Evaluation database

Evaluation report

2013 Senegal: ÉTUDE DE CAS DE PAYS: Évaluation conjointe du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines/excision: Accélérer le changement (2008-2012)



Author: Bureau de l’évaluation, UNFPA et Bureau de l’évaluation, UNICEF

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best Practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 4’ of the report.

Background:

En 2012-2013, une évaluation du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines/excision (MGF/E), alors dans sa cinquième année de mise en oeuvre, a été entreprise. Le but de cette étude est d'évaluer la mesure dans laquelle et dans quelles circonstances le programme conjoint UNFPA-UNICEF a accéléré l'abandon des MGF/E dans les pays du programme au cours des cinq dernières années (2008-2012).
L'évaluation comprend quatre études de cas menées au Kenya, Burkina Faso, Sénégal et au Soudan. Le but des études de cas pays est de permettre l'exploration et l’exposition d’enjeux principaux en relation avec les principales questions d’évaluation, tout en tenant compte des spécificités des contextes nationaux et locaux dans lesquels le programme conjoint a été mis en oeuvre. Chaque étude de cas est conçue à la fois comme un document autonome et une contribution au rapport final d'évaluation.

Purpose/Objective:

Le Sénégal a été sélectionné en tant que pays francophone d’Afrique de l’Ouest, participant au programme conjoint depuis 2008. Diverses interventions y ont été mises en oeuvre dans le cadre du programme conjoint aux niveaux national et communautaire, dans un contexte marqué par le travail de l’Organisation Non Gouvernemental Tostan, dont la stratégie en faveur de l’abandon de l’excision à travers le développement communautaire a en partie inspiré la conception générale du programme conjoint UNFPA-UNICEF et a été utilisée comme modèle dans plusieurs autres pays participants.

Methodology:

L'étude de cas repose sur des méthodes mixtes, mettant l'accent sur les approches participatives à la fois lors de la collecte de données et lors de l'analyse.
L’équipe d’évaluation a utilisé une gamme variée de méthodes de collecte de données, y compris la revue documentaire, les entretiens avec les informateurs principaux au niveau national et décentralisé, les discussions de groupe et les observations au niveau communautaire.
Les données ainsi recueillies ont été analysées en utilisant l’analyse descriptive, l’analyse de contenu, et l’analyse de contribution.
L'étude de cas a été menée en trois étapes: i) préparation et planification, y compris les préparatifs logistiques pour la visite dans le pays et l’étude de documents; ii) collecte de données au Sénégal du 21 janvier au 1er février 2013 ; et iii) analyse des données et rédaction du rapport de l’étude de cas de pays.

Findings and Conclusions:

Constats
- Le programme conjoint est éminemment pertinent au regard des besoins, priorités et engagements au Sénégal.
- Dans sa conception, le programme conjoint au Sénégal reflète les orientations du programme conjoint au niveau global.
- Le programme conjoint UNFPA-UNICEF a apporté des contributions claires et significatives au renforcement d’un environnement, au niveau national, propice à l’abandon des MGF/E.
- Le programme conjoint a aussi permis une accélération et une expansion des activités déjà entreprises sur le terrain par des acteurs locaux, en particulier le programme de renforcement des capacités communautaires (PRCC) de Tostan.
- Le programme conjoint a participé, quoi que de façon assez limitée et ponctuelle, au renforcement des dynamiques régionales pour l’abandon des MGF/E.
- L’UNFPA, l’UNICEF au Sénégal ont géré de façon efficiente les ressources mises à leur disposition par le programme conjoint, à travers une utilisation catalytique visant à soutenir des actions existantes, et la complémentarité du programme conjoint avec les programmes pays de deux agences. Cela dit, l’efficience du programme conjoint n’est pas encore optimale.
- La gestion du programme conjoint UNFPA-UNICEF au Sénégal s’avère solide.
- La coordination entre les deux agences constitue le point faible du programme conjoint UNFPA-UNICEF au Sénégal. En particulier, la concertation stratégique au niveau des bureaux-pays, surtout en ce qui concerne le dialogue politique avec le gouvernement, est largement insuffisante.
Conclusions
Conclusion 1 : Le programme conjoint a contribué à l’accélération du processus d’abandon des mutilations génitales féminines au Sénégal, grâce à la fois, à un meilleur positionnement politique et institutionnel de la thématique et à une dynamique accrue d’engagement communautaire.
Conclusion 2 : La valeur ajoutée du programme conjoint se situe au niveau de la complémentarité des approches et domaines d’expertise de chacune des deux agences [...]

Recommendations:

Recommandation 1 : Les mécanismes de coordination entre l’UNFPA et l’UNICEF, et entre les deux agences et les autorités sénégalaises et les partenaires d’exécution devraient être renforcés.
Recommandation 2 : Afin de renforcer la durabilité des acquis du programme conjoint, il serait nécessaire d’assurer un meilleur suivi par les communautés ; renforcer les mécanismes de coordination, et d’accompagnement ; et créer des alliances stratégiques pour assurer la pérennisation des résultats obtenus.
Recommandation 3 : Le programme conjoint devrait analyser la pertinence de diversifier les approches et les partenaires à soutenir pour accélérer l’abandon des MGF/E au Sénégal.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2013

Country:
Senegal

Region:
WCARO

Theme:
Child Protection

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search