Conseil d'administration

Deuxième journée de la seconde session régulière du Conseil d’administration : approbation des programmes de pays et de zone

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
The UNICEF Executive Board meets for the second day of its second regular session of 2009. From left: Deputy Executive Director Saad Houry, Executive Director Ann M. Veneman, 2009 Executive Board President Oumar Daou, Board Secretary Kirsi Madi, Deputy Executive Director Omar Abdi and Evaluation Office Director Finbar O'Brien.

NEW YORK, États-Unis, 16 septembre 2009 – La seconde session ordinaire 2009 de l’UNICEF s’est poursuivie hier, dans sa deuxième journée, par l’adoption de 16 programmes de pays et de zone révisés. Il y avait parmi eux les projets d’action de l’UNICEF en Afghanistan, au Botswana, au Burundi, en Équateur, dans la zone du Golfe et au Liban.

Dix programmes adoptés concernaient des pays d’Europe centrale et orientale et la Communauté d’États indépendants, l’ECO/CEI. Le Directeur régional pour l’ECO/CEI, Steven Allen, a présenté des examens à mi-parcours relatifs à sept programmes de pays en cours. Il a fait observer que la baisse de l’activité économique dans le monde avait entraîné une contraction du PIB de 5 à 6 pour cent dans toute la région.

M. Allen a précisé que cette contraction avait été particulièrement sévère au Kirghizistan et en Ukraine, affectant la réforme de la protection sociale et la qualité des services sociaux de base.

« Les progrès dans la réalisation des [Objectifs du Millénaire pour le développement] dans les sept pays risquent d’être compromis, » a-t-il dit, « en particulier dans les zones où il y a de larges pans de la population des enfants demeurant vulnérables. » Il a toutefois ajouté que l’action de coopération avait donné de bons résultats dans les programmes de développement de la petite enfance, en ce qui concerne un bon nombre de pays, notamment en Géorgie.

La Géorgie est sur la bonne voie
La Première dame de Géorgie, Sandra Elisabeth Roelofs, a participé à l’examen à mi-parcours du programme de pays de l’UNICEF en Géorgie, en tant que présidente du Conseil national géorgien pour la santé procréative. Lors de la réunion du Conseil d’administration, elle s’est déclarée convaincue que la Géorgie était sur la bonne voie pour « la plupart des OMD. »

Mme Roelofs a dit que le Gouvernement géorgien était heureux de l’implication de l’UNICEF, afin d’assurer dans le pays la santé et le développement des enfants. Elle a mentionné, en particulier, le rôle de l’UNICEF dans le travail du Groupe thématique des Nations Unies sur le VIH/SIDA, et dans l’action en faveur du placement des enfants en milieu ouvert.

« Nous vous soutenons totalement, » a-t-elle dit.

Aperçus régionaux
Tous les directeurs régionaux de l’UNICEF ont participé à la réunion et présenté un résumé des examens à mi-parcours des programmes de pays menés dans leur région en 2008.

Trois directeurs régionaux – Bernt Aasen, pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Elhadj As Sy, pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe, et le Dr Gianfranco Rotigliano, pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre – se sont exprimés pour la première fois devant le Conseil d’administration au titre de leurs fonctions.

 M. Aasen et M. As Sy ont en outre soumis au conseil leurs nouveaux programmes de pays. Ainsi, M. As Sy a présenté le projet de programme pour l’Ouganda, où un conflit de 21 ans a pris fin en 2007, ce qui a permis le retour progressif, chez elles, de plus d’un million de personnes déplacées. Le programme prévoit autour de 241 millions de dollars É.-U. de financements, dont près de 75 millions de dollars É.-U. pour des interventions relatives à la santé et à la nutrition.

Une « triple menace » en Afrique australe
Dans ses déclarations devant le Conseil d’administration, M. As Sy a insisté sur la « triple menace » pesant sur l’Afrique australe. Il a observé qu’il fallait s’attaquer à ces trois éléments associés, le VIH/SIDA, l’extrême pauvreté et l’insécurité alimentaire, pour que les progrès réalisés dans le développement ne soient pas anéantis.

Pour les programmes de pays d’Afrique australe, une bonne partie des modifications préconisées à mi-parcours étaient axées sur un accroissement des projets de protection sociale, relatifs au VIH/SIDA, sur le travail des enfants, sur la traite et la prostitution des enfants.

Les nouveaux programmes de pays proposés, de même que les examens à mi-parcours des programmes en cours, « contribuent à la réalisation des OMD, sont cohérents avec le plan stratégique à mi-parcours de l’UNICEF et sont conformes aux priorités de développement du pays. Tous sont axés sur les résultats, privilégient les droits humains et reposent sur des données factuelles, » a déclaré M. As Sy.

L’Amérique latine et les Caraïbes
M. Aasen a présenté de nouveaux programmes de pays pour l’Argentine et le Guatemala. Il a déclaré au Conseil d’administration avoir été encouragé par un certain nombre de développements positifs intervenus en Amérique latine et aux Caraïbes, notamment les programmes de transfert monétaire soumis à des conditions, introduits dans 15 pays. Les transferts en vue d’une réduction de la pauvreté bénéficient à environ 21 millions de familles.

« Cela indique une volonté de la part des gouvernements d’accroître les dépenses sociales, » a déclaré M. Aasen.

Le projet de programme pour l’Argentine constitue un modèle d’une « nouvelle génération de programme de pays que prépare l’UNICEF pour les pays à revenu moyen, » a-t-il ajouté. « Nous tentons de nous positionner dans le dialogue avec le gouvernement sur la politique et nous espérons être un bon défenseur de toute la société argentine. »

La session du Conseil d’administration s’achève aujourd’hui. À l’ordre du jour, figurent entre autres sujets un suivi par l’organisation des recommandations du Conseil de coordination du programme de l’ONUSIDA et une discussion sur les événements prévus au niveau de l’UNICEF pour la célébration du 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant en novembre.



 

 

Vidéo (en anglais)



Elhadj As Sy, Directeur régional de l’UNICEF, débat de l’action de l’UNICEF en Afrique de l’Est et en Afrique australe lors de la session du Conseil d’administration.
 VIDÉO  haut | bas



Bernt Aasen, Directeur régional de l’UNICEF, procède à l’examen des progrès réalisés et des défis à relever en Amérique latine et aux Caraïbes.
 VIDÉO  haut | bas

Approved country programmes

On 15 September 2009, the Executive Board approved revised country and area programme documents for:

Afghanistan
Armenia
Bosnia and Herzegovina
Botswana
Bulgaria
Burundi
Ecuador
Gulf Area sub-regional programme
Kazakhstan
Lebanon
the former Yugoslav Republic of Macedonia
Montenegro
Romania
Tajikistan
Turkmenistan
Uzbekistan

Mid-term reviews

UNICEF’s Regional Directors presented summaries of mid-term reviews covering the following country programmes in their respective regions:

Central and Eastern Europe and the Commonwealth of Independent States: Albania, Belarus, Georgia, Kyrgyzstan, Russian Federation, Turkey and Ukraine

East Asia and the Pacific: Cambodia, People’s Republic of China, Indonesia and Viet Nam

Eastern and Southern Africa: Namibia, South Africa, Swaziland and Zambia

West and Central Africa: Burkina Faso, Chad and Ghana

Americas and the Caribbean: Guyana and Peru

Middle East and North Africa: Islamic Republic of Iran and Iraq

South Asia: Bangladesh

 

Recherche