Conseil d'administration

La seconde session ordinaire 2008 du Conseil d’administration s’ouvre avec un ordre du jour ambitieux

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2008/Markisz
À la session du Conseil d’administration de l’UNICEF (de gauche à droite) : les Directeurs généraux adjoints Omar Abdi et Hilde Johnson, la Directrice générale Ann M. Veneman, le Président du Conseil d’administration Anders Lidén, le Secrétaire du Conseil d’administration Kirsi Madi et le Directeur général adjoint Saad Houry.

Par Roshni Karwal

NEW YORK, États-Unis, 15 septembre 2008 – Le Conseil d’administration de l’UNICEF s’est réuni aujourd’hui pour sa seconde session ordinaire de 2008, au siège des Nations Unies à New York.

Dans son allocution d’ouverture, la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, a présenté un ordre du jour ambitieux pour la réunion de trois jours – cet ordre du jour prévoit notamment l’examen à mi-parcours du plan stratégique 2006-2009 de l’UNICEF, ainsi que l’approbation des programmes pays.

Montrant l’efficacité dont l’UNICEF a fait preuve jusqu’à maintenant, Mme Veneman a mis en relief les données mondiales publiées la semaine dernière qui indiquent un recul régulier du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Ces données indiquent en effet une diminution de 27 pour cent de la mortalité des enfants de moins de cinq ans depuis 1990.

Les grandes questions

Toutefois, malgré de telles avancées, a dit la Directrice générale, il reste beaucoup à faire avant d’atteindre d’ici 2015 les Objectifs du Millénaire pour le développement en ce qui concerne la survie de l’enfant et d’autres problèmes majeurs. En examinant son plan stratégique, l’UNICEF a pour but de renforcer les capacités des gouvernements et des populations, afin d’atteindre ces objectifs et d’améliorer la vie des enfants et des femmes.

La nutrition, l’éducation, la prévention des maladies, la vaccination, l’eau et l’assainissement et le soutien psychosocial des enfants touchés par un conflit ou une catastrophe naturelle, telles sont les grandes questions sur lesquelles il faut se focaliser pour l’examen à mi-parcours.

Mme Veneman a fait observer qu’il était particulièrement important d’organiser le retour en classe des enfants pour les aider à retrouver le sens d’une vie normale durant les situations d’urgence humanitaire et au delà – ceci va des inondations actuelles au Bihar, en Inde, jusqu’aux ouragans qui se succèdent aux Caraïbes et aux tensions en Ossétie du Sud, Géorgie, et dans la zone environnante.

Le SIDA et les jeunes

Plus tard dans la semaine, les membres du Conseil d’administration vont également se pencher sur la campagne Unissons-nous pour les enfants, contre le SIDA, qui vise les jeunes et le VIH/SIDA.

Cette session du Conseil a lieu peu après la 17ème Conférence  internationale sur le SIDA, qui s’est tenue le mois dernier à Mexico. À la différence des conférences précédentes, la réunion au Mexique a mis l’accent sur les enfants et le SIDA. Un bon nombre de pays ont fait état de progrès réalisés en ce qui concerne la transmission du VIH de la mère à l’enfant et le traitement pédiatrique du VIH et du SIDA.

Ces progrès démontrent l’engagement croissant des gouvernements nationaux, a dit Mme Veneman, qui a attribué les bons résultats, dans ce domaine et dans d’autres où l’UNICEF travaille, à la ferme direction des gouvernements et à la coopération des donateurs, des organisations internationales, des ONG et des communautés locales.

Mme Veneman a appelé à un renforcement de cette collaboration afin que l’aide soit encore plus efficace et que les résultats en matière de développement soient meilleurs dans les mois et les années à venir.


 

 

Vidéo (en anglais)


15 septembre 2008 :
La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, s’adresse au Conseil d’administration au premier jour de sa seconde session ordinaire de 2008.
 VIDEO  haut | bas

Recherche