L’UNICEF et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)

2005 : optimisme et urgence

© UNICEF/Niger/2005/Pirozzi
Dans le district de Vélingara, au Sénégal, des agents sanitaires bénévoles rendent visite au moins une fois par mois aux femmes enceintes, aux nouveau-nés et aux enfants de moins de cinq ans. Elles aident les mères à mettre au sein leurs tout petits bébés, arrangent les moustiquaires au-dessus des lits, pèsent et mesurent les enfants pour s’assurer qu’ils grandissent bien.

Les sages-femmes et les accoucheuses traditionnelles du village travaillent de longues heures afin d’aider le plus grand nombre possible de femmes à bénéficier d’un accouchement médicalisé et hygiénique. Au centre administratif du district, le médecin-chef tente de s’assurer qu’aucun village, aucune personne ne passe à travers les mailles du filet. Une tâche bien difficile. Les agents sanitaires bénévoles, appelés relais, vont et viennent; la tenue des registres est souvent sporadique; il arrive que l’on perde de vue des femmes enceintes; et l’optimisme à la vue des dossiers sur lesquels on a écrit à la main « consultations prénatales » est vite tempéré par la vue du registre des « décès maternels ».

Pourtant la motivation est bien là et grâce à ce travail local intense qui s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle stratégie prometteuse, les cas de mortalité des enfants de moins de cinq ans ont diminué de près de 25 % dans le district en quelques années seulement.

C’est alors que le paradoxe apparaît : il faut travailler très dur pour éviter que les jeunes enfants ne succombent à des maladies « facilement » évitables dans certaines des régions les plus pauvres de la planète. Il importe de garder tous ces éléments à l’esprit lorsqu’on examine les succès et les échecs de 2005, une année où l’évaluation des progrès en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) a tenu un rôle capital.

Quelle que soit l’unité de mesure utilisée, les prévisions sont en général peu encourageantes : en 2005, 125 pays seulement pouvaient espérer atteindre la cible de la parité des sexes dans l’éducation. La Situation des enfants dans le monde 2006 : exclus et invisibles, (UNICEF, 2005) décrit le sort des enfants qui ont été exclus des progrès. Un autre rapport de l’UNICEF, Appel à l’action : les enfants, la face cachée du SIDA, montre que les enfants sont frappés de plein fouet par le VIH/SIDA, et les derniers chiffres publiés par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) à la fin de l’année passée montrent que le nombre de personnes infectées et touchées par le virus augmente. Voilà qui nous oblige à relativiser les progrès accomplis dans d’autres secteurs.

Le rapport des Nations Unies intitulé Projet du Millénaire et préparé à l’intention du Secrétaire général des Nations Unies en 2005, fait le point sur tous les Objectifs et révèle que de gros efforts doivent être accomplis pour que la planète soit en mesure de mettre en œuvre la Déclaration du Millénaire et atteindre les Objectifs.

Il n’existe pas de panacée universelle pour obtenir des succès durables. Mais il y a de nouvelles promesses de partenariats, des tendances positives et des résultats concrets. Les réformes en cours aux Nations Unies sont en pleines réformes, le niveau de l’aide augmente, ce qui améliore l’efficacité des travaux. Et l’importance des enfants dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement est reconnue dans tous les débats sur la façon de progresser.

Tous les pays qui ont pris un engagement envers les Objectifs sont responsables des résultats obtenus et doivent rendre compte à leur population. Il ne sera pas possible d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement tant que l’on ne comprendra pas que lorsqu’on assure la survie des enfants et que l’on s’occupe des mères, tout le monde en profite.

L’UNICEF, comme il l’a prouvé en 2005, est bien placé pour cultiver et diriger des partenariats susceptibles de nous rapprocher de la réalisation des OMD. Il continuera à être la voix des enfants, une voix crédible et digne de leur confiance.

Note: certaines des informations propres au pays que l’on peut trouver sur ce ont été fournies par les bureaux de pays ou tirées des rapports de pays annuels de l’UNICEF.