Evaluation database

Evaluation report

2013 Niger: Evaluation de la Reponse de l'UNICEF a la Crise Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel - Etude de cas du Niger



Author: Mirella Mokbel Genequand; Montserrat Saboya; Mahamane Laouali Manzo

Executive summary

"With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best Practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labeled as ‘Part 2’ of the report."

Background:

L’insécurité alimentaire et la malnutrition sont récurrentes dans les neuf pays de la bande Sahélienne. Selon les prévisions de l’UNICEF, en 2012 1 025 000 enfants seraient touchés par la malnutrition aiguë sévère. Face à cette situation, un plan de réponse globale a été élaboré par le Groupe de travail régional sécurité alimentaire et nutrition (FSNWG) dont l’UNICEF fait partie. La Stratégie de Réponse en Nutrition avait pour objectif global de « Réduire la mortalité et les dommages permanents causés par la malnutrition aigüe à travers un ensemble intégré d’interventions portant sur la nutrition, la santé, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, ainsi que les changements de comportements »:
• La prise en charge des enfants et des femmes enceintes et allaitantes atteint de malnutrition aigüe ;
• La fourniture d’une assistance alimentaire adaptée (Blanket Feeding) aux enfants de 6-23 mois d’âge et aux femmes enceintes ;
• La fourniture d’un paquet intégré de réhabilitation et de prévention en nutrition

Au vu de la portée géographique de la crise du Sahel (nombre de pays, ampleur de ses effets sur les enfants) et du niveau de réponse fournie, WCARO a décidé de mener une évaluation indépendante qui couvre la période janvier-décembre 2012 afin de savoir si la réponse à la crise nutritionnelle a été de qualité, cohérente et durable, et ce en vue d’apprendre et d’améliorer sa réponse.
Trois pays ont été choisis pour les études de cas : Burkina Faso, Niger et Tchad. Le choix s’est porté sur ces trois pays en raison des fortes estimations de cas attendus (Burkina Faso ~ 100 000; Niger ~ 393 000 et Tchad ~ 127 000) et de leur différence dans la mise à l’échelle des programmes PCIMA. En outre, les mécanismes de coordination diffèrent dans les trois pays: le Tchad dispose d'un coordinateur pour le cluster nutrition, le Niger a un cluster nutrition mais sans coordonnateur dédié, le Burkina Faso n’a pas de cluster nutrition mais un groupe de travail nutrition.

Purpose/Objective:

Cette évaluation a pour objet d’apprécier, de manière aussi systématique et impartiale que possible, la réponse de l’UNICEF à la crise alimentaire et nutritionnelle au Niger et contribuer ainsi à l’apprentissage organisationnel. Plus spécifiquement, cette évaluation vise à examiner, de manière aussi systématique et objective que possible :
• l'efficacité, l'efficience, la durabilité et la qualité de la réponse nutritionnelle au Niger
• la qualité des données (précision, fiabilité) utilisées dans le suivi de la performance des programmes de nutrition
• les questions transversales telles que l’adéquation des mécanismes de coordination au sein de l’UNICEF et entre l’UNICEF et ses partenaires, la gestion, le renforcement des capacités
• les liens intersectoriels entre la nutrition et les autres secteurs.
Pour chacune de ces questions la mission identifiera et discutera les contraintes, bonnes pratiques et enseignements tirés.

Methodology:

Le processus d’évaluation a débuté à Dakar par une phase préparatoire  du 9 au 16 février 2013 pour élaborer la méthodologie. Durant leur séjour les membres de l’équipe, les deux expertes en nutrition et deux des trois consultants nationaux , ont également eu l’opportunité de s’informer et de dialoguer avec les personnes ressources au sein des sections de Communication pour le développement (C4D), Eau, assainissement et hygiène (WASH), Education, Nutrition, Protection, Santé et Urgences.
Comme recommandé dans les TDR, la méthodologie repose sur une combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives.

Méthodes qualitatives
Méthodes quantitatives
Revue documentaire
Entretiens individuels
Groupes de discussion
Observation d’activités de PCIMA Analyse de données quantitatives existantes (bases de données UNICEF et/ou organisme étatique responsable pour la nutrition)

La méthodologie - comprenant un rapport narratif, une grille d’évaluation et les instruments de collecte d’information (notamment un guide d’entretien ; un guide pour les discussions de groupe avec les membres de la communauté ; et une grille d’observation des activités de prise en charge (PEC) de la MAS - fut soumise aux sections de nutrition et évaluation pour leur approbation. La phase préparatoire s’est conclue par une séance de restitution pour débattre de la méthodologie et outils proposés. Ceux-ci furent finalisés à la lueur des commentaires reçus.

Findings and Conclusions:

La décision du bureau de l’UNICEF de recruter des consultants afin de renforcer les aspects logistiques dans les régions les plus touchées par la crise alimentaire et nutritionnelle a été pertinente. Mais leur nombre est resté. Le recrutement de contractuels pour répondre aux besoins en ressources humaines du MSP a été bien adapté aux besoins.

