Evaluation database

Evaluation report

2013 Madagascar: Evaluation de l’appui à l’Education Pour Tous à Madagascar



Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best Practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.

Background:

Le plan EPT 2007 de Madagascar avait ouvert plusieurs chantiers ambitieux dans des domaines clés de l’éducation dont notamment l’expérimentation d’une Réforme globale de l’éducation fondamentale comprenant l’extension de l’enseignement primaire de cinq à sept ans, l’introduction de la langue maternelle comme langue d’instruction durant les premières années du primaire, la formation d’enseignants semi-spécialisés, et l’introduction d’un nouveau programme scolaire suivant l’approche APS, avec pour objectif la réalisation de l’Education pour Tous d’ici 2015. D’importantes ressources financières ont été investies dans ces efforts par le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers dont le FTI/GPE. La crise politique de 2009 a eu un impact négatif considérable sur la mise en œuvre du  plan EPT ainsi que sur la capacité de gestion du système éducatif et les financements extérieurs, lesquels ont été pour la plupart gelés. Mis en œuvre par l’UNICEF, un programme financé par le FTI/GPE a néanmoins pu être initié en Décembre 2009 avec un budget total d’US $ 64 millions. Il visait à maintenir le système éducatif fonctionnel en période de crise politique, et à consolider les progrès déjà réalisés vers l’atteinte des objectifs de l’EPT. Il devait permettre de financer plusieurs activités qui touchent directement au fonctionnement des écoles comme les subventions des enseignants communautaires (FRAM), les fonds catalytiques locaux, les constructions scolaires, les kits scolaires et l’alimentation scolaire à travers les cantines.

Purpose/Objective:

L’étude avait comme objectif principal l’évaluation des résultats et de l’impact des activités financées par le FTI/GPE entre 2009 et 2012. L’étude entendait également évaluer l’état de mise en œuvre de la Réforme de l’éducation fondamentale dans les districts pilotes compte tenu de l’importance de cette initiative pour le développement futur du système éducatif malgache.

Methodology:

Cette étude a été menée suivant diverses modalités combinant analyse documentaire, entretiens et focus groupes avec des cadres du Ministère au niveau central et déconcentré, les partenaires techniques et financiers, et les communautés éducatives locales (directeurs d’école, enseignants, parents d’élèves). L'echantillon a été défini « par quota » à partir duquel 12 circonscriptions scolaires (CISCO) ont été choisies selon les critères suivants :
•CISCO qui bénéficient des programmes FTI uniquement, notamment les fonds catalytiques locaux, les kits scolaires et les subventions des enseignants FRAM (toutes les CISCO de Madagascar) (n=2)
•CISCO qui bénéficient des programmes de cantines scolaires  (n=2)
•CISCO qui bénéficient des constructions scolaires  (n=2)
•CISCO ayant expérimenté la Réforme – à savoir le curriculum APS, l’intégration de la langue maternelle comme langue d’instruction, l’extension de l’école primaire de 5 à 7 ans et des constructions scolaires y afférant  (n=6).
Compte-tenu du fait que la Réforme n’a pas été appliquée de façon uniforme à travers les 20 ‘CISCO Reformes’ identifiées au titre de la phase d’expérimentation, lesdites CISCOs ont été classées en 3 catégories :
•CISCO à application forte,
•CISCO à application moyenne
•CISCO qui ont débuté la Réforme et qui ont arrêté
Six ‘CISCO Réforme’ ont ainsi été sélectionnées pour la réalisation de cette étude: 2 à application forte, 3 à application moyenne et 1 ou l’application avait été arrêtée.
Au sein de chaque CISCO, 7 écoles en moyenne ont été choisies de manière raisonnée selon des critères tels qu’urbain/rural, statut mère/satellite et grande et petite taille. Dans chaque école, 3 enseignants ont été choisis de manière raisonnée : 2 enseignants communautaires (FRAM) et 1 enseignant fonctionnaire. La collecte des données s'est déroulée de novembre à décembre 2012. Au total, 1 442 intervenants ont été interrogés pour cette évaluation combinée de la Reforme et du Programme FTI.

