Conseil d'administration

La session annuelle du Conseil d'administration se conclue en pleurant la perte tragique d'un collègue

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0765/Markisz
Le nouveau Directeur régional de l'UNICEF pour l'Europe centrale et orientale et la Communauté des États Indépendants, Steven Allen, présente le projet de Programmes de pays pour cette région à la Session Annuelle 2009 du Conseil d'administration de l'UNICEF , qui s'est tenu au siège de L'ONU à New York.

Par Vivian Siu

NEW YORK, États-Unis, 11 juin 2009 – Le dernier jour de la session annuelle du Conseil d'administration de l'UNICEF a débuté sur une note sombre hier matin. La Directrice générale, Ann M. Veneman, a fait l'éloge de Perseveranda So, Chef de l'Éducation au bureau de l'UNICEF d'Islamabad au Pakistan, qui a été tuée dans l'attentat à la bombe d'un hôtel de Peshawar, le 9 juin. Le Conseil d'administration a ensuite observé une minute de silence à sa mémoire.

VIDÉO : regarder maintenant

Le Conseil d'administration s'est poursuivi, pour conclure sa session, avec la présentation de 16 descriptifs de Programmes de pays (DPP) par les cinq directeurs régionaux de l'UNICEF, complétées par l'éclairage apporté par plusieurs visites de terrain effectuées par le Conseil d'administration.

Réponse à la crise économique
Dans le monde entier des enfants et des familles doivent lutter face au ralentissement de l'économie mondiale, particulièrement dans les zones de transition et les pays émergeant d'un conflit. Dans leurs présentations, les directeurs régionaux ont décrit leurs objectifs pour les prochaines années et les défis auxquels l'UNICEF et ses partenanires devront faire face pour  atteindre les Objectifs du Milléaire pour le développement (OMD), étant donné le climat financier actuel.

Par exemple, il y a seulement une année, la majorité des pays d'Europe centrale et orientale et de la Communautédes États indépendants (ECO/CEI) faisaient des progrès dans nombre des OMD, comme la réduction de la pauvreté, l'éducation et la survie de l'enfant, remarque M. Allen. Cependant,  on estime aujourd'hui que 35 millions de personnes retombreront à nouveau en dessous du seuil de pauvreté en raison de la recession mondiale.

« Le poids de la crise se fait déjà ressentir chez les filles et les garçons vulnérables, » déclare Steven Allen, le Directeur régional de l'UNICEF pour les ECO/CEI.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0762/Markisz
La Directrice régionale pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord Sigrid Kaag présente le projet de Programme de pays pour le Liban et le projet sous-régional pour la région du Golfe à la Session Annuelle 2009 du Conseil d'administration de l'UNICEF.

L'insécurité alimentaire a « sévèrement affecté certaines zones de la région dans un passé récent et continue d'affecter les familles les plus démunies, » a-t-il ajouté. « On ne sait pas encore quand s'opérera un rétablissement économique complet. Ce que l'on sait en revanche,  c'est combien se sera long pour les plus pauvres avant qu’il retrouvent les niveaux d'emploi domestique et les versements provenant de l’étranger atteints avant la crise. »

Pays émergeant d'un conflit
Les effets d'un conflit constituent également un obstacle à la survie et au développement de l'enfant ont entendu les membres du Conseil d'administration.

Lors de la sénce d'hier, le Burundi a présenté son premier Programme UNICEF de pays complet depuis 1992, aprè s'être sorti de 16 années de conflit. Bien que cela soit un signe positif de normalité croissante, le Burundi fait toujours face à des défis politiques, économiques et sociaux complexes qui ont un énorme impact sur les enfants. L'instabilité et l'insécurité existent toujours, empêchant la réadaptation sociale, la reconstruction et le développement.

« Les différentes mesures en faveur des enfants au Burundi ont été prises dans un contexte mondial marqué à la fois par une crise économique, une crise alimentaire et  une crise de l'énergie,  sans précédents, » a déclaré l'Ambassadeur du Burundi Adolphe Nahayo, fonctionnaire au ministère burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale.

« Le Burundi n'a pas été épargné et est de plus en plus confronté à la réintégration des rapatriés, ainsi qu'à celle des personnes démobilisées et des personnes déplacées à l'intérieur du pays, » a-t-il continué. « La présence de ces crises pourrait pousser dans la pauvreté un grand nombre d'enfants et aggraver les privations dont ils souffrent déjà. »


Visites de terrain du Conseil d'administration

Chaque année, des membres du Conseil d'administration participent à des visites de terrain afin de mieux comprendre les programmes de l'UNICEF sur le terrain. Ces séjours sont une opportunité pour les membres du Conseil de se rendre compte par euxmêmes de l’action de l’UNICEF sur le terrain et de mieux comprendre les problèmes et les difficultés auxquels font face les enfants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0766/Markisz
Un délégué du Burundi parle à la Session Annuelle 2009 du Conseil d'administration de l'UNICEF au siège des Nations Unies.

L'année dernière, les membres du Conseil d'administration ont séjourné au Kenya, Népal et Cambodge, visitant, entre autres sites, des écoles primaires et secondaires, des centre de développement pour l'enfance, des hôpitaux et des centres d'accueil maternel.

« Nous avons noté, en particulier dans les domaines de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, ainsi  que dans ceux de la santé et de l'éducation, que l'UNICEF était prêt dans nombre de cas à prendre ses responsabilités bien au-delà du simple appel du devoir, » a déclaré le Vice-président du Conseil d'administration Ismat Jahan, le Représentant Permanent à l'ONU du Bangladesh, parlant de la visite de terrain au Kenya.

Dans ses remarques finales de clôure de la session annuelle, la Directrice générale Ann M. Veneman a rappelé au Conseil d'administration que le personnel de l'UNICEF est l'épine dorsale de l'organisation. Chaque jour autour du globe, elle a remarqué, ces milliers de femmes et d'hommes qui travail lent inlassablement pour aider les enfants et les familles dans le besoin.

En d'autres termes, le travail d'importance vitale de l'UNICEF ne serait pas possible, sans des membres du personnel dévoués comme feue Perseveranda So.


 

 

Vidéo

Le président du Conseil d'administration, M. l'Ambassadeur Oumar Daou, évoque la visite de terrain effectuée cette année par le Bureau au Kenya.
 VIDÉO  haut | bas

M. L'Ambassadeur du Burundi Adolphe Nahayo parle de la collaboration de son pays avec l'UNICEF.
 VIDÉO  haut | bas

Vidéo (en anglais)

11 juin 2009 : la Directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman, et le Conseil d'administration observent une minute de silence en la mémoire de leur collègue Perseveranda So morte tragiquement dans l'attentat à la bombe d'un hôtel au Pakistan.
 VIDÉO  haut | bas

la Directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman, délivre les conclusions de la session annuelle du Conseil d'administration.
 VIDÉO  haut | bas

Regardez
« Les enfants d'abord : Afghanistan », une vidéo projetée lors de la session annuelle 2009 du Conseil d'administration.
 VIDÉO  haut | bas

Recherche