Georgieva. Première Commissaire européenne à prendre la parole  devant le Conseil d'administration, Mme Georgieva a déclaré : « Nous sommes à un carrefour capital. Après des années de déclin, le nombre de personnes qui vont se coucher le ventre vide repart à la hausse - et les enfants sont le plus à risque ».

Elle a souligné que l'Union européenne s'est engagée à soutenir l'UNICEF, en particulier en raison de son travail avec les communautés locales et son rôle dans la construction de passerelles entre l'aide humanitaire et le développement. « C'est au coeur même des efforts favorisant la résilience, cette résilience dont nous voyons maintenant qu’elle est la meilleure défense contre des crises plus fréquentes et plus graves », a-t-elle fait valoir.

Le Conseil d'administration est l'organe directeur de l'UNICEF. Il fournit un appui intergouvernemental à l'organisation et la supervise, conformément aux orientations de politique générale de l'Assemblée générale des Nations Unies et du Conseil économique et social. Le Conseil d'administration se réunit trois fois au cours de l’année civile, dans une première session ordinaire (janvier / février), une session annuelle (mai / juin) et une deuxième session ordinaire (septembre). Les sessions du Conseil d’administration ont lieu au Siège des Nations Unies à New York.


 

 

Recherche