Findings and Conclusions:

Sur l’évaluation de la contribution du programme FTI/GPE
Le versement des fonds catalytiques locaux et les contributions aux paiements des enseignants communautaires sur l’ensemble du territoire de Madagascar ont permis d’alléger de manière significative les charges parentales. Toutes les écoles et élèves des primaires publiques ont bénéficié de kits scolaires. Le programme de cantine scolaire a pu reprendre au bénéfice des 96 000 élèves de 569 écoles des cinq CISCO du SUD en sévère insécurité alimentaire. 615 salles de classe ont été construites ou sont en cours. 79 CISCO ont relancé les réseaux d’enseignants.
Les acquis sont l’élaboration et la validation d’un cadre national pour l’éducation inclusive;  l’intégration d’une pédagogie différenciée dans les modules de formation; la réalisation des actions de formation des enseignants ; et l’identification des enfants vulnérables dans les régions pilotes.
Les investissements FTI n’ont pas abouti à des résultats significatifs sur la qualité de l’enseignement/apprentissage pendant cette période.
Sur l’évaluation de l’expérimentation de la réforme de l’éducation fondamentale
Les CISCO Réforme ont affiché de meilleurs résultats que les CISCO non Réforme
Le plus grand problème de la Réforme reste la non application des orientations décrites dans les plans
L’approche de « phasage » de la Réforme au lieu d’une approche « d’expérimentation » n’a pas participé à établir un cadre performant d’expérimentation.
L’expérimentation n’a pas été accompagnée par un cadre de suivi et évaluation
L’expérimentation a souffert d’un manque de leadership

Recommendations:

Sur l’évaluation de la contribution du programme FTI/GPE
Poursuivre la dotation en FCL pour compléter les caisses écoles
Continuer à assurer les subventions des enseignants communautaires
Assurer une formation adéquate des ENF
Continuer le programme de constructions scolaires
Maintenir les kits scolaires et étudier les modalités de distribution
Garder les cantines scolaires dans les zones à fortes insécurités alimentaires
Continuer à utiliser le dispositif de formation des enseignants en réseaux et l’étendre à tout le territoire
Continuer à développer le programme d’éducation inclusive
Mener un audit d’investissements déjà faits en renforcement des capacités institutionnelles
Elaborer un « plan directeur » des activités du FTI
Améliorer le système de suivi et evaluation
Planifier une stratégie à long terme
 
Sur l’évaluation de l’expérimentation de la réforme de l’éducation fondamentale
Prendre une décision sur la continuation de la Réforme
Mettre en place une politique éducative cohérente sur la Réforme
Continuer à expérimenter avec les activités de la Réforme et documenter
Fournir un financement adéquat pour la programmation des activités de la Réforme
Décider si l’APS et l’APC doivent coexister
Elaborer une politique et plan de développement de l’enseignement en Malagasy
Assurer une formation adéquate des enseignants sur la Réforme.
Planifier l’expérimentation et la généralisation de la Réforme
Monter une campagne de communication sur la Réforme

Lessons Learned:

  1. L’accès ne garantit pas la qualité
  2. Le meilleur plan ne vaut rien s’il n’est pas exécuté
  3. Le miracle des acquis, si petits soient
  4. Si le plan est bon, il mérite d’être communiqué
  5. La meilleure histoire de réussite ne vaut rien si personne ne la connait
  6. Si vous voulez construire une maison, il faut y investir
  7. Prendre le temps 
  8. Penser à une stratégie à long terme




Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2013

Country:
Madagascar

Region:
ESARO

Theme:
Education

Partners:
FTI/GPE ; Ministère de l’Education Nationale à Madagascar

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search