Le théâtre itinérant permet aux enfants philippins de surmonter les effets de la tempête tropicale

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2010/Francia
Les enfants de l'école élémentaire d'Aplaya, dans la province de Laguna, aux Philippines, assis et absorbés par le spectacle du théâtre itinérant interactif épaulé par l'UNICEF. La troupe théâtrale s'est rendue dans 75 communautés à la suite de la tempête tropicale Ondoy qui s'est produite en septembre 2009.

Par Silje Vik Pedersen

PROVINCE DE  LAGUNA, Philippines, 13 avril 2010 – On joue une musique bruyante sur le terrain couvert de basketball de l'école élémentaire d'Aplaya. Environ 200 enfants et leurs enseignants sont réunis autour d'une scène improvisée où les acteurs d'un théâtre itinérant placés sous la direction de Perlyn ‘Lakan’ Bunyi se préparent pour leur spectacle.

« Bonjour à l'école élémentaire d'Aplaya, »  dit Perlyn ‘Lakan’ Bunyi pour saluer les enfants. « Bonjour monsieur ! » est, à l'unisson, la réponse.

« Avant que nous commencions, vous devez m'aider à crier tout haut le titre de notre spectacle : Linis (propre), Lusog (en bonne santé), Lakas (fort) and Ligtas (en sécurité), » clame Lakan. Les enfants l'accompagnent. Bientôt, tout le monde dans le village peut entendre les enfants crier : « Linis ! Lusog ! Lakas ! Ligtas ! »

Des chants, des sketches et des danses
La troupe de théâtre itinérant s'inscrit dans le cadre d'une opération commune entre l'UNICEF et Save the Children pour promouvoir de bonnes habitudes d'hygiènes, l'assainissement et l'allaitement au sein dans les communautés touchées en septembre 2009 par la tempête tropicale Ondoy.

Avec sa formule légère de chansons, de sketches et de danses, la troupe s'est rendue dans les provinces de Laguna, de Rizal de  Bulacan ainsi qu'à Manille. L'UNICEF a financé la série entière des spectacles et a également apporté une assistance technique aux artistes. 

« Faire participer les enfants et la communauté, c’est une partie importante du spectacle, » dit Lakan. « Cela les met à l'aise et quand ils participent, il leur est plus facile de se rappeler les messages. »

Mettre en scène l'urgence
Le spectacle débute par une mise en scène théâtrale de la situation d'urgence provoquée par la tempête Ondoy. Une grande pièce de tissu a été utilisée pour ressembler aux eaux agitées de la tempête. Lakan encourage les enfants à faire des bruits de vent hurlant et à imiter la montée des eaux avec leurs bras.

« Combien d'entre vous ont-ils été évacués ? » demande Lakan. La moitié du groupe lève les mains. « Alors, vous savez comment ça se passe dans le centre d'évacuation. » 

Pour représenter l'afflux de personnes au centre, les acteurs, sur la scène, sont agglutinés autour d'une natte en paille. L'un d'eux ronfle et quelques uns sont en train de se disputer pour une couverture.  Les enfants rient lorsqu'on leur apporte des secours en leur offrant sept recettes différentes pour préparer le même aliment, des sardines.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2010/Pirozzi
L'acteur Perlyn ‘Lakan’ Bunyi apprend aux enfants de l'école élémentaire d'Aplaya, dans la province de Laguna, aux Philippines, comment se laver les mains. L'UNICEF et ses partenaires apportent leur soutien à la troupe théâtrale qui s'est rendue dans 75 communautés dans les provinces de Laguna, Rizal et Bulacan ainsi qu'à Manille à la suite de la tempête tropicale Ondoy.

Une façon de répondre aux problèmes
« Nous avons rendu ce spectacle léger et amusant pour faire rire les gens de leurs propres erreurs, » dit Lakan. « C'est aussi un bon moyen de parler de problèmes qui ne sont pas normalement discutées en public. »

Grâce à des chansons, le spectacle emmène l'assistance vers des sujets comme l'hygiène personnelle, sur ce qu'il faut faire lorsqu'on a un rhume ou la grippe, sur la façon dont l'allaitement exclusif au sein empêche les bébés de tomber malades et même sur ce qu'il faut faire si un autre typhon survient.   

Plusieurs enfants sont alors invités à monter sur scène où des bols d'eau et du savon ont été préparés. On leur fait un cours sur la manière correcte de se laver les mains et les enfants frottent leurs mains avec enthousiasme, veillant à suivre soigneusement les sept étapes que Lakan et les autres acteurs leur ont montrées.

Renzo, 12 ans, est un des enfants invités sur scène. Il sait parfaitement à quoi peut ressembler la vie dans des conditions d'évacuation où les gens se trouvent à l'étroit : Renzo et sa famille ont été évacués vers le même terrain de basketball où se déroule le spectacle d'aujourd'hui.  « J'ai beaucoup aimé le spectacle, » dit-il. « C'est drôle et j'ai aussi appris beaucoup de choses nouvelles. »

« C'est quelque chose que je peux faire »
A la fin du spectacle, Lakan pose aux enfants des questions sur les problèmes soulevés pendant la représentation. « Les réponses montrent si l'assistance a saisi les messages essentiels, » dit-il.

« Jusqu'à présent, je n'ai eu que des échos positifs de la part de l'assistance et cela montre quel puissant effet peut avoir un théâtre itinérant pour faire passer ces messages, » ajoute Lakan.

Pour Analyn, 12 ans, les messages sont parvenus chez elle. « J'ai aimé la partie concernant le nettoyage de l'environnement, » dit-elle. « C'était bien et c'est quelque chose que je peux faire où je vis. »


 

 

Español Français

Liens