Evaluation database

Evaluation report

2013 Haiti: Evaluation de projets financés par l’UNICEF dans le domaine de l’eau, l’assainissement et l’hygiène au niveau de 50 écoles du département de l’Ouest



Author: Université Quisqueya, Laboratoire de Qualité de l’Eau et de l’Environnement

Executive summary

"With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best Practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report."

Background:

Après le tremblement de terre de 12 janvier 2010, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) a élaboré le Programme Eau, Assainissement et Hygiène en Milieu Scolaire (EAHMS). Ce programme, dans son essence, est conforme à cette approche développée dans de nombreux pays et/ou organismes internationaux, il invite à voir la santé (OPS/OMS, 2003). bien au-delà des limites des actions purement médicales. L’UNICEF-Haïti a assisté le Ministère au niveau institutionnel d’une part et au niveau opérationnel d’autre part.

Dans le cadre du volet opérationnel, il est prévu de faciliter l’accès de plus de 300 écoles à l’Alliance EAHMS, par la signature d’accord de partenariat entre l’UNICEF et des ONG locales et internationales qui seraient chargées de la réalisation des interventions EAHMS.

Depuis la fin de décembre 2011, près de 200 écoles ont pu bénéficier de ce programme.

Purpose/Objective:

Objectifs général

L’objectif général de l’évaluation est d’investiguer le degré de succès du projet d’appui de l’UNICEF à         l’implantation d’un programme EAHMS (Eau Assainissement et Hygiène en Milieu Scolaire) dans 50  écoles.

Objectifs spécifiques

La présente évaluation vise les objectifs spécifiques ci-dessous :

1. Evaluer l’utilité et l'efficacité des interventions EAHMS réalisées par le biais de différentes ONG ;

2. Connaitre l’état de fonctionnement et l’utilisation des systèmes EAHMS mis en place ;

3. Evaluer les connaissances sur l’hygiène acquises à l’école par les enfants et le partage de celles-ci avec les membres de leur famille à la maison et avec les membres de leur communauté.

Methodology:

Les écoles ayant fait l’objet de cette évaluation se trouvent dans le département de l’Ouest (Tabarre, Delmas, Pétion-Ville, Port-au-Prince, Carrefour, Petit-Goave). Les premières interventions du programme

EAHMS de l’UNICEF ont ciblé les écoles affectées par le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Pour la première phase de ce projet 50 écoles sur 158 pris en charges par les ONG  ont été évaluées.

Conformément à la démarche adoptée pour l’évaluation, l'Université a procédé à l’observation directe des  systèmes implantés dans les écoles et elle a effectué une étude CAP (Connaissance, Attitude et Comportement) pour évaluer les résultats non physiques du programme. L’évaluation du projet s’est réalisée en impliquant les différents acteurs dans le processus de l’évaluation: élèves, directeurs d’école, enseignants, parents, personnel de soutien et de service, personnel administratif et les responsables de la direction d’éducation au niveau départemental.

Plusieurs indicateurs ont été retenu. La recherche des données s'est fait à l'aide de la recherche documentaire et des enquêtes suivi de l'analyse des  données.

Findings and Conclusions:

- Les données obtenues ne laissent aucun doute sur la disponibilité de l’eau au niveau de 94% des écoles évaluées, avec certaine différence, en ce qui a trait aux sources d’approvisionnement, mais la majeure    partie des établissements, soit 58%, est alimentée à partir du réseau de la DINEPA.

- 52% des écoles enquêtées ont mis l’accent sur l’importance du lavage des mains dans leurs manuels éducatifs sur l’hygiène.

- 8% des écoles possèdent un comité de gestion des systèmes WASH

- La couverture en toilettes des écoles est de 98%

- 66% des établissements affirment traiter leur eau régulièrement, tandis que 16% ne la traite jamais.

- Dans plus de la moitié des établissements enquêtés, soit 56%, les déchets composés en majeure partie de matières plastiques, après un stockage initial dans l’enceinte de l’établissement, sont déversés soit    dans un point de déversement à proximité de l’établissement ou sont ramassés par un service de collecte du type informel. 14% des établissements font appel à un service privé du type formel.

- Plus de la moitié des écoles (58%) sont équipés d’urinoirs.

- Parmi les 50 écoles enquêtées, vingt (20) d’entre elles encouragent les élèves à partager leurs connaissances sur l’hygiène à la maison et dans leur communauté.

- 22% des 50 écoles enquêtées possèdent un comité de parents d’élèves. Tandis qu’environ la moitié d’entre elles n’a aucun comité de gestion des systèmes EAHMS. Toutefois, 16% d’entre elles possèdent    des entités de gestion mais non structurelles.

- Il ressort de cette enquête, que moins de 50% des écoles couvertes par le programme d’éducation à l’hygiène soulignent l’importance du lavage des mains avec du savon dans leurs manuels éducatifs.

Recommendations:

-  Assurer le suivi du programme par des visites avec le support des inspecteurs du MENFP 

-  Planifier et exécuter des séances d’information et de formation aux principes et principaux objectifs  du programme EAHMS au bénéfice des responsables d’écoles; renforcer les connaissances des             enseignants par des formations en didactique de l’EAHMS (montrer comment réaliser une classe promenade dont l’objectif pédagogique est l’apprentissage théorique et pratique se rapportant à l’EAHMS)

- Renforcer les connaissances acquises et les pratiques EAHMS par d’autres activités de formation et de sensibilisation non formelles telles que l’organisation de concours,  les pièces de théâtre sur les pratiques EAHMS

- Motiver les directeurs d’écoles à inclure dans leur budget annuel des fonds pour acquérir les Non food  items

- Rendre disponible des documents pédagogiques en EAHMS (livre de contes/ livre du maitre pour les activités formelles)

- Encourager les écoles à exposer les posters et autres matériels de sensibilisation dans les salles de   classe et dans les lieux stratégiques, comme par exemple la cour de récréation, près des toilettes.

- Vérifier quotidiennement la valeur du chlore résiduel dans l’eau distribuée dans les écoles

- Sensibiliser les responsables de chaque établissement à la création d’une fiche hebdomadaire d’entretien des toilettes qui prendra en compte, entre autres, la fréquence de nettoyage, les produits   utilisés, les observations  faites.

- Organiser un concours qui attribuerait trois prix aux  « Ecoles amis de l’hygiène 

- Initier des campagnes de formation et de sensibilisation dans le domaine du tri des  déchets dans les établissements scolaires. Par exemple, encourager les responsables des établissements à disposer de bacs de tri pour la récupération des matières plastiques et les revendre à des compagnies de recyclage

..Voir document...

Lessons Learned:

En se basant sur les résultats de l’enquête menée au niveau de ces cinquante (50) établissements, on    peut soutenir que les acquis du programme EHAMS sont encourageants. Il est toutefois nécessaire de       travailler à étendre ce programme à l’échelle nationale, tout en mettant en place un système visant son    renforcement. 



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2013

Country:
Haiti

Region:
LACRO

Theme:
Water and Environmental Sanitation

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search