Conseil d'administration

Lors de sa seconde journée, le Conseil d'administration de l'UNICEF se focalise sur l'aide humanitaire apportée sur le terrain

Session annuelle 2010

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1079/Markisz
Le 2 juin, la Directrice générale adjointe de l'UNICEF Hilde Frafjord Johnson (à gauche) prend la parole lors de la Session annuelle du Conseil d'administration 2010 de l'UNICEF au siège de l'ONU. A droite, se trouve le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake.

Par Vivian Siu

NEW YORK, États-Unis, 2 juin 2010 - Face à la récession mondiale, au changement climatique,  aux catastrophes naturelles, aux conflits et à l'insécurité alimentaire, l'UNICEF se consacre plus que jamais à la protection des droits des enfants à risque. Dans ce contexte, lors de la seconde journée de sa Session annuelle 2010, le Conseil d'Administration de l'UNICEF s'est intéressé au  financement des opérations humanitaires lors des crises qui se produisent dans le monde.  

 VIDÉO : regarder maintenant

L'action humanitaire lors des crises est un des missions fondamentales de l'UNICEF. En 2009, l'institution a répondu à environ 230 situations d'urgence  dans plus de 90 pays. Mais des moyens supplémentaires sont exigés pour faire face à de nouveaux défis.

Selon la Directrice générale adjointe Hilde F. Johnson, l'UNICEF a besoin d'environ 1,4 milliard de dollars en fonds supplémentaires  pour soutenir ses engagements au niveau de ses opérations et ses programmes, ce montant couvrant seulement les 32 pays confrontés aux crises les plus urgentes.

« Les catastrophes affectent les personnes les plus vulnérables, » a dit Hilde F. Johnson aujourd'hui devant le Conseil d'administration. Elle s’est dit convaincue qu'un rôle mobilisateur véritable et un recrutement efficace, des moyens adaptés et de solides partenariats sont fondamentaux pour faire parvenir aux enfants une aide humanitaire dans les situations d'urgence.  

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1080/Markisz
A la tribune, la Directrice générale adjointe Hilde Frafjord Johnson (seconde à gauche. À ses côtés (de g. à d.) Omar Abdi Directeur général adjoint, lAnthony Lake Directeur général, le Représentant permanent de la Slovénie aux Nations Unies et Vice-président du Conseil d'Administration l'Ambassadeur Sanja Stiglic Chidyausiku, Nicolas Pron Secrétaire du Conseil d'administration, Saad Houry Directeur général adjoint et Louis-Georges Arsenault Directeur des programmes d'urgence.

« Un Haïti digne des enfants »

Hilde F. Johnson a mis en relief l'action de l'UNICEF en Haïti où 40 pour cent de la population a moins de 15 ans. Ce pays des Caraïbes dévasté par le tremblement de terre de janvier dernier était déjà la plus pauvre de l'hémisphère ouest, même avant la catastrophe.

« Les préoccupations majeures de l'UNICEF en Haïti comprennent la réinstallation des familles touchées par le séisme et la protection  des enfants contre les mauvais traitements et l'exploitation, » a expliqué Hilde F. Johnson.

A ce jour, l'UNICEF a procuré de l'eau salubre à 1,3 million de personnes  et des sanitaires à plus de 700 000 d'entre elles dans la zone d'Haïti touchée par le séisme. Environ 1500 enfants séparés de leurs parents ont été enregistrés et beaucoup d'entre eux ont été réunis avec leurs familles. Parallèlement, 340 000 enfants ont pu être touchés par l'intermédiaire d'espaces amis des enfants et d'actions menées dans les communautés.

Par le biais de ces efforts et  d'autres opérations en cours, l'UNICEF et ses partenaires ont pour but « de construire un Haïti digne des enfants, pas seulement à Port-au-Prince mais dans l'ensemble du pays, » a dit Hilde F. Johnson.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Pendant leur visite de terrain en avril, les responsables du Conseil d'administrationde de l'UNICEF rencontrent des membres de la minorité musulmane Huiqui vit dans le Ningxia, en Chine.

Visite sur le terrain en Chine

Se trouvait également à l'ordre du jour une récente visite effectuée en Chine par les membres du Conseil d'administration auprès de communautés isolées.

Chaque année, les membres du Conseil d'administration se rendent sur le terrain pour visiter les sites où se déroulent des programmes de pays afin d'observer directement ce qu'accomplit en pratique l'UNICEF  ainsi que pour acquérir une meilleure compréhension des défis auxquels les enfants et les femmes continuent d'être confrontés.

En avril, un groupe de délégués du Conseil d'administration s'est rendu dans les comtés de Tongxin et de Haiyuan dans la région autonome Hui du Ningxia, en Chine, dont la population appartient principalement à la minorité ethnique musulmane Hui. La délégation s'est rendue sur les sites où se déroulent des programmes relatifs à la santé et à l'éducation, dont un hôpital général et un dispensaire de village, des installations d'eau et d'assainissement, un centre de développement pour la petite enfance  et une école primaire pour filles.

« Nous avons observé que la Chine, en tant que membre participant important de la coopération sud-sud, pourrait servir d'exemple à d'autre pays en développement, » a dit Son Excellence le Dr Abulkalam Abdul Momen, Représentant permanent du Bangladesh auprès des Nations Unies et Président du Conseil d'administration 2010 de l'UNICEF.

« Partager la grande expérience de la Chine dans la réduction de la mortalité infantile et la garantie d’un enseignement primaire  universel, cela  pourrait profiter à d'autres parties du monde, » a-t-il observé.

Progrès vers les Objectifs du Millénaire

Aujourd'hui, environ 20 pour cent de la population mondiale et 17 pour cent des enfants du monde en développement vivent en Chine. Comme les discussions auprès du Conseil d'administration de l'UNICEF l'ont fait ressortir clairement, les Objectifs du Millénaire pour le développement ne peuvent être atteints si l’on ne progresse pas considérablement dans l'ensemble des différents domaines sociaux et régions du pays.

« Nous avons déjà atteint les OMD avant la date prévue  dans des domaines [comme] l'élimination de l'extrême pauvreté et de la famine, la généralisation  de l'enseignement primaire, la réduction de la mortalité infantile et la prévention du paludisme, » a dit Yong Ling Chen, Directrice générale adjointe de la Fédération des femmes de toute la Chine, s'exprimant aujourd'hui devant le Conseil d'Administration.   

« Bien que la China ait accompli un vaste développement économique et social, nous avons vivement conscience que la Chine est toujours un pays en développement, » a-t-elle ajouté. « Nous avons toujours des problèmes liés à un développement inégal dans différentes régions et au fait que les développements économique et social ne progressent pas au même rythme. »


 

 

Vidéo (en anglais)

2 juin 2010 : la Directrice générale adjointe de l'UNICEF Hilde F. Johnson discute des effets du changement climatique sur les communautés vulnérables. .
 VIDÉO  haut | bas

2 juin 2010 : S.E. le Dr Abulkalam Abdul Momen, Président du Conseil d'administration de l'UNICEF, parle de la visite sur le terrain effectuée en Chine par la délégation en avril.
 VIDÉO  haut | bas

2 juin 2010 : Yong Ling Chen, Directrice générale adjointe de la Fédération des femmes de Chine s'exprime devant le Conseil d'administration de l'UNICEF.
 VIDÉO  haut | bas

11 avril 2010 : le reportage du correspondant de l'UNICEF Steve Nettleton sur la visite du Conseil d'administration de l'UNICEF dans une région éloignée de la Chine.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche