Finances

Dépenses

Dans le cadre du Plan stratégique à moyen terme, la Directrice générale soumet à l’approbation du Conseil d’administration de l’UNICEF des programmes de pays pluriannuels. Les ressources ordinaires sont affectées aux différents pays avec lesquels l’UNICEF coopère selon une formule établie par le Conseil d’administration et fondée sur trois critères : le taux de mortalité des moins de cinq ans, le produit national brut par habitant et le nombre d’enfants dans le pays.

En 2005, les dépenses totales ont augmenté de 37 % par rapport à 2004, pour atteindre 2 197 millions de dollars. Les programmes de développement de la petite enfance ont reçu la plus grande partie de l’assistance aux programmes (38 %). Parmi les différentes régions, c’est l’Afrique subsaharienne qui a bénéficié de la plus grande part de cette assistance : 45 % de l’ensemble des dépenses afférentes aux programmes. Le budget d’appui biennal pour 2004–2005 a été approuvé par le Conseil d’administration de l’UNICEF en décembre 2003. Ce budget d’appui sert à financer des activités d’appui des programmes menées par les bureaux de pays et régionaux et le siège; il englobe également les activités de gestion et d’administration qui comprennent les fonctions de direction générale, politique organisationnelle, relations extérieures et gestion de l’information, ainsi que d’administration des ressources financières et humaines.

Les coûts obligatoires – liés par exemple à la sécurité et à la préparation aux situations d’urgence, à la réforme des Nations Unies, aux activités supplémentaires visant à obtenir des résultats en vue de la réalisation du Plan stratégique à moyen terme et des Objectifs du Millénaire pour le développement, ainsi que des améliorations continuelles des systèmes mondiaux de technologies de l’information– sont également financés par le budget d’appui. L’UNICEF recouvre les coûts d’appui indirects provenant de la gestion des activités de programmes financées par d’autres sources. Ces recouvrements figurent parmi les recettes apparaissant dans le budget d’appui.