Travailler ensemble

Encourager la coopération pour les enfants du monde islamique

© UNICEF/HQ05-1141/Markisz
Plus de 600 millions d’enfants vivent dans des pays islamiques ou des pays qui comptent une forte population musulmane et ils font l’objet d’une attention spéciale de la part de l’UNICEF.

Parmi les nombreuses initiatives menées pour faciliter le dialogue et la coopération, la Première conférence ministérielle islamique sur les enfants a été organisée conjointement par l’Organisation de la conférence islamique (OCI), l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) et l’UNICEF. Cette conférence, dont la tenue était demandée dans la résolution « Soins et protection de l’enfant dans le monde islamique » adoptée au Sommet islamique de 2003, a eu lieu au Maroc. Des délégations de 47 gouvernements et plus de 20 organisations internationales y ont participé.

Cette conférence a offert l’occasion d’évoquer certaines questions – pauvreté, maladies, insuffisance de la scolarisation et de la protection – dans la perspective d’un engagement des chefs politiques et religieux. Les délégués ont adopté une Déclaration qui s’appuie sur la Convention relative aux droits de l’enfant pour protéger et garantir les droits des enfants, et ont lancé à nouveau un appel urgent à l’action pour atteindre les objectifs de la Déclaration du Millénaire.

L’OCI, l’ISESCO et l’UNICEF ont aussi produit ensemble le rapport Investir pour les enfants du monde islamique, document capital pour les travaux de la Conférence. Ce rapport décrit les conditions qui prévalent dans 57 pays, évalue les progrès accomplis dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la protection de l’enfant et examine les pratiques coutumières préjudiciables souvent faussement associées à l’Islam. Présenté au public pour la première fois à la Mission malaisienne auprès des Nations Unies, Investir pour les enfants du monde islamique témoigne de la vigueur de l’engagement de chacune des organisations – et illustre la détermination de l’OCI à mobiliser ses membres afin d’apporter des améliorations durables dans la vie de leurs enfants.

La réussite de ces initiatives s’explique par les relations entre ces organisations, qui durent depuis longtemps et ont favorisé des rapports de confiance entre délégués. En 1985, par exemple, l’université Al-Azhar et l’UNICEF ont publié un manuel en arabe intitulé Les soins de l’enfant dans l’Islam. Puis, en novembre 2005, l’UNICEF et l’université cairote, qui est l’une des plus anciennes du monde (sa fondation remonte à 988 après J.-C.), en ont présenté une version mise à jour – Les enfants dans l’Islam, leurs soins, leur protection et leur développement. Ce manuel, conçu au départ comme un outil de programmation, de mobilisation et de sensibilisation, reflète la vision plus globale adoptée depuis la publication du premier document. Son objectif est de souligner comment les soins, la protection et le développement des enfants sont des éléments essentiels de l’Islam.