Malgré l’appui financier de l’UNICEF à la DN, aux DRSP et aux DS pour faciliter la supervision des CREN et l’approvisionnement en intrants: les supervisions ont été irrégulières et certains outils de collecte des données insuffisants. De même, le détournement et la vente à grande échelle des ATPE a persisté.

Le système d’estimations des cas MAS attendus a été dynamique avec des réajustements réalisés en temps voulu. Par contre, l’examen des cas MAS attendus et du nombre de cas traités par région révèle des décalages importants.
Au niveau national, les taux de guérison, décès et abandons montrent une bonne performance en matière de prise en charge nutritionnelle en se référant aux normes SPHERE. Malgré une nette amélioration par rapport à l’année précédente, la qualité de la prise en charge reste préoccupante dans certains CREN où un nombre important de cas admis sortent de la PEC comme non-répondants ou référés pour raison médicale ou autre.

Bien que la totalité des CSI et des hôpitaux du pays offrent la PCIMA et que le triage de la malnutrition s’intègre au triage médical du PMA, sa pérennité est discutable au vu de la dépendance de la plupart des structures envers le soutien d’ONG.

Malgré un démarrage tardif lié entre autres à la disponibilité des fonds requis, les activités visant à intégrer les éléments WASH et PEC psychosociale dans la PCIMA ont été menées de manière circonspecte.
L’intensification des réunions de coordination du GTN Cluster a été un facteur positif qui a favorisé le suivi dynamique de la mise en œuvre et la promptitude des mesures correctives aux problèmes identifiés.

Recommendations:

 En ce qui concerne les divers aspects positifs qui ont contribué à l’efficience et l’efficacité de la réponse nutritionnelle intégrée soutenue par l’UNICEF au Niger, il serait utile de partager ces bonnes pratiques avec les autres pays confrontés aux crises alimentaires et nutritionnelles
• Faire un atelier de planification et révision des outils de supervision y compris un atelier d’évaluation en fin d’année
• Afin d’améliorer le suivi des sortants « autres » (non-répondants, abandons non-confirmés, références médicales, principalement) de la prise en charge de la MAS, prévoir, pendant les visites de supervision, la réalisation d’analyses approfondies sur les causes

 Concernant les détournements à large échelle des ATPE :
• Renforcer la sécurité des entrepôts
• Prendre des sanctions disciplinaires/judiciaires à l’encontre des responsables avec exigence de remboursement
• Réaliser un audit et à la lueur des résultats prendre des mesures correctives telles que :
      o Des sessions de formation sur la gestion et la manutention des ATPE et reddition des comptes pour les gestionnaires à tous les niveaux DRS, DS et CSI ainsi que pour les ONG partenaires de mise en œuvre
      o Un calendrier de visites de d’inspections indépendantes de l’UNICEF
      o Un calendrier de visites d’inspection conjointes avec la DN et les partenaires 
• Faire un atelier pour définir et harmoniser le rôle des ONG afin que celles-ci viennent en appui aux DRS et DS tout en soutenant les formations sanitaires là où nécessaire (personnel étatique insuffisant) ou avec la mise en place d’équipes mobiles pour couvrir les zones plus éloignées des CSI

Lessons Learned:

Bonnes pratiques:
• Promptitude dans l’élaboration du plan de réponse
• Elaboration d’un plan de réponse nutrition et son évaluation participative
• Achats locaux des ATPE
• Elaboration d’un logiciel pour une meilleure gestion des intrants au niveau des DS
• Intégration physique des CREN dans les formations sanitaires publiques
• Activités PCIMA au niveau des cases de santé
• Dépistage actif en milieux communautaires 
• L’appui à la prévention de la malnutrition est resté à l’ordre du jour du Gouvernement et de ses partenaires à travers le GTN / Cluster
• Coordination inter-cluster WASH et Nutrition
• Etude de faisabilité avant le lancement des activités de PEC psychosociale et mise à l’échelle progressive en fonction des leçons apprises
• Collecte hebdomadaire des admissions et circuit unique de collecte et transmission des données
• Périodicité des réunions du GTN /Cluster intensifiée afin de mieux répondre à la crise
• Bonne fonctionnalité des clusters régionaux

Facteurs de succes:
• Concertation avec le MSP pour le déploiement de contractuels selon les besoins prioritaires conjointement identifiés
• Planification des sessions de renforcement des capacités au niveau régional
• Réajustement des estimations en fonctions des mises à jour des données sur la malnutrition
• Disponibilité en temps réel des admissions

Points à améliorer:
• Supervisions irrégulières et outils inadaptés
• Détournements à large échelle des ATPE



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2013

Country:
Niger

Region:
WCARO

Theme:
Health - Nutrition

